Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits et Relations de Travail » Abandon de poste & absence injustifiée : différence, conséquences, licenciement…

Abandon de poste & absence injustifiée : différence, conséquences, licenciement…

Abandonner son poste et absence injustifiée

Abandonner son poste et absence injustifiée

Vous êtes en CDI et votre travail ne vous convient plus ? Vous ne vous entendez pas avec votre chef ou vos collègues ? Ou pour diverses raisons qui vous sont personnelles, vous envisagez de quitter brusquement votre travail. Que ce soit un abandon de poste ou une absence injustifiée, réfléchissez aux conséquences avant d’agir. Notre dossier vous éclaire.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Absence non autorisée
  • Défaut de justificatifs
  • Risques
  • Sanction disciplinaire
  • Licenciement
  • Faute grave
  • Pôle Emploi
  • Droit de retrait
  • Contestation du licenciement

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous avez d’autres projets professionnels ? Votre employeur refuse de signer une rupture conventionnelle ? Vous vous êtes violemment disputé avec un salarié de l’entreprise ? Vous ne souhaitez pas remettre votre démission et vous vous demandez comment se faire licencier pour abandon de poste ? Quelle qu’en soit la raison - professionnelle ou personnelle - vous envisagez de quitter votre entreprise ou de ne pas y retourner le lendemain et les jours suivants et ce, sans en informer votre employeur.

Si vous n’avez pas encore pris votre décision, vous devez mûrement réfléchir, car un abandon de poste n’est pas sans risque. De graves conséquences vous attendent.

Si vous ne donnez plus signe de vie, sachez que celui-ci peut prendre à votre encontre une lourde sanction disciplinaire, y compris rompre votre contrat de travail. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est obligé de le faire. Si celui-ci attend, votre contrat de travail est maintenu mais vous ne percevez aucune rémunération.

Notre dossier vous aide à peser le pour et le contre.

Contenu du dossier :

Quitter de façon soudaine son poste sans autorisation n’est pas un acte bénin, et afin de vous éviter toute erreur, nous vos renseignons sur les conséquences d’une telle décision :

  1. Différences entre l'abandon de poste et l'absence injustifiée
  2. Abandonner son poste = salarié démissionnaire ?
  3. Mon employeur peut-il me sanctionner voire me licencier ?
  4. Abandon de poste = faute grave ?
  5. Abandon de poste justifié : les situations
  6. Les documents de fin de contrat (solde de tout compte, …)
  7. Inscription à Pôle Emploi et indemnisation au titre de l’assurance chômage
  8. Contester son licenciement pour abandon de poste.
  • 28 Questions Essentielles
  • 1 Fiche express
  • 7 Avis des juges

28 Questions Essentielles


Voir les autres questions essentielles

1 Fiche express



L’abandon de poste n’est pas un acte anodin, vous devez murement réfléchir afin de ne pas subir de plein fouet ses effets.

Qu’est-ce qu’un abandon de poste ?

Vous serez considéré comme ayant abandonné votre poste si vous quittez l’entreprise avant la fin de votre journée de travail de manière soudaine, sans raison apparente ou légitime et sans en avertir votre employeur. Il s’agit donc d’une forme d’absence injustifiée.

Bien évidemment, certains départs soudains sont considérés comme légitimes.

L'abandon de poste se caractérise aussi par une absence non autorisée et prolongée dans le temps (ex : départ en vacances ou prolongement du congé, alors que la demande de congés payés a été refusée par l'employeur).

Quelles sont les suites : Démission ? Licenciement ? Faute grave ?

L'abandon de poste qui entraîne une désorganisation de l'entreprise constitue un manquement grave à votre obligation de prestation de travail.

Un tel acte constitue presque toujours un motif de licenciement. Dans la plupart des cas, l'employeur pourra vous licencier pour faute grave (1), mais pas toujours.

La jurisprudence admet parfois qu'un abandon de poste est constitutif d'une démission, mais cela est extrêmement rare (2).

L’inscription à Pôle emploi et le droit au chômage

Pour pouvoir vous inscrire au Pôle Emploi et prétendre à une indemnisation au titre de l’assurance chômage, votre contrat de travail doit être rompu. Votre seul abandon de poste ne vous donne pas le droit de vous inscrire, ni de prétendre à la remise du reçu pour solde de tout et l’attestation Pôle Emploi.

Si votre employeur choisit de vous infliger une sanction, il n’est aucunement tenu de vous licencier. Il ne dispose pas davantage d’un délai pour le faire.

Si ce sont des manquements imputables à votre employeur qui motivent votre décision, nous vous recommandons de recourir à notre plateforme de mise en relation avec des Avocats expérimentés. Un de nos experts vous aiguillera sur des procédures beaucoup plus adaptées à votre situation.

 

Références :
(1) Cass.Soc. 8 novembre 1989, n°
85-40182
(2) Cass. Soc. 24 novembre 1999, n°97-44183

Ajouter aux favoris

Déjà abonné ? Identifiez-vous

  • Modèles
    personnalisables
  • Rédigé par des
    Juristes
  • Constamment
    actualisé

Avis des internautes sur : Abandonner son poste et absence injustifiée

5.0 Note moyenne sur 2 avis

  • 5 Par Le 27-11-2014
  • 5 Par Le 28-11-2014

27 806 Professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2014 JuriTravail tous droits réservés