5 minutes pour faire bonne impression

Vous avez décroché un entretien d'embauche ? Félicitations !

Votre nouvel objectif sera désormais de convaincre votre recruteur.

D'ailleurs, d'après un sondage mené par CareerBuilder France, 37% des employeurs savent si un candidat peut convenir dès les 5 premières minutes.Il va donc falloir vous y préparer !

8 erreurs à éviter lors de l'entretien

Lorsque vous passez un entretien, vous devez, autant que faire se peut, adopter l'attitude la plus neutre possible.

Certaines erreurs de langages corporels peuvent vous desservir lorsque vous passez un entretien de recrutement, notamment :

  1. le manque de contact visuel (50%) ;
  2. une mauvaise posture (47%) ;
  3. l'absence de sourire (42%) ;
  4. serrer la main trop mollement (36%) ou avec trop de force (11%) ;
  5. être trop agité, gigoter sur sa chaise (35%) ;
  6. jouer avec quelque chose sur la table (31%) ou avec ses cheveux, se toucher le visage (24%) ;
  7. garder les bras croisés (26%) ;
  8. trop parler avec les mains (13%).

Bon à savoir :

La moitié des recruteurs disent qu'un manque de contact visuel, une absence de sourire, et le fait de gigoter font partie des erreurs de langage corporel les plus courantes.

Bien que passer un entretien soit stressant, vous devez apprendre à contrôler votre corps et votre gestuelle.

Quelle attitude adopter...

avant l'entretien ?

Le jour de l'entretien, veillez à choisir une tenue adéquate, mais dans laquelle vous vous sentez à l'aise. Être mal à l'aise dans ses vêtements peut avoir pour effet l'adoption d'un langage corporel inapproprié.

Lorsque vous arrivez en entretien, pensez à saluer votre recruteur !

Cela peut paraître banal et pourtant avec le stress, il arrive que certains candidats oublient les formalités en matière de politesse.

La poignée de main a son importance. Une poignée de main trop molle pourrait traduire un manque de dynamisme de votre part. À l'inverse, il ne faut pas broyer la main de l'interlocuteur.

Les mains moites sont également à bannir, car elles témoignent d'une certaine anxiété.

pendant l'entretien ?

Vous l'avez compris, l'expression corporelle joue pour beaucoup.

Le sourire peut être la clé de la réussite. Sourire au recruteur dès les premiers instants permet de faire bonne impression et de dégager une image positive. Ne tombez cependant pas dans l'excès en affichant un sourire forcé durant tout l'échange ou encore en riant aux éclats à la moindre occasion.

Ne fixez pas le recruteur sans ciller, vous pourriez le mettre mal à l'aise !

Pensez également à établir un contact visuel avec la personne qui vous reçoit. En effet, regarder son interlocuteur dans les yeux est synonyme d'une plus grande confiance. Là encore, il faut trouver le juste milieu.

Ne restez pas non plus figé telle une statue dans un musée de cire !

Veillez à ne pas être trop agité, à ne pas trop parler avec les mains ou à ne pas jouer avec un stylo. Vous pouvez poser vos mains sur les accoudoirs de la chaise ou sur la table. Là encore, tout est dans la mesure.

à l'issue de l'entretien ?

N'oubliez pas de clore l'entretien.

Posez des questions sur l'entreprise ou sur le poste pour lequel vous avez postulé afin de montrer que vous vous êtes documenté sur la société et que vous êtes curieux de découvrir ce nouvel environnement de travail.

Pensez également à envoyer un mail au recruteur à l'issue de l'entretien d'embauche, afin de remercier celui-ci de vous avoir reçu. Par la même occasion, profitez-en pour renouveler votre intérêt pour le poste.

Bonne réussite !

Boîte à outils, pour vous aider dans vos démarches :

Dossier "Entretien d'embauche : comment bien le préparer pour réussir ?"