Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2017 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

Comment est calculé le montant de votre salaire ?

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

Vous avez réussi l’étape de l’entretien d’embauche et vous venez d'être recruté. Le contrat de travail n’est pas encore signé : vous êtes en pleine fixation de votre salaire et vous voulez savoir si vous pouvez le négocier ? En poste depuis quelque temps, voire même plusieurs années, vous n’avez jamais bénéficié d’une augmentation de salaire et vous vous demandez si cela est normal. Votre employeur ne doit pas vous accorder certains avantages en lien avec votre ancienneté ? Vous souhaitez vérifier le salaire minimum de votre échelon ? Vous souhaitez apprendre à lire et déchiffrer la grille de rémunération de votre convention collective et identifier le montant du salaire minimum ? Comment faut-il procéder pour calculer votre salaire brut et votre salaire net ? Notre dossier vous permettra de tout connaître sur les règles de fixation et d’évolution de votre salaire.


Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Minimum conventionnel
  • Salaire brut et net
  • Calcul & montant
  • Cadre
  • Paiement
  • Bulletin de paie
  • Primes & commissions
  • Avantages
  • Rémunération
  • Heures supplémentaires

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Salaire fixe, salaire variable (ou bien les deux), salaire minimum légal (smic), minimum conventionnel, ou même plus, 13e mois, prime de rendement, commissions, garantie ou prime d’ancienneté  ... Comment lire une grille de salaire pour vérifier le respect du minimum conventionnel lors de votre embauche ? La structure de votre rémunération ainsi que son montant sont à négocier avec votre employeur au moment de votre embauche ou en cours de carrière. Rien n’est figé, tout est affaire de négociation, de compromis et d’accord. Cependant, certains principes doivent impérativement être respectés et s’imposent à vous. Ils sont dictés par le Code du travail ou par votre convention collective. En effet, quelle que soit la forme de votre contrat de travail (CDI, CDD, apprentissage, …), votre employeur doit respecter un salaire minimum. A défaut, des recours vous sont ouverts et notre dossier vous permettra de connaître vos droits afin de les faire respecter par votre employeur.

Sachez tout d’abord que votre rémunération se négocie en brut, tout comme votre augmentation de salaire. Mais que signifient salaire brut, salaire net ou encore net imposable ? Nous vous aidons à faire le point pour vous aider à réaliser vos calculs.

Gardez à l’esprit qu’une augmentation de salaire ira de pair avec une hausse de votre imposition ! C’est un paramètre important à prendre en compte lorsque vous demandez une augmentation de salaire.

Vous pensez que votre employeur ne respecte pas le principe "à travail égal, salaire égal" car vous estimez que vous gagnez moins qu’un de vos collègues ? Comment prouver la discrimination ? Votre employeur est-il dans l’obligation de vous accorder tous les ans une augmentation de salaire ? A quelles conditions pouvez-vous bénéficier d’une avance sur salaire ou d’un acompte ? Notre dossier vous aidera à connaître toutes les réponses à ces multiples questions que vous vous posez.

Ce que contient ce dossier :

Grâce à ce dossier, toutes les règles de fixation du salaire n’auront plus de secret pour vous. Nous vous expliquerons comment vous assurer que votre employeur les respecte.

  • Détermination du montant du salaire (lors de l'embauche et en cours de carrière) ;
  • Structure et composition de la rémunération (salaire de base, variable, commissions, pourboires, primes diverses ...) ;
  • Salaire minimal (smic, minimum conventionnel en fonction de la classification et de l'échelon) ;
  • Salaire brut, salaire net et net imposable ;
  • Montant du salaire en cas d'absence (maladie) ou d'arrivée dans l'entreprise en cours de mois ;
  • Part du salaire saisissable (saisie sur salaire, remboursement de l'employeur en cas de trop perçu, compensation ...) ;
  • Rémunération des jours particuliers (travail du dimanche, heures supplémentaires, journée de grève ...).

Télécharger le dossier

La question du moment

Je travaille le dimanche dans un commerce de détail alimentaire. Ai-je droit à une majoration de salaire ?

La réponse

Pour les établissements, dont l'activité exclusive ou principale est la vente de denrées alimentaires au détail, le repos hebdomadaire peut être donné le dimanche à partir de treize heures (1).

Les salariés âgés de moins de 21 ans logés chez leurs employeurs bénéficient d'un repos compensateur, par roulement et par semaine, d'un autre après-midi.

Les autres salariés bénéficient d'un repos compensateur, par roulement et par quinzaine, d'une journée entière.

Sauf dispositions conventionnelles ou contractuelles plus favorables, le travail le dimanche n'ouvre pas droit à une rémunération majorée.

Néanmoins, dans les commerces de détail alimentaire dont la surface de vente est supérieure à 400m² (2), les salariés privés du repos dominical bénéficient d'une rémunération majorée d'au moins 30% par rapport à la rémunération normalement due pour une durée équivalente.

Plan détaillé du dossier

35 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

55 Avis des juges

Voir les autres avis des juges

Télécharger le dossier


Avis des internautes sur : Comment est calculé le montant de votre salaire ?

4.2 Note moyenne sur 6 avis

  • 3 Par Le 16-01-2017
  • 3 Par Le 15-06-2016
  • 4 Par Le 06-01-2016
    Explication nette et facile à comprendre sur nos droits .
  • 5 Par Le 30-11-2014
    Clair net et précis. Des connaissances à avoir.
  • 5 Par Le 29-11-2014
    m'a beaucoup aidé dans mes recherches
  • 5 Par Le 27-11-2014
    trés satisfait de ma commande

Voir tous les avis

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés