Contrat de travail temporaire et intérim : tout savoir sur son fonctionnement

illustration aperçu dossier.svg

Contrat de travail temporaire et intérim : tout savoir sur son fonctionnement

Photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 24 juillet 2019

76702 utilisateurs ont déjà consulté ce dossier

Vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi et une agence de travail temporaire vous propose un contrat intérimaire ? Téléchargez notre dossier rédigé par nos juristes pour tout savoir sur le contrat d'intérim.... Lire la suite

9,60€ TTC

Faites votre choix parmi les 2 options suivantes :

Ce dossier seul :

9.6€ TTC

ou

Illustration question

Ce dossier + tester notre formule CSE sans engagement !

Un juriste répond à vos questions + Accédez en illimité à tous nos documents dont celui-ci

Recommandé


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

En bref

Vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi et une agence de travail temporaire vous propose un contrat intérimaire ? En quoi cela consiste-t-il ? Comment et avec qui conclure ce contrat de travail ? Dans cette relation tripartite, vous vous demandez qui de l'entreprise de travail temporaire (ETT) ou de l'entreprise utilisatrice est votre employeur. Dans quels cas peut-on faire appel à un travailleur temporaire ? Combien de temps peut durer une mission ? Une interrogation pouvant en engendrer une autre, ce dossier fait le point sur les notions nécessaires pour faire respecter vos droits (mentions obligatoires du contrat, durée, renouvellement, protection sociale, conditions, avantages, salaire, rupture, etc).

 

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Suite à une période d'inactivité, vous venez de trouver un nouvel emploi en intérim. L'ETT qui a procédé au recrutement vous propose de signer un contrat de mission afin de travailler pour une entreprise utilisatrice. 

Une relation tripartite se met alors en place. Avant la signature de votre contrat de travail, vous devez savoir quelle sera la portée de votre engagement et avoir conscience que votre situation peut être quelque peu précaire.

Plusieurs interrogations peuvent se poser : comment fonctionne le contrat de travail temporaire ? Est-il soumis à un formalisme particulier ? Pour combien de temps peut-il être conclu ? Peut-il être renouvelé et dans quelle limite ? La date de début du contrat ou celle du terme peut-elle être aménagée ? Quelle est la protection sociale dont bénéficie le travailleur temporaire ? Comment le contrat prend-il fin ? Comment mettre un terme au contrat de travail temporaire ? Votre contrat à durée déterminée (CDD) temporaire peut-il être requalifié en contrat à durée indéterminée (CDI) ?

Engagez-vous en connaissance de cause. Pour cela, nous vous informons.

Contenu du dossier :

Ce dossier vous apporte toutes les informations nécessaires pour vous accompagner dans la conclusion d'un contrat de travail temporaire. Il aborde les notions suivantes :

  • définition du travail temporaire ;

  • relation tripartite ;

  • cas de recours au travail intérimaire ;

  • formalisme du contrat de mission ;

  • durée du contrat de mission ;

  • renouvellement du contrat de mission ;

  • aménagements du début et du terme de la mission ;

  • protection sociale du travailleur temporaire ;

  • terme du contrat de mission ;

  • rupture anticipée du contrat de mission ;

  • embauche à l'issue du contrat ;

  • requalification en CDI ;

  • indemnités de fin de mission ;

  • etc.

De plus, nous vous proposons un modèle de courrier pour requérir une nouvelle mission auprès de l’agence d’intérim en cas de rupture anticipée.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Contrat intérim

icône case à cocher

Avenant

icône case à cocher

Chômage

icône case à cocher

Salaire & congés

icône case à cocher

Renouvellement

icône case à cocher

Rupture

icône case à cocher

Remplacement

icône case à cocher

Requalification

icône case à cocher

Contrat de mission

icône case à cocher

Durée

icône case à cocher

Entreprise utilisatrice

icône case à cocher

Entreprise de travail temporaire

icône case à cocher

Rupture anticipée

icône case à cocher

Embauche

icône case à cocher

Formalisme du contrat

Le plan du dossier

  • I. Le contrat de travail temporaire : cas de recours, mentions, durée.
  • Qu’est-ce qu’un contrat de travail temporaire ?
  • Qu'est-ce que le travail temporaire ?
  • Le contrat de travail temporaire a-t-il une durée maximum ?
  • Dans quels cas un employeur peut-il avoir recours à un contrat de travail temporaire ?
  • Dans quels cas un employeur ne peut pas avoir recours à un contrat de travail temporaire ?
  • II. Exécution du contrat de travail temporaire
  • Puis-je percevoir le même salaire qu’un salarié de l’entreprise, à poste et à qualification équivalents ?
  • Intérimaire, quelles sont mes conditions de travail ?
  • Mon contrat arrive à terme, que se passe t-il ?
  • Je suis intérimaire, à quelle convention collective dois-je me référer ?
  • Suis-je soumis à une période d’essai en tant qu'intérimaire ?
  • Qui est mon employeur pendant ma mission d’intérim ?
  • Puis-je effectuer des heures supplémentaires lorsque je suis en intérim ?
  • Je suis intérimaire, comment suis-je rémunéré ?
  • Ai-je droit à des congés payés en tant qu'intérimaire ?
  • Que se passe-t-il si je suis malade pendant une mission ?
  • III. Renouvellement et fin du contrat de travail temporaire
  • Le contrat de travail temporaire peut-il être renouvelé ?
  • En temps normal, quand le contrat de travail temporaire prend-il fin ?
  • Mon contrat de travail temporaire prend fin, à quelles indemnités ai-je droit ?
  • L'entreprise de travail temporaire peut-elle rompre le contrat de travail de manière anticipée ?
  • Le salarié intérimaire peut-il rompre son contrat de mission de manière anticipée ?
  • Je suis intérimaire et je travaille de nuit, comment suis-je traité par rapport aux salariés de l’entreprise d’accueil ?
  • Puis-je être embauché au terme du contrat de mission ?
  • Puis-je demander la requalification de mon contrat de mission à l'encontre de l'entreprise utilisatrice ?
  • Puis-je demander la requalification de mon contrat de mission à l'encontre de l'entreprise de travail temporaire ?
  • Quelles sont les conséquences de la requalification de mon contrat de mission ?
  • Je suis intérimaire, je ne peux demander la requalification de mon contrat de mission qu'auprès de mon entreprise de travail temporaire ?
  • Sur quel motif puis-je demander la requalification de mes contrats d’intérim en CDI ?
  • Le terme du contrat de mission peut-il subir des aménagements ?
  • Le contrat de mission conclu pour remplacement peut-il subir des améngaments spécifiques ?
  • Puis-je exercer une action à l'encontre de l'ETT en même temps qu'une action à l'encontre de l'enteprise utilisatrice ?
  • Recours au contrat de travail temporaire
  • II) Recours au contrat de travail temporaire
  • I) Définition du contrat de travail temporaire et de la relation tripartite
  • Quels sont les motifs d’absence des salariés qui me permettent de recourir à l’intérim ?
  • Quels autres motifs me permettent de recourir à l’intérim ?
  • Quand l'accroissement temporaire d'activité me permet-il de recourir à l'intérim ?
  • Quelles situations ne permettent pas de recourir au travail temporaire ?
  • Quel est le statut de l’intérimaire ?
  • Le salarié intérimaire doit-il percevoir le même salaire qu’un salarié de l’entreprise, à poste et à qualification équivalents ?
  • IV) Durée et renouvellement du contrat de travail temporaire
  • Quelle est la durée maximale du contrat de mission ?
  • Puis-je conclure une succession de contrats de mission avec le même intérimaire ? Dois-je respecter un délai de carence ?
  • Quelle est la durée de la période d’essai prévue dans le contrat de mission ?
  • V) Rupture du contrat de travail temporaire
  • Dans quels cas le contrat de mission peut-il être requalifié en CDI ?
  • Puis-je rompre le contrat de mission ?
  • Combien de fois peut-on renouveler un intérimaire ?
  • L'intérimaire a-t-il droit à une indemnité au terme de sa mission ?
  • Mon employeur peut-il rompre de manière anticipée mon CDD ?
  • Un salarié peut-il démissionner d'un CDD ?
  • J'ai été déclaré inapte, mon CDD peut-il être rompu avant son terme ?
  • Le salarié a-t-il droit au chômage à l'issue de son CDD ?
  • Qu'est-ce que l'indemnité de fin de contrat (prime de précarité) ?
  • Quels sont les cas où l’indemnité de précarité n'est pas due ?
  • Quel est le montant de ma prime de précarité ?
  • Quelles sont les mentions obligatoires du contrat de mission ?
  • Comment est matérialisée ma relation avec l'entreprise de travail temporaire ?
  • Que doit contenir le contrat de mise à disposition qui me lie à l’entreprise de travail temporaire ?
  • Quelles sont les conséquences de la nullité du contrat de mise à disposition ?
  • III) Droits du travailleur temporaire
  • Quelles sont les conséquences de la rupture du contrat de mise à disposition ?
  • Dois-je faire passer une visite médicale à un intérimaire ?
  • Puis-je embaucher un intérimaire en CDI après sa mission ? Dois-je lui verser une indemnité de fin de mission malgré son recrutement ?
  • Un CDD peut-il être rompu avant son terme en cas de réalisation de l'objet pour lequel il a été conclu ?

Ce dossier contient également

fiche-express

3 Fiches express

fiche-express

1 Formulaire CERFA

La question du moment

Le salarié a-t-il droit au chômage à l'issue de son CDD ?

A l'issue d'un CDD (contrat à durée déterminée), le salarié peut percevoir les allocations chômage s'il en remplit les conditions d'ouverture.

Il est nécessaire de justifier d'au moins 130 jours travaillés ou 910 heures travaillées (soit 6 mois environ) au cours des 24 mois qui précèdent la fin de votre contrat de travail (ou des 36 mois si vous avez 53 ans et plus) pour bénéficier des allocations de retour à l'emploi (1). La durée minimale de versement de l'allocation chômage est de 182 jours calendaires (6 mois).

La durée maximale est de (2) :

  • 730 jours calendaires (2 ans) si vous avez moins de 53 ans ;
  • 913 jours calendaires (2 ans et demi) si vous avez 53 ans et moins de 55 ans ;
  • 1.095 jours calendaires (3 ans) si vous avez 55 ans et plus.

Toutefois, la durée peut être réduite de 25% maximum si le marché du travail est favorable. Ainsi, la durée maximale d'indemnisation peut être réduite à 18 mois.

Également, il doit (3) :

  • être inscrit comme demandeur d'emploi ou accomplir une action de formation inscrite dans le projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE) ;
  • être à la recherche effective et permanente d'un emploi ;
  • ne pas avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite. Toutefois, les personnes qui, ayant atteint cet âge ne justifient pas du nombre de trimestres d'assurance requis pour percevoir une pension à taux plein, tous régimes confondus, peuvent bénéficier des allocations jusqu'à justification de ce nombre de trimestres, au plus tard jusqu'à l'âge de 67 ans pour les personnes nées à compter de 1955 (66 ans et 2 mois pour la génération 1953 et 66 ans et 7 mois pour celle née en 1954) ;
  • être physiquement apte à l'exercice d'un emploi ;
  • être en situation de chômage involontaire ;
  • résider sur le territoire.
Attention, le salarié qui refusera 2 propositions de CDI en l'espace de 12 mois (même lieu, même emploi, rémunération équivalente) perdra ses droits aux allocations chômage (4). Les décrets d'application pour mettre en œuvre cette mesure, ne sont pas encore parus.

Le mot de l'auteur

Le 04/04/2016

Selon une étude de la DARES publiée le 25/03/2016, à la fin du 4ème trimestre 2015, 586 200 salariés sont intérimaires, soit une hausse de 18 900 postes par rapport à la fin du 3ème trimestre 2015. Tous les secteurs sont concernés.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

Nos actualités en lien avec : "Contrat de travail temporaire et intérim : tout savoir sur son fonctionnement"

Par Grégory Chauvin Hameau le 20/06/2024 • 341330 vues

À la suite d'un entretien d'embauche, un employeur a pris la décision d'embaucher un salarié, et il doit à présent lui notifier cette décision. Il peut lui faire une proposition d'embauche...


Par Clémentine Fontaine le 19/06/2024 • 14912 vues

Le Tribunal de Nanterre a jugé, le 10 mars 2021, qu'une entreprise a le droit de supprimer les...


Par Clémentine Fontaine le 19/06/2024 • 134802 vues

Avec la crise sanitaire, de nombreux salariés ont été placés en télétravail. Ce mode...


Par Thibault Hospice le 05/03/2024 • 133254 vues

La journée de solidarité a été créée pour soutenir les personnes âgées ou handicapées....


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences