Droit Social | Modèle de lettre | Accès illimité


Accueil » Droit du Travail Salarié » Congés » Congé sabbatique, pour création d'entreprise ou sans solde » Congé Sans Solde

Congé Sans Solde

Ajouter aux favoris

Les éléments pour demander un congé sans solde

Trois bonnes raisons de demander un congé sans solde Le congé sans solde vous permet d'arrêter de travailler, notamment pour vous donner l'occasion de concrétiser un projet professionnel. Vous souhaitez bénéficier d'un congé sans solde, voici trois bonnes raisons de formaliser la demande à votre employeur.

1.  Obtenir un congé sans solde ne nécessite que l'accord de l'employeur Le congé sans solde n'est pas réglementé et aucune condition de forme ou de fond n'est imposée par le Code du travail. Toutefois, l'accord de votre employeur est obligatoire pour bénéficier d'un congé sans solde. Si l'employeur vous accorde le congé sans vous donner de précisions particulières, ce seront les modalités que vous aurez fixées dans votre demande qui seront applicables. Cependant, si l'employeur refuse de vous accorder votre congé sans solde et que vous n'allez plus travailler, votre absence sera assimilable à un abandon de poste et pourra justifier une sanction voire un licenciement pour faute grave.
A noter : Les accords collectifs peuvent prévoir les conditions et les modalités d'utilisation du congé sans solde.
2. Disposer librement de son temps Le congé sans solde est aussi appelé congé pour convenances personnelles. Non rémunéré, il peut être utilisé à des fins personnelles ou professionnelles. En effet, si votre contrat de travail ne comporte pas de clause d'exclusivité, vous pourrez travailler librement pour un autre employeur. Vous devrez néanmoins toujours respecter vos obligations de discrétion, de loyauté et de fidélité auprès de l'employeur initial.
3.  Avoir la certitude de retrouver son emploi Lorsque l'employeur accepte votre congé sans solde, il est tenu de vous assurer de retrouver, à votre retour dans l'entreprise, le même emploi ou à défaut un emploi équivalent assorti d'une rémunération similaire.

Références : Cass. Soc. 30 septembre 2003, n°01-43409 Cass. Soc. 24 avril 2001, n°98-45895

Contenu du dossier:

20 Questions Essentielles


Voir les autres questions essentielles

1 Modèle(s) de Lettre(s)


1 Avis des juges



Bilan de mise en conformité gratuit
Etes-vous en règle avec l’Inspection du Travail ? Faites un bilan en 3 minutes gratuitement
En savoir plus