Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits & Relations de Travail : prud'hommes, représentant syndical, défense » Abandon de poste & absence injustifiée : différence, conséquences, licenciement…

Abandon de poste & absence injustifiée : différence, conséquences, licenciement…

Abandonner son poste et absence injustifiée

Abandonner son poste et absence injustifiée

Vous êtes en poste depuis un certain temps, votre travail ne vous convient plus ? Vous ne vous entendez plus avec votre chef ou vos collègues ? Ou pour diverses raisons qui vous sont personnelles, vous envisagez de quitter brusquement votre travail. Peut-être avez-vous envie de créer votre entreprise car une opportunité se présente ? Que ce soit un abandon de poste ou une absence injustifiée, réfléchissez aux conséquences avant d’agir, car vous ne pourrez pas forcément bénéficier des allocations chômage.


Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Absence non autorisée
  • Défaut de justificatifs
  • Risques
  • Sanction disciplinaire
  • Licenciement
  • Faute grave
  • Pôle Emploi
  • Droit de retrait
  • Contestation du licenciement

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous avez d’autres projets professionnels ? Votre employeur refuse de signer une rupture conventionnelle ? Vous vous êtes violemment disputé avec un salarié de l’entreprise ? Vous ne souhaitez pas remettre votre démission ? Vous voulez savoir comment quitter votre emploi rapidement tout en bénéficiant de revenus de substitution ?  Quelle qu’en soit la raison, professionnelle ou personnelle, vous envisagez de quitter votre entreprise ou de ne pas y retourner le lendemain et les jours suivants et ce, sans en informer votre employeur.

Si vous n’avez pas encore pris votre décision, vous devez mûrement réfléchir, car un abandon de poste n’est pas sans risque. De graves conséquences vous attendent : perte de revenus, absence de recommandation pour décrocher un nouvel emploi, démarches administratives compliquées ...

En outre, si vous ne donnez plus signe de vie, sachez que votre employeur a la possibilité de prendre à votre encontre une lourde sanction disciplinaire, y compris rompre votre contrat de travail.

Notre dossier vous aide à peser le pour et le contre avant de prendre votre décision.

Contenu du dossier :

Quitter de façon soudaine son poste sans autorisation n’est pas un acte bénin, et afin de vous éviter toute erreur, nous vous renseignons sur les conséquences d’une telle décision. Nous aborderons les notions suivantes :

  • Définition de l'abandon de poste
  • Obligation du salarié de justifier son absence
  • Abandon constitutif d'une faute grave justifiant un licenciement
  • Abandon de poste justifiant une cause réelle et sérieuse de licenciement
  • Abandon de poste requalifié en démission
  • Définition de l'absence injustifiée
  • Absences de courtes durées, prolongées ou répétées
  • Impact sur la fin de la relation contractuelle
  • Différences entre l'abandon de poste et l'absence injustifiée

Télécharger le dossier

La question du moment

Ayant abandonné mon poste, mon employeur peut-il me licencier pour faute grave ?

La réponse

Il y a abandon de poste lorsque le salarié quitte son poste de travail avant la fin de son service de manière soudaine et sans raison apparente ou légitime, sans en avertir son employeur.

L'abandon de poste qui entraîne une désorganisation de l'entreprise constitue un manquement grave à l'obligation de prestation de travail du salarié.

Il constitue presque toujours un motif de licenciement. Dans la plupart des cas, l'employeur pourra licencier l'intéressé pour faute grave, mais pas toujours. Dans certaines circonstances, le salarié est en effet autorisé à abandonner son poste. Il ne peut donc être licencié. Dans d'autres circonstances, l'abandon de poste justifie un licenciement pour cause réelle et sérieuse.

Tout dépend de l'impact de l'abandon de poste sur le fonctionnement de l'entreprise.

Les juges prennent en considération la durée de l'abandon de poste, ses conséquences sur le fonctionnement de l'entreprise, la qualification et le degré d'importance des missions confiées au salarié absent.

Les juges ont estimé que l'employeur était fondé à licencier le salarié pour faute grave suite à un abandon de poste lorsque :

  • le salarié, chef de chantier, a abandonné le chantier pendant des heures, mettant de ce fait toute la production à l'arrêt (1) ;
  • la salariée, engagée en qualité d'infirmière, abandonne la chambre d'un malade en danger, laissant seuls deux médecins tentant de le réanimer (2) ;
  • le salarié abandonne son poste de travail, sans motif sérieux, malgré les injonctions de l'employeur (3) ou une mise en demeure (4) ;
  • le salarié quitte son poste de travail avant l'heure prévue à la suite d'une réunion de service lors de laquelle il avait manifesté son opposition, ne se présente pas au travail le lendemain matin et organise son départ anticipé du site sur lequel il travaillait depuis plusieurs mois (5).

Plan détaillé du dossier

29 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

Télécharger le dossier

Vidéo associée

Abandon de poste : risques et solutions alternatives

Par - 3726 vues


Avis des internautes sur : Abandonner son poste et absence injustifiée

4.4 Note moyenne sur 10 avis

  • 5 Par Le 11-04-2016
    c'est ce que je voulais
  • 5 Par Le 11-04-2016
  • 3 Par Le 22-02-2016
    réponds a l essentiel
  • 5 Par Le 21-02-2016
  • 4 Par Le 03-02-2016
    J ai eu l essentiel de mes réponses explications simples mais précises par contre je n'ai pas trouvé d informations relatives au devenir du matériel et véhicule prêtés par l employ
  • 3 Par Le 23-12-2015
    le delais d abonnement trop court et tres complique merci

Voir tous les avis

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2016 JuriTravail tous droits réservés