Lettre de mise en demeure pour abandon de poste

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre de mise en demeure pour abandon de poste

Photo de Caroline Audenaert Filliol

Rédigé par Caroline Audenaert Filliol

Mis à jour le lundi 22 janvier 2024

59148 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Un de vos salariés ne s'est pas présenté à son poste de travail. Il ne dispose d'aucune autorisation d'absence et ne vous a fourni aucun justificatif. 

Vous le mettez en demeure de justifier ses absences et de réintégrer la société.
 

Lire la suite

4,80€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

La recommandation de l'auteur

Avant d'envoyer un courrier à votre salarié, essayez de le contacter pour lui demander le motif de son absence. Rappelez-lui qu'il est dans l'obligation de fournir un justificatif.

S'il ne se justifie par un motif légitime, il convient de lui envoyer une lettre de mise en demeure en lettre recommandée afin de lui demander de justifier son absence et de reprendre son poste dans le délai que vous aurez fixé. Ce procédé permettra d’éviter toute contestation sur la date de réception de la lettre de mise en demeure. 
 

 

Ce modèle de lettre peut également vous intéresser : modèle de lettre de mise en demeure pour abandon de poste pendant le préavis.

Ce que dit la loi

Avec la nouvelle réforme du chômage, le salarié qui a abandonné volontairement son poste et ne reprend pas le travail après avoir été mis en demeure de justifier son absence et de reprendre son poste, par lettre recommandée ou par lettre remise en main propre contre décharge, dans le délai fixé par l'employeur, est présumé avoir démissionné à l'expiration de ce délai (article L1237-1-1 du Code du travail). 

Votre salarié doit vous prévenir le plus rapidement possible de son absence.

Il doit également vous fournir un justificatif valable de son absence, dans un délai qui est généralement de 48 heures (délai le plus fréquemment observé dans les conventions collectives ou les usages).

Si le salarié persiste dans son absence et ne se justifie pas, malgré la mise en demeure, l’employeur peut faire jouer la présomption de démission à l'expiration du délai imparti. 

L’article R1237-13 du Code du travail prévoit que le délai minimum requis pour permettre au salarié de se justifier et de reprendre son poste ne doit pas être inférieur à 15 jours calendaires. 

Si le salarié ne justifie son absence ni ne reprend son poste, il n’est plus nécessaire d’engager une procédure disciplinaire. 

Vous pouvez procéder à la sortie du salarié sans le licencier pour faute grave ou sans lettre de démission de sa part, exprimant sa volonté claire et non équivoque de quitter l'entreprise. 

La lettre de mise en demeure servira à fixer la date de départ du salarié : l’expiration du délai fixé marquant le point de départ de son préavis.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

5

Note moyenne sur 2 avis

  • le 11/09/2019

    Clair, bien présenté, un outil synthétique efficace

  • le 27/05/2016

    Lettre bien formuler

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez du temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit.

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Lettre de mise en demeure pour abandon de poste"

Par Alexandra Marion le 22/02/2024 • 18607 vues

En tant qu'employeur, vous risquez, en cas de grève, d'être confronté à un taux plus ou moins conséquent d'absentéisme. La jurisprudence a progressivement dessiné le cadre de l'exercice du...


Par Farah Benhadda le 22/02/2024 • 2258 vues

Manager une équipe, c'est savoir faire face à une situation désagréable, voire difficile...


Par Lorène Bourgain le 16/02/2024 • 3975 vues

Une étude de Malakoff Humanis, confirmée par le rapport d'enquête de WTW, révèle qu’en...


Par Helias CHETANEAU le 14/02/2024 • 121539 vues

Le burn-out, ou syndrome d'épuisement professionnel, traduit un état dépressif lié à une...


illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00

illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences