Lettre contestant le refus de vous verser une indemnité compensatrice de non-concurrence

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre contestant le refus de vous verser une indemnité compensatrice de non-concurrence

Photo de Thibault Hospice

Rédigé par Thibault Hospice

Mis à jour le mercredi 13 décembre 2023

3824 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Votre ancien employeur ne vous a pas versé votre indemnité de non-concurrence ? Rappelez-lui qu'il doit honorer ses engagements : Il est temps d'agir ! Utilisez notre modèle de lettre proposé par les experts juridiques de Juritravail pour réclamer vos droits. Facile à utiliser, il est prêt à l'emploi !... Lire la suite

3,60€ TTC

illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Votre contrat de travail ou la convention collective applicable chez votre ancien employeur prévoit que vous devez respecter une clause de non-concurrence. En contrepartie, une indemnité doit vous être versée mensuellement.

Vous avez trouvé un autre emploi non-concurrent et votre ex-employeur cesse ses paiements ; ou bien votre employeur ne vous a pas du tout versé votre indemnité.

Vous lui rappelez son obligation.

La recommandation de l'auteur

Pour des raisons de preuve, n'hésitez pas à envoyer votre demande par lettre recommandée avec accusé de réception.

Si votre employeur refuse votre demande, il reste possible de saisir le Conseil de Prud'hommes pour réclamer la reprise du versement de votre compensation financière.

Ce que dit la loi

Une clause de non-concurrence insérée dans le contrat de travail ou dans la convention collective a pour but d'interdire au salarié, après la rupture de son contrat, l'exercice d'une activité qui porterait préjudice à son ancien employeur. Elle doit respecter plusieurs conditions :

  • elle doit être justifiée et viser la protection des intérêts légitimes de l'entreprise ;
  • elle doit également être triplement limitée dans le temps, dans l'espace et sur l'activité concernée ;
  • de plus, une telle clause doit être assortie d'une contrepartie pécuniaire au profit du salarié ; contrepartie qui doit être prévue par le contrat de travail ou par la convention collective. Celle-ci ne doit pas varier en fonction des circonstances de la rupture (Cass. Soc., 18 janvier 2018, n°15-24002).

Ces conditions sont cumulatives, elles doivent toutes être respectées pour que la clause puisse s'appliquer (Cass. Soc., 10 juillet 2002, n°00-45135).

Les tribunaux considèrent que le chef d'entreprise ne peut pas refuser de payer l'indemnité au motif que son ex-salarié a retrouvé un autre emploi non-concurrent, même mieux rémunéré (Cass. Soc., 10 mars 2004, n°01-47350).

L'employeur qui souhaite renoncer à la clause doit respecter les conditions légales ou conventionnelles prévues en la matière. À défaut, l'indemnité compensatrice restera due.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Nos actualités en lien avec : "Lettre contestant le refus de vous verser une indemnité compensatrice de non-concurrence"

Par Caroline Audenaert Filliol le 22/05/2024 • 624258 vues

Vous envisagez de proposer une rupture conventionnelle à votre employeur afin de quitter votre emploi, mais ne savez pas comment vous y prendre. Quelle procédure respecter ? Devez-vous effectuer...


Par Yoan El Hadjjam le 23/02/2024 • 6734 vues

Savez-vous que votre employeur doit vous délivrer, obligatoirement, certains documents au...


Par Jérémy DUCLOS le 09/02/2024 • 515 vues

Dans un arrêt rendu le 24 janvier 2024 publié au bulletin, la chambre sociale de la Cour de...


Par Alexandra Marion le 17/01/2024 • 926863 vues

Au cours de la période d'essai, le salarié ou l'employeur peut rompre librement le contrat de...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences