Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2016 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

Comment est calculé le montant de votre salaire ?

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

Vous venez d'être recruté, vous n'avez pas encore signé votre contrat de travail et vous voulez savoir comment votre salaire va être fixé (et s'il vous est possible de le négocier) ? Vous êtes déjà en poste dans l'entreprise, depuis plusieurs années même, et votre employeur n'a jamais augmenté votre salaire et ne vous verse aucun avantage, vous voulez savoir si cette situation est normale ? Vous souhaitez savoir s'il existe un salaire minimum pour votre échelon ? Si votre convention collective peut prévoir une rémunération minimum ? Vous souhaitez savoir comment calculer votre salaire brut en salaire net. Notre dossier fait le point sur les règles de fixation du salaire (et aussi sur son évolution !).


Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Minimum conventionnel
  • Salaire brut et net
  • Calcul & montant
  • Cadre
  • Paiement
  • Bulletin de paie
  • Primes & commissions
  • Avantages
  • Rémunération
  • Heures supplémentaires

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Salaire fixe, salaire variable (ou bien les deux), salaire minimum légal (smic), minimum conventionnel, ou même plus, prime de 13e mois, prime de rendement, commissions  ... la structure de la rémunération ainsi que son montant connaissent de nombreuses possibilités, que vous êtes libre de négocier avec votre employeur, lors de votre embauche, mais aussi en cours de carrière. Mais attention, si les négociations peuvent en principe se faire librement, elles sont encadrées par le Code du travail et par la convention collective applicable dans l'entreprise. Ces dispositions, qui vous garantissent un salaire minimum peu importe votre contrat de travail (CDI, CDD, apprentissage ...), doivent être respectées par votre employeur ! Nous vous aidons à connaitre et faire respecter vos droits.

D'ailleurs, savez-vous qu'au cours d'un entretien d'embauche, un salaire se négocie en brut ? Ceci est également valable si vous voulez demander une augmentation de salaire. Salaire brut, salaire net, net imposable : on vous aide à faire le point, et à faire vos calculs pour passer de l'un à l'autre.

N'oubliez pas que hausse de votre rémunération rime aussi avec hausse de votre imposition ! C'est également un paramètre à prendre en compte, si vous vous apprêtez à demander une augmentation de votre taux horaire.

Votre employeur est-il obligé de vous faire évoluer, ou d'augmenter votre rémunération ? Vous touchez un salaire inférieur à celui de vos collègues, comment prouver que vous êtes victime de discrimination (principe "à travail égal, salaire égal") ? Pouvez-vous demander une avance ou un acompte ? ... Autant de questions que vous vous posez sur votre salaire et auxquelles nous répondons dans ce dossier.

Ce que contient ce dossier :

Ce dossier contient tous les éléments dont vous avez besoin pour connaitre les règles de fixation du salaire, et vous assurer que votre employeur les respecte.

  • Détermination du montant du salaire (lors de l'embauche et en cours de carrière) ;
  • Structure et composition de la rémunération (salaire de base, variable, commissions, pourboires, primes diverses ...) ;
  • Salaire minimal (smic, minimum conventionnel en fonction de la classification et de l'échelon) ;
  • Salaire brut, salaire net et net imposable ;
  • Montant du salaire en cas d'absence (maladie) ou d'arrivée dans l'entreprise en cours de mois ;
  • Part du salaire saisissable (saisie sur salaire, remboursement de l'employeur en cas de trop perçu, compensation ...) ;
  • Rémunération des jours particuliers (travail du dimanche, heures supplémentaires, journée de grève ...).

Télécharger le dossier

La question du moment

Comment mon employeur doit-il rémunérer le 1er mai ?

La réponse

Le 1er mai (jour de la fête du travail) est, en France, un jour férié et chômé (1).

La règle de rémunération est la suivante : le chômage du 1er mai ne peut être une cause de réduction de salaire (2).

Les salariés rémunérés à l'heure, à la journée ou au rendement ont droit à une indemnité égale au salaire perdu du fait de ce chômage. Cette indemnité est à la charge de l'employeur.

Toutefois, dans les établissements et services qui, en raison de la nature de leur activité, ne peuvent interrompre le travail, les salariés occupés le 1er mai ont droit, en plus du salaire correspondant au travail accompli, à une indemnité égale au montant de ce salaire (3).

Cette indemnité est à la charge de l'employeur.

Plan détaillé du dossier

39 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

55 Avis des juges

Voir les autres avis des juges

Télécharger le dossier


Avis des internautes sur : Comment est calculé le montant de votre salaire ?

4.4 Note moyenne sur 5 avis

  • 3 Par Le 15-06-2016
  • 4 Par Le 06-01-2016
    Explication nette et facile à comprendre sur nos droits .
  • 5 Par Le 30-11-2014
    Clair net et précis. Des connaissances à avoir.
  • 5 Par Le 29-11-2014
    m'a beaucoup aidé dans mes recherches
  • 5 Par Le 27-11-2014
    trés satisfait de ma commande

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2016 JuriTravail tous droits réservés