Enfant, filiation, adoption et parentalité

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

La filiation est le lien de parenté unissant l’enfant à son père (filiation paternelle) ou à sa mère (filiation maternelle). Elle peut être établie de différentes manières : la reconnaissance, la possession d’état, une  décision de justice ou encore par l’adoption (adoption plénière ou adoption simple). Vous rencontrez des difficultés dans l’établissement de votre lien de filiation ? Ce dossier va pouvoir vous aider.



Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Filiation
  • Naissance & état civil
  • Autorité parentale
  • Test de paternité
  • Adoption simple
  • Adoption plénière
  • Adoption de l'enfant du conjoint
  • Couple homoparental

Plan détaillé du dossier

23 Questions Essentielles

  • I. Filiation biologique

  • Nous avons oublié d’aller déclarer la naissance de notre enfant dans le délai des 5 jours imparti. Avons-nous un recours ?

  • Nous ne sommes pas mariés, dois-je aller reconnaitre mon enfant avant sa naissance ?

  • L’officier d’état civil a fait une faute d’orthographe dans le prénom de mon enfant, quel est mon recours pour rectifier cette erreur ?

  • Mon ami(e) et moi-même ne sommes pas d’accord sur le nom de famille à attribuer à notre enfant, comment faire ?

  • Nous souhaitons que notre enfant ait les deux noms de famille accolés, est-ce possible ?

  • Le choix de l’attribution du nom de famille de son enfant

  • J’ai reconnu mon enfant 3 ans après sa naissance, vais-je avoir l’autorité parentale ?

  • Suite à notre séparation, mon ex-compagne m’apprend que je ne suis pas le père de son enfant de 4 ans et engage une action en contestation de paternité. Quels sont mes recours pour conserver un lien avec cet enfant ?

  • Mon ex-compagne me dit que je suis le père de son enfant et veut que je fasse un test de paternité, qu’est-ce que je risque si je refuse ?

  • Je suis persuadée que cet homme est le père de mon enfant comment faire pour qu’il reconnaisse cette paternité ?

  • Je suis majeur, puis-je engager une action en recherche de paternité contre l’homme que je pense être mon père ?

  • Nous avons eu recours à la GPA à l’étranger, comment faire reconnaitre notre enfant en France ?

  • Le recours à une mère porteuse

  • II. Filiation adoptive

  • Je souhaite recourir à l’adoption simple pour adopter l’enfant de mon épouse qu’elle a eu il y a 10 ans d’une précédente union, l’accord de l’enfant est-il indispensable ?

  • Mon beau père m’a adopté, or il me maltraite depuis toujours, puis-je demander la révocation de mon adoption simple ?

  • Mon oncle et moi même souhaitons qu’il m’adopte, est-ce possible ?

  • Mon beau père à procédé à une adoption simple pour m’adopter, puis-je conserver uniquement son nom de famille ?

  • Quelles sont les conditions pour adopter seul un enfant ?

  • Nous ne sommes pas mariés, pouvons-nous adopter ensemble ?

  • Couple homosexuel, nous venons de nous marier. Mon conjoint a un enfant, je souhaite l’adopter, en ai-je le droit ?

Voir les autres questions essentielles

1 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre de demande de rectification d’un état civil suite à une erreur orthographique


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous venez d’établir, ou souhaitez établir une filiation à l’égard d’un enfant ou d’un majeur, et vous vous demandez quelles vont en être les conséquences.

Vous souhaitez savoir comment procéder à la reconnaissance d’un enfant, ou si vous pouvez modifier son état civil. Pouvez-vous adopter l’enfant de votre conjoint alors que vous êtes un couple hétérosexuel ou homosexuel ? Faut-il impérativement être marié pour adopter conjointement ?

L’établissement de la filiation est strictement encadré par la loi. Des procédures existent pour contester une filiation, procéder à la modification des actes de l’état civil et recourir à l’adoption.

Notre dossier vous permet d’être en conformité avec la loi, en vous proposant des réponses précises sur l’établissement de la filiation et ses conséquences sur l’exercice de l’autorité parentale.

Contenu du dossier :

Ce dossier contient des informations relatives à l’établissement de la filiation, à savoir :

  • la reconnaissance d’un enfant ;

  • les délais pour déclarer un enfant ;

  • la modification de l’état civil ;

  • l’action en recherche de paternité et test de paternité ;

  • l’adoption simple et l’adoption plénière ;

  • l’adoption et le couple homosexuel ;

  • l’adoption de l’enfant du conjoint ;

  • etc.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


La question du moment

Je souhaite recourir à l’adoption simple pour adopter l’enfant de mon épouse qu’elle a eu il y a 10 ans d’une précédente union, l’accord de l’enfant est-il indispensable ?

L'adoption simple crée un nouveau lien de parenté entre l'adoptant et l'adopté sans pour autant supprimer les liens de parenté existants entre l'adopté et sa famille biologique.

Pour pouvoir recourir à une adoption simple il faut impérativement être âgés de plus de 28 ans ou être marié depuis au moins deux ans. La différence d'âge entre l'enfant et l'adoptant doit être d'au moins 15 ans. Dans le cas de l'adoption de l'enfant du conjoint, aucun âge n'est exigé quant à l'adoptant (1) mais ce dernier doit toutefois avoir dix ans de plus que l'adopté (2). 

Les personnes adoptables sont (3):

  • des pupilles de l'État,
  • les enfants dont les parents ou le conseil de famille ont consenti à l'adoption,
  • les enfants déclarés abandonnés par jugement du tribunal,

L'adoption simple est possible quel que soit l'âge de l'adopté, mais lorsque l'enfant adopté a plus de 13 ans son consentement est nécessaire (4). Lorsque la demande d'adoption simple de l'enfant d'un des conjoints émane de l'autre conjoint, il est également nécessaire d'obtenir le consentement de l'autre conjoint pour adopter cet enfant.

Ainsi, lorsque l'un des conjoints souhaite recourir à l'adoption simple de l'enfant de l'autre conjoint qu'il a eu d'une précédente union, l'accord de cet enfant n'est pas indispensable lorsqu'il a moins de 13 ans.


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés