Lettre pour informer votre employeur que vous mettez fin à votre période d’essai

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre pour informer votre employeur que vous mettez fin à votre période d’essai

Photo de Caroline Audenaert Filliol

Rédigé par Caroline Audenaert Filliol

Mis à jour le lundi 10 juin 2024

10438 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous avez été engagé(e) en contrat à durée indéterminée (CDI) ou en contrat à durée déterminée (CDD) avec une période d'essai et n'êtes pas satisfait de vos conditions de travail. Vous décidez d’y mettre fin. Vous informez votre employeur, par la présente, de votre décision.... Lire la suite

3,60€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous avez été engagé(e) en contrat à durée indéterminée (CDI) ou en contrat à durée déterminée (CDD) avec une période d'essai et n'êtes pas satisfait de vos conditions de travail.

Vous décidez d’y mettre fin.

Vous informez votre employeur, par la présente, de votre décision.

La recommandation de l'auteur

Envoyez votre lettre en recommandé avec accusé de réception et pour des raisons de preuve, conservez accusé de réception et copie du courrier. Vous pouvez aussi remettre cette lettre en mains propres contre décharge. 

Vous n’avez pas l’obligation de motiver votre décision. Il vous appartient d’exposer, ou non, dans votre courrier les raisons qui vous ont amenées à mettre un terme à votre période d’essai.
 

Ce que dit la loi

La rupture du contrat de travail au cours de la période d’essai n’est soumise à aucun formalisme particulier.

Elle peut se faire verbalement (Cass. Soc. 25 mai 1989, n°85-43903).

Il est toutefois recommandé de mettre un terme à la période d’essai par l’envoi d’un courrier recommandé car il permet de prouver, en cas de litige, la date à laquelle la rupture est intervenue.

Le salarié qui met un terme à son essai doit respecter un délai de prévenance entre le moment où il informe son employeur de sa volonté de rompre son essai et le moment où il quitte effectivement l’entreprise. 

Ce délai est de (article L1221-26 du Code du travail) :

  • 24 heures si sa présence dans l’entreprise est inférieure à 8 jours ;
  • 48 heures au-delà.

Il se peut que la convention collective applicable dans l’entreprise prévoie une procédure et des délais de prévenance particuliers, qu’il vous faudra alors respecter.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Nos actualités en lien avec : "Lettre pour informer votre employeur que vous mettez fin à votre période d’essai"

Par Caroline Audenaert Filliol le 06/06/2024 • 933314 vues

Au cours de la période d'essai, le salarié ou l'employeur peut rompre librement le contrat de travail à durée indéterminée (CDI). Néanmoins, les droits du salarié en termes d'allocations...


Par Caroline Audenaert Filliol le 06/06/2024 • 310 vues

La période d'essai est une étape professionnelle particulière qui déroge aux règles de...


Par Caroline Audenaert Filliol le 22/05/2024 • 626422 vues

Vous envisagez de proposer une rupture conventionnelle à votre employeur afin de quitter votre...


Par Yoan El Hadjjam le 07/09/2023 • 54433 vues

Le renouvellement de la période d'essai peut être nécessaire lorsque l'employeur n'a pas pu...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences