Accueil » Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT » Comité Social et Economique (CSE) » Domaines d'analyses et de prévention du CSE

Rôle de protection du CSE : travailleurs handicapés, femmes enceintes, pénibilité

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

3.0 (1 avis)
Certains salariés nécessitent une attention particulière concernant leurs conditions de travail. Il est question notamment des femmes enceintes, des travailleurs handicapés ou encore des salariés exposés à des facteurs de risques. Quel organe de l’entreprise a pour mission de traiter les questions de santé/sécurité au travail ? La compétence revient au comité social et économique (CSE). Ce dossier fait le point sur le rôle de protection du CSE envers les travailleurs handicapés, les femmes enceintes et vis-à-vis de la pénibilité au sein de l'entreprise en général.

Télécharger le dossier


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Comité social et économique
  • Rôle
  • Missions
  • Pouvoirs
  • Protection
  • Enquêtes
  • Analyses
  • Observations
  • Santé au travail
  • Sécurité au travail
  • Conditions de travail
  • Femmes enceintes
  • Travailleurs handicapés
  • Pénibilité
  • Facteurs de risques

Plan détaillé du dossier


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Membre du CSE, il vous revient de veiller à la sécurité et aux bonnes conditions dans lesquelles les salariés de la société travaillent. Selon l'effectif de l'entreprise, une commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT) peut même être instituée. Si tel est le cas, le CSE lui délègue tout ou partie de ses attributions en matière de santé, de sécurité et de conditions de travail. Quelles sont les prérogatives du CSE dans ces domaines ? Plus précisément, quel est son rôle concernant les travailleurs handicapés, les femmes enceintes ou les salariés exposés à des facteurs de risques ? Quand l'employeur doit-il recueillir son avis ? Le CSE peut-il faire des propositions pour l’amélioration des conditions de travail, l'adaptation de leurs postes ? Pour toutes ces interrogations, nous faisons le point sur la place du CSE dans l'entreprise.

Contenu du dossier :

Ce dossier contient tous les éléments dont vous avez besoin pour connaître à la fois le rôle, les missions et les pouvoirs du CSE concernant la facilité d’accès des travailleurs handicapés, les modalités d’adaptation des postes et conditions de travail.

Sont abordées les questions suivantes :

  • les pouvoirs généraux du CSE en matière de santé, sécurité et conditions de travail ;
  • la mise en place et les missions de la CSSCT dans les entreprises ;
  • le rôle du CSE en matière d'adaptation et d'aménagement des postes pour les femmes enceintes et travailleurs handicapés ;
  • le CSE et les inspections en matière de santé, sécurité et conditions de travail ;
  • le rôle du CSE concernant l'accès des travailleurs handicapés dans l'entreprise ;
  • les missions du CSE dans les entreprises d'au moins 50 salariés en matière de prévention de la pénibilité au travail ;
  • le CSE et la modification des conditions de santé et de sécurité ou des conditions de travail ;
  • la consultation du CSE ;
  • la possibilité pour le CSE d'émettre des propositions à l'employeur concernant les conditions de travail ;
  • les formations des membres du CSE pour mener leurs missions en matière de santé, de sécurité et de conditions de travail.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier

La question du moment

Quel rôle jouent les membres du CSE concernant l'accès des travailleurs handicapés dans l'entreprise ?

Les entreprises dont l'effectif est d'au moins de 20 salariés, qui relèvent du droit privé comme du public, sont soumises à l'obligation d'employer à temps plein ou à temps partiels des travailleurs handicapés, à hauteur de 6% de son effectif total (1).

Elle maintient une obligation d'emploi de 6%. En revanche, elle ne portera plus sur l'établissement mais sera calculé au niveau de l'entreprise. Par conséquent, le réforme va augmenter le nombre minimum de travailleurs handicapés en entreprise.

Le CSE devra veiller à ce que les nouvelles modalités de calcul ayant pour but de favoriser l'accès à l'emploi pour un plus grand nombre de travailleurs handicapés, soient accompagnés de mesures techniques d'adaptabilité des postes, que la mobilité soit facilitée dans les établissements, le télétravail, le covoiturage ou l'accès aux moyens collectifs de transport, etc.

Attention ! La loi Pacte du 22 mai 2019 accroît le délai prévu dans l'optique que les entreprises nouvellement constituées se mettent en conformité avec l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés. Dès le 1er janvier 2020, elles disposeront de 5 ans (et non plus de 3 ans) (2).

Les avis des internautes

3.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 3

    marie sabrina c.

    le 30/07/2019

Les autres dossiers sur le même thème


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés