Embaucher en intérim : tout savoir sur les contrats, les indemnités, la rupture...

illustration aperçu dossier.svg

Embaucher en intérim : tout savoir sur les contrats, les indemnités, la rupture...

Photo de Yoan El Hadjjam

Rédigé par Yoan El Hadjjam

Mis à jour le 07 juin 2023

30132 utilisateurs ont déjà consulté ce dossier

Quels sont les avantages de l'intérim pour l'employeur ? L’intérim permet à une entreprise de faire face à un besoin ponctuel de personnel en sollicitant une entreprise de travail temporaire (ETT) qui lui met à disposition un intérimaire. Il est le candidat idéal lorsque votre entreprise a besoin d'un salarié efficace dès la prise de poste, adaptable à son environnement, et riche de multiples... Lire la suite

18,00€ TTC

Faites votre choix parmi les 2 options suivantes :

Ce dossier seul :

18€ TTC

ou

Illustration question

Ce dossier + tester notre formule CSE sans engagement !

Un juriste répond à vos questions + Accédez en illimité à tous nos documents dont celui-ci

Recommandé

illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

En bref

Quels sont les avantages de l'intérim pour l'employeur ?

L’intérim permet à une entreprise de faire face à un besoin ponctuel de personnel en sollicitant une entreprise de travail temporaire (ETT) qui lui met à disposition un intérimaire. Il est le candidat idéal lorsque votre entreprise a besoin d'un salarié efficace dès la prise de poste, adaptable à son environnement, et riche de multiples expériences.

Vous êtes employeur et ce fonctionnement vous intéresse ?

Sachez que dans cette relation tripartite, en tant qu’entreprise utilisatrice, vous ne concluez pas de contrat de travail. Au contraire, vous formalisez le recours à l'intérimaire par la signature d’un contrat de mise à disposition avec l’ETT. Le salarié est, quant à lui, lié avec cette agence d'intérim par un contrat de travail temporaire (CTT).

Ainsi, en tant qu'entreprise utilisatrice, vous vous déchargez de toutes les obligations réglementaires et juridiques qui incombent habituellement à un employeur (organisation de la visite médicale, édition des bulletins de paie, déclaration Pôle Emploi, etc.). 

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Votre salarié est tombé malade, ou est parti en congé et vous souhaitez organiser son remplacement temporaire. Ou bien, votre entreprise connaît un accroissement temporaire de son activité et vous avez besoin de plus de personnel pour y faire face. Ou encore, vous fournissez des emplois à caractère saisonnier.

Vous avez besoin de main-d'œuvre rapidement et ne souhaitez pas organiser une session de recrutement. Il vous est possible de déléguer cette tâche à une agence d'intérim en formalisant avec elle un contrat fixant votre besoin personnel. L'entreprise de travail temporaire (ETT) se charge alors de vous trouver le salarié en intérim idéal selon votre demande.

Il est néanmoins important de respecter le formalisme lié à l'embauche d'un intérimaire au sein de votre entreprise. Certaines mentions obligatoires doivent apparaître sur le contrat de mise à disposition, et le travail intérimaire est strictement encadré pour ne pas être utilisé à des fins de contournement de la législation. En effet, il est par exemple interdit de remplacer un salarié gréviste par un intérimaire, ou encore, de contourner l'embauche d'un salarié en CDI par la conclusion d'une succession de contrats de mise à disposition. La requalification en CDI est parfois possible lorsque la procédure n'est pas respectée.

Quels motifs vous permettent de recourir à l’intérim ? Quels risques encourez-vous à défaut de contrat de mise à disposition ? Quelles sont les mentions obligatoires ? Pouvez-vous licencier un intérimaire ? Pouvez-vous conclure un contrat de travail avec l'intérimaire afin de l'embaucher en CDI ? Autant de questions pour lesquelles nous faisons un point avec vous. 

Contenu du dossier :

Ce dossier aborde les notions suivantes :

  • le contrat de mission ;
  • la relation tripartite expliquée ;
  • le contrat de mise à disposition ;
  • les mentions contractuelles obligatoires ;
  • la requalification en contrat à durée indéterminée (CDI) ;
  • les motifs de recours au travail temporaire ; 
  • le statut de l'intérimaire ;
  • la rémunération de l'intérimaire (charge du versement et éléments à prendre en compte dans le montant du salaire) ;
  • la période d'essai et sa durée ;
  • la durée de la mission (date de début et de fin de contrat) ;
  • la durée de carence ;
  • le renouvellement de la mission ;
  • la rupture de la mission ; 
  • la faute grave de l'intérimaire ;
  • le CTT multi-remplacement (objet, profils et secteurs d'activités concernés, etc.) ;
  • etc.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Intérim

icône case à cocher

Contrat de mise à disposition

icône case à cocher

Contrat de mission

icône case à cocher

Entreprise de travail temporaire

icône case à cocher

Agence d'intérim

icône case à cocher

Délai de carence

icône case à cocher

Renouvellement

icône case à cocher

Indemnité de fin de mission

icône case à cocher

Visite médicale

icône case à cocher

Accord de prestation

icône case à cocher

Requalification en CDI

icône case à cocher

Embauche en CDI

Le plan du dossier

  • I) Définition du contrat de travail temporaire et de la relation tripartite
  • Quel est le coût d'un intérimaire pour l'entreprise ?
  • Quelles sont les mentions obligatoires du contrat de mission ?
  • Comment est matérialisée ma relation avec l'entreprise de travail temporaire ?
  • Que doit contenir le contrat de mise à disposition qui me lie à l’entreprise de travail temporaire ?
  • Quelles sont les conséquences de la nullité du contrat de mise à disposition ?
  • Quels sont les motifs d’absence des salariés qui me permettent de recourir à l’intérim ?
  • Dans quels cas le contrat de mission peut-il être requalifié en CDI ?
  • II) Recours au contrat de travail temporaire
  • Quand l'accroissement temporaire d'activité me permet-il de recourir à l'intérim ?
  • Quels autres motifs me permettent de recourir à l’intérim ?
  • Puis-je conclure un contrat de travail temporaire pour remplacer plusieurs salariés absents ?
  • Quelles situations ne permettent pas de recourir au travail temporaire ?
  • Quel est le statut de l’intérimaire ?
  • III) Droits du travailleur temporaire
  • Le salarié intérimaire doit-il percevoir le même salaire qu’un salarié de l’entreprise, à poste et à qualification équivalents ?
  • L'intérimaire a-t-il droit à une indemnité au terme de sa mission ?
  • Quelle est la durée de la période d’essai prévue dans le contrat de mission ?
  • Dois-je faire passer une visite médicale à un intérimaire ?
  • IV) Durée et renouvellement du contrat de travail temporaire
  • Combien de fois peut-on renouveler un intérimaire ?
  • Quelle est la durée maximale du contrat de mission ?
  • Puis-je conclure une succession de contrats de mission avec le même intérimaire ? Dois-je respecter un délai de carence ?
  • V) Rupture du contrat de travail temporaire
  • Puis-je rompre le contrat de mission ?
  • Quelles sont les conséquences de la rupture du contrat de mise à disposition ?
  • Puis-je embaucher un intérimaire en CDI après sa mission ? Dois-je lui verser une indemnité de fin de mission malgré son recrutement ?

Ce dossier contient également

fiche-express

1 Fiche express

fiche-express

2 Formulaires CERFA

La question du moment

Quelles sont les mentions obligatoires du contrat de mission ?

Le contrat de mission est un contrat de travail entre le salarié intérimaire et l'entreprise d'intérim. 

Ce contrat, écrit, organise la mission effectuée par le salarié intérimaire auprès de votre entreprise. 

Le contrat de mission doit reprendre les mentions du contrat de mise à disposition conclu entre l'entreprise de travail temporaire et l'entreprise utilisatrice (1)

  • le motif de recours à l'intérim ; 
  • le terme de la mission ; 
  • la clause prévoyant de modifier le terme de la mission le cas échéant ; 
  • les caractéristiques du poste à pourvoir, et notamment, si le poste présente des risques pour la santé ou la sécurité, la qualification professionnelle exigée, le lieu de la mission et l'horaire ; 
  • la nature des équipements de protection individuelle utilisé par le salarié, et le cas échéant, si ceux-ci sont fournis par l'entreprise de travail temporaire ; 
  • le montant de la rémunération du salarié avec ses différentes composantes ; 
  • la qualification professionnelle du salarié ; 
  • les modalités de la rémunération du salarié, y compris celle de l'indemnité de fin de mission ; 
  • la présence et la durée de la période d'essai
  • la clause de rapatriement à la charge de l'entreprise de travail temporaire lorsque la mission s'effectue en dehors du territoire métropolitain ; 
  • le nom et l'adresse de la caisse de retraite complémentaire et de l'organisme de prévoyance de l'entreprise de travail temporaire ; 
  • la mention selon laquelle l'embauche par l'entreprise utilisatrice à l'issue de la mission n'est pas interdite
  • le nom et l'adresse du garant de l'entreprise de travail temporaire (2)

Attention : le contrat de mission doit être obligatoirement établi par écrit et signé par les deux parties. Cette obligation est d'ordre public. Dès lors, l'absence de signature par le salarié du contrat de mission lui permet de demander la requalification du contrat de mission en contrat à durée indéterminée auprès de l'agence d'emploi (3).

Le mot de l'auteur

Le 07/06/2023

Le saviez-vous ? Les nouvelles dispositions concernant le CDD multi-remplacement, applicables depuis le 13 avril 2023, concernent également le contrat de travail temporaire. Il s'agit d'une expérimentation qui concerne une soixantaine de secteurs (Décret n°2023-263 du 12 avril 2023).

Le 27/04/2022

Après une forte chute en 2020 suite à la crise sanitaire, l'embauche en intérim repart à la hausse depuis fin 2021. Connaître les motifs de recours et les formalités à suivre n'est pas sans importance en cette période de reprise du travail intérimaire.

Photo de Yoan El Hadjjam

Yoan El Hadjjam Juriste rédacteur web

Voir son profil
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

Nos actualités en lien avec : "Embaucher en intérim : tout savoir sur les contrats, les indemnités, la rupture..."

Par Helias CHETANEAU le 24/05/2024 • 7100 vues

Le marché du travail est en constante évolution. Les entreprises ont besoin de main d'œuvre et se voient donc dans le besoin d'embaucher régulièrement en CDD ou en CDI. Comment évoluent les...


Par Kevin Le Moyec le 12/03/2024 • 16201 vues

L'embauche d'un salarié étranger obéit à des règles substantielles. En votre qualité...


Par David Poroes Pereira le 11/03/2024 • 121121 vues

En tant qu'entreprise utilisatrice, vous avez recours à un intérimaire et sa période de...


Par Kevin Le Moyec le 04/03/2024 • 27360 vues

Vous souhaitez embaucher un salarié étranger ? Demande d'autorisation de travail, titres...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences