Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Licenciement hors faute grave et lourde » Préavis de licenciement : calculer & demander une réduction

Préavis de licenciement : calculer & demander une réduction

Comment calculer votre préavis de licenciement & demander une dispense ou réduction ?

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

Votre employeur a pris la décision de vous licencier ? Votre contrat de travail à durée indéterminée va être rompu, sous réserve que soit respecté un préavis de licenciement. Cette période doit en effet, vous permettre de rechercher un nouvel emploi. La durée de votre préavis varie en fonction de  votre ancienneté dans l’entreprise.  Cependant, vous êtes en droit de demander d’être dispenser de l’exécution de votre préavis ou de souhaiter une réduction de celui-ci.


Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Rupture du contrat
  • préavis de licenciement
  • dispense d'exécution
  • réduction d'exécution
  • Indemnité compensatrice de préavis
  • Durée du préavis
  • Montant de l'indemnité
  • Calcul de l'indemnité

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Lorsque vous être licencié, la rupture du contrat n’intervient pas immédiatement après sa notification. Il court un délai entre la notification du licenciement et la rupture effective du contrat, qui constitue le préavis. Pendant la durée du préavis, vous devez venir travailler.

Vous vous demandez quelle est la durée du préavis ? Vous souhaitez savoir comment se calcul le préavis ? Les périodes de suspension du contrat de travail sont-elles prises en compte pour le calcul de l’ancienneté dont dépend la durée du préavis ? Quel est le point de départ du préavis ?

Sachez également que votre convention collective peut prévoit une durée de préavis plus longue que celle prévue par le Code du travail, vous permettant de bénéficier de plus de temps pour retomber sur vos pieds et envisager votre avenir plus sereinement.

Cependant, vous pouvez refuser d’exécuter totalement ou partiellement cette période de préavis. Vous pouvez en effet demander une dispense ou une réduction de préavis. Votre employeur est-il toutefois obligé d’accepter votre demande ? Dans le cas où il vous donne son autorisation, l’exécution du préavis est remplacée par le versement d’une indemnité compensatrice de préavis. Comment calculer le montant de votre indemnité ?

Dans certains cas, vous serez automatiquement dispensé de préavis, notamment en cas de rupture de la période d’essai, de faute grave ou lourde ou en cas d’acceptation d’une convention de reclassement personnalisé. D’ailleurs, avez-vous droit dans ces cas, à une indemnité compensatrice de préavis ?

Contenu du dossier :

Dans ce dossier, nous vous apportons tous les éléments relatifs au préavis, vous permettant d’aborder plus sereinement  la fin de votre contrat de travail et de faire valoir vos droits. Nous aborderons les notions suivantes :

  • la rupture du contrat à durée indéterminée ;
  • le préavis de licenciement ;
  • l'exécution du travail ;
  • la durée du préavis ;
  • le calcul du préavis ;
  • la suspension du préavis ;
  • la réduction du préavis ;
  • la dispense du préavis ;
  • le calcul de l'indemnité de préavis ;
  • le montant de l'indemnité de préavis ;
  • les incidences de la faute lourde ou grave ;
  • modèle de lettre de demande d'une réduction ou d'une dispense de préavis.

Télécharger le dossier

Le mot de l'auteur

21/03/2016

Depuis la loi relative au dialogue social et à l'emploi du 17 août 2015, l'employeur peut rompre le contrat de travail d'un salarié, sans avoir à rechercher de solution de reclassement si l'avis du médecin du travail mentionne expressément que tout maintien du salarié dans l'entreprise serait gravement préjudiciable à sa santé.

Carole Girard-Oppici Responsable éditoriale

  • 375 Articles publiés
  • 125 Documents rédigés

La question du moment

Mon employeur peut-il m’affecter à un autre poste durant mon préavis ?

La réponse

Le principe :

Durant le préavis, le contrat de travail continue de s'exécuter normalement et chaque partie au contrat reste liée par ses obligations.
Ainsi, l'employeur doit vous fournir du travail et vous devez effectuer ce travail.

Arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 25 mai 1978 - N° de pourvoi 75-40149.

Vous devez donc poursuivre votre tâche habituelle. Cependant, l'employeur, dans l'exercice de son pouvoir de direction, peut vous demander de travailler à un autre poste ou d'exécuter une autre tâche.

A cet égard, les juges ont admis que :

Le changement de poste d'un salarié en préavis n'est possible que si cela n'entraîne pas, notamment, une modification de la rémunération, de la classification ou de la qualification du salarié (Arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 1er décembre 1982).

Votre affectation à un nouveau poste ne doit pas avoir pour conséquence une modification du contrat de travail.
Si, et seulement si votre changement de poste entraîne une modification de votre contrat de travail, vous êtes en droit de vous y opposer. L'employeur qui déciderait, alors, d'interrompre l'exécution de votre préavis, devra vous verser une indemnité correspondant au salaire que vous auriez perçu si vous aviez effectué votre préavis (« indemnité compensatrice de préavis »).

Plan détaillé du dossier

32 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

20 Avis des juges

Voir les autres avis des juges

Télécharger le dossier


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2016 JuriTravail tous droits réservés