Accueil » Droit de la Famille - Divorce » Droit des Enfants » Autorité Parentale

Enfant, filiation, adoption et parentalité

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

La filiation est le lien de transmission, de parenté qui lie plusieurs personnes. La filiation peut être établie par la reconnaissance, la possession d’état, par décision de justice et par l’adoption (adoption plénière, adoption simple). Vous rencontrez des difficultés dans l’établissement de votre lien de filiation ? Ce dossier va pouvoir vous aider.

Télécharger le dossier


Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Filiation
  • Naissance & état civil
  • Autorité parentale
  • Test de paternité
  • Adoption simple
  • Adoption plénière
  • Adoption de l'enfant du conjoint
  • Couple homoparental

Plan détaillé du dossier

23 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous entendez ou venez d’établir une filiation à l’égard d’un enfant ou d’un majeur et vous vous demandez quelles vont être les conséquences de ce nouveau lien de filiation.

Vous vous demandez comment procéder à la reconnaissance d’un enfant, si vous pouvez modifier son état civil ? Pouvez-vous adopter l’enfant de votre conjoint alors que vous êtes un couple hétérosexuel ou homosexuel ? Faut-il impérativement être marié pour adopter conjointement ?

L’établissement de la filiation est strictement encadré par la loi, des procédures existent pour contester une filiation, procéder à la modification des actes de l’état civil et recourir à l’adoption.

Notre dossier vous permet d’être en conformité avec la loi en vous proposant des réponses précises sur l’établissement de la filiation et les conséquences sur l’exercice de l’autorité parentale.

Contenu du dossier :

Ce dossier contient des informations relatives à l’établissement de la filiation à savoir :

  1. La reconnaissance d’un enfant,
  2. Les délais pour déclarer un enfant,
  3. La modification de l’état civil,
  4. L’action en recherche de paternité et test de paternité,
  5. L’adoption simple et l’adoption plénière,
  6. L’adoption et le couple homosexuel,
  7. L’adoption de l’enfant du conjoint.

Télécharger le dossier


Pourquoi choisir Juritravail

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complets et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


La question du moment

Je suis persuadée que cet homme est le père de mon enfant comment faire pour qu’il reconnaisse cette paternité ?

La voie judiciaire peut être utilisée pour permettre l'établissement d'un lien de filiation et notamment pour établir la paternité (1).

Une action en recherche de paternité peut être engagée par l'enfant (ou la mère) devant le tribunal de grande instance (2) à l'encontre de l'homme prétendu être le père de l'enfant. Cette action en recherche de paternité a pour but d'établir judiciairement que telle personne est bien le père de l'enfant.

Le demandeur à l'action en recherche de paternité (l'enfant ou plus généralement la mère) doit apporter des éléments démontrant cette paternité. La preuve de la paternité peut être rapportée par tous moyens. Toutefois, l'expertise génétique (test de paternité) est aujourd'hui le mode de preuve le plus sûr en raison de sa simplicité et de son efficacité scientifique.

L'action en recherche de paternité doit être intentée dans un délai de 10 ans, à compter du jour ou la personne a été privée de l'état qu'elle réclame (l'établissement d'un lien de filiation). A l'égard de l'enfant mineur ce délai est suspendu jusqu'à sa majorité, il peut donc agir à jusqu'à ses 28 ans révolus (3).

Si la paternité est établie et reconnue par le juge, la filiation est retranscrite sur les actes d'état civil. Le juge statue ensuite sur l'autorité parentale, la contribution à l'entretien et à l'éducation de l'enfant et sur l'attribution du nom de famille. Le père reconnu judiciairement peut être condamné à verser des dommages-intérêts, une pension alimentaire, ainsi qu'à rembourser les frais de maternité et d'entretien engagés par la mère avant et après la naissance de l'enfant.

Il faut savoir que cette procédure de recherche de paternité est parfois longue, délicate et coûteuse (elle nécessite la présence obligatoire d'un avocat) et ne doit pas être prise à la légère, ni pour se venger d'un être aimé.


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés