illustration logo

Lettre contestant le refus de vous verser une indemnité compensatrice de non-concurrence

illustration aperçu dossier

2415 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 23 septembre 2020


Ce modèle de lettre : Lettre contestant le refus de vous verser une indemnité compensatrice de non-concurrence

Votre contrat de travail ou la convention collective applicable chez votre ancien employeur prévoit que vous devez respecter une clause de non-concurrence. En contrepartie, une indemnité doit vous être versée mensuellement.

Vous avez trouvé un autre emploi non-concurrent et votre ex-employeur cesse ses paiements ; ou bien votre employeur ne vous a pas du tout versé votre indemnité.

Vous lui rappelez son obligation.

Lire la suite

Votre contrat de travail ou la convention collective applicable chez votre ancien employeur prévoit que vous devez respecter une clause de non-concurrence. En contrepartie, une indemnité doit vous être versée mensuellement.

Vous avez trouvé un autre emploi non-concurrent et votre ex-employeur cesse ses paiements ; ou bien votre employeur ne vous a pas du tout versé votre indemnité.

Vous lui rappelez son obligation.

3,60€ TTC

photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 23 septembre 2020


La recommandation de l'auteur

Pour des raisons de preuve, n'hésitez pas à envoyer votre demande par lettre recommandée avec accusé de réception.

Si votre employeur refuse votre demande, il reste possible de saisir le Conseil de Prud'hommes pour réclamer la reprise du versement de votre compensation financière.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

Une clause de non-concurrence insérée dans le contrat de travail ou dans la convention collective a pour but d'interdire au salarié, après la rupture de son contrat, l'exercice d'une activité qui porterait préjudice à son ancien employeur. Elle doit respecter plusieurs conditions :

  • elle doit être justifiée et viser la protection des intérêts légitimes de l'entreprise ;
  • elle doit également être triplement limitée dans le temps, dans l'espace et sur l'activité concernée ;
  • de plus, une telle clause doit être assortie d'une contrepartie pécuniaire au profit du salarié ; contrepartie qui doit être prévue par le contrat de travail ou par la convention collective. Celle-ci ne doit pas varier en fonction des circonstances de la rupture (Cass. Soc., 18 janvier 2018, n°15-24002).

Ces conditions sont cumulatives, elles doivent toutes être respectées pour que la clause puisse s'appliquer (Cass. Soc., 10 juillet 2002, n°00-45135).

Les tribunaux considèrent que le chef d'entreprise ne peut pas refuser de payer l'indemnité au motif que son ex-salarié a retrouvé un autre emploi non-concurrent même mieux rémunéré (Cass. Soc., 10 mars 2004, n°01-47350).

L'employeur qui souhaite renoncer à la clause doit respecter les conditions légales ou conventionnelles prévues en la matière. A défaut, l'indemnité compensatrice restera due.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Découvrir nos abonnements

Testez notre solution gratuitement

Nos actualités sur le thème Clause de non-concurrence

Par Anne-charlotte Serre le 14/09/2022 • 335 vues

Après la rupture de son contrat de travail, le salarié retrouve, par principe, la liberté d’exercer l’activité de son choix, même concurrente de celle de son ancien employeur. Cette liberté p...


Par Stéphanie JOURQUIN le 14/06/2022 • 1288 vues

La clause de loyauté découle de l’obligation d’exécuter le contrat de travail de bonne foi. À...


Par Jérémy DUCLOS le 28/02/2022 • 2510 vues

Dans un arrêt du 26 janvier 2022 (n° 20-15.755), publié au bulletin, la chambre sociale de la ...


Par Murielle CAHEN le 10/02/2022 • 2211 vues

Afin de limiter l’exercice par le salarié d’activités concurrentes susceptibles de porter attei...


Voir toutes les actualités
illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences