Notification d'un avertissement au salarié

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Notification d'un avertissement au salarié

Photo de Luca Benoiton

Rédigé par Luca Benoiton

Mis à jour le mardi 21 mai 2024

117048 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Confronté à une faute ou un acte d'indiscipline d'un salarié, vous envisagez de le sanctionner par un avertissement. Mais comment rédiger cette lettre de manière efficace et sans erreur juridique ? Simplifiez-vous la tâche avec notre modèle de lettre d'avertissement, conçu par nos juristes experts chez Juritravail. Gagnez du temps et assurez la conformité juridique de votre notification.... Lire la suite

6,00€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

L'un de vos salariés a commis une faute. Après avoir apprécié les faits au regard de critères objectifs (ancienneté, contexte, etc.), vous envisagez de le sanctionner. Vous lui notifiez un avertissement via une lettre d'avertissement.

La notification d'un avertissement au salarié est un acte par lequel l'employeur informe formellement un employé qu'il a commis une faute ou un manquement à ses obligations professionnelles. Cet avertissement est généralement considéré comme une mesure disciplinaire de premier niveau, visant à alerter le salarié sur son comportement ou ses actions et à lui donner l'opportunité de se corriger.

La notification d'un avertissement au salarié est un outil important pour l'employeur, car elle lui permet de gérer efficacement les incidents disciplinaires, de documenter les problèmes de comportement ou de performance, de sensibiliser les salariés et de prévenir les récidives.

La recommandation de l'auteur

Comment rédiger un courrier d'avertissement à un employé valant sanction disciplinaire ?

L'employeur dispose de 2 mois après la découverte du fait fautif, pour sanctionner le salarié par un avertissement, à moins que la faute ait donné lieu à des poursuites pénales.

S'agissant d'un avertissement (sanction dite "légère"), l'employeur n'a pas à convoquer le salarié à un entretien préalable avant de notifier la sanction d'avertissement (sauf si la convention collective ou le règlement intérieur de l'entreprise le prévoit).

Ce que dit la loi

Selon les articles L1332-1 et L1332-2 du Code du travail, aucune sanction ne peut être infligée au salarié, sans que celui-ci soit informé par écrit des griefs retenus contre lui.

La lettre d'avertissement doit donc préciser les détails motivant cette sanction (les faits fautifs ayant conduit à la sanction).

En cas de sanction mineure, comme l'avertissement, (c'est-à-dire qui n'affecte pas la présence dans l'entreprise, la fonction, la carrière ou la rémunération du salarié), la procédure est simplifiée et ne nécessite pas d'entretien préalable.

Ce principe trouve une exception lorsque l'avertissement peut avoir une influence sur la présence du salarié dans l'entreprise en raison d'une clause du règlement intérieur (Cass. Soc., 3 mai 2011, n°10-14104) ou d'une convention collective (Cass. Soc., 13 février 2013, n°11-27615) subordonnant le licenciement à l'existence de sanctions antérieures. Dans de tels cas, l'avertissement doit être précédé d'un entretien préalable.

Un courriel peut également constituer un avertissement dès lors que sa formulation revêt un caractère impératif soulignant la volonté ferme de l'employeur de voir le salarié se ressaisir et respecter les normes imposées (Cass. Soc., 9 avril 2014, n°13-10939).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

4.5

Note moyenne sur 5 avis

  • le 21/12/2022

    Merci

  • le 10/08/2016

    Lettre très pratique qui évite d'écrire des choses qu'on pourrait regretter. permet d'être facilement en régle

  • le 30/12/2015

    L'emploi du document m'a ete facile.

  • le 10/11/2015

    J'ai une confiance en juritravail qui est bien reconnu pour ses conformités rapide et pas cher

  • le 28/09/2023

    Très clair et bien expliqué. merci!

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Notification d'un avertissement au salarié"

Par Luca Benoiton le 22/05/2024 • 883433 vues

L'un de vos salariés a commis une faute. Après avoir apprécié les faits au regard de critères objectifs (ancienneté, contexte, etc.), vous envisagez de le sanctionner. L'avertissement vous...


Par Luca Benoiton le 21/05/2024 • 167477 vues

Quel est le nombre d'avertissements avant le licenciement ? Faut-il obligatoirement prononcer 3...


Par Caroline Audenaert Filliol le 25/04/2024 • 188702 vues

Votre salarié a commis une faute et vous souhaitez le sanctionner. Vous envisagez de prononcer...


Par Associés Zaïre Seltene le 16/04/2024 • 1290 vues

Souvent confondues, la mise à pied disciplinaire et la mise à pied conservatoire n'ont...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences