photo de L'équipe Juritravail

Ce dossier : 

Garantie dommage-ouvrage et décennale

a été rédigé par L'équipe Juritravail, Juriste rédacteur web

Conflits & Relations de Travail

Particulier

personnages illustrant Juritravail

Garantie dommage-ouvrage et décennale

aperçu du sommaire du dossier Garantie dommage-ouvrage et décennale

Rédigé par L'équipe Juritravail - Mis à jour le 04 décembre 2020

Nous avons tendance à croire que l’achat ou la construction de sa maison est promesse de bonheur. Mais, en cas de malfaçons par exemple, la situation peut virer à l’enfer...

Lire la suite


Descriptif du dossier

Nous avons tendance à croire que l’achat ou la construction de sa maison est promesse de bonheur. Mais, en cas de malfaçons par exemple, la situation peut virer à l’enfer. Comment se prémunir ou réagir ? Vers qui se tourner ? A qui réclamer ? Quand ? Comment ?
Beaucoup de questions auxquelles nous allons répondre. Des recours existent, néanmoins les fondements diffèrent selon le type de travaux ou de construction : responsabilité contractuelle, garantie décennale, garantie de bon fonctionnement (GBF) ou garantie de parfait achèvement (GPA).
Avant de vous lancer, nous vous informons sur les règles à respecter.


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Garantie décennale

  • Assurance

  • Garantie de parfait achèvement

  • Garantie de bon fonctionnement

  • Réception

  • Déclaration de sinistre

  • Responsabilité


Plan détaillé du dossier

Nos dossiers sont composés de plusieurs questions essentielles. Il s'agit des questions les plus fréquemment posées sur le thème du dossier. Nos juristes répondent à ces questions de manière précise et succincte pour vous faciliter la compréhension du droit.

5 Questions Essentielles


Ce dossier contient également

6 Modèle(s) de Lettre(s)

Gagnez du temps en utilisant nos modèles de lettre. Grâce aux commentaires et précisions de nos juristes, personnalisez votre modèle puis imprimez-le : c'est prêt !

Voir les autres Modèle(s) de Lettre(s)


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous souhaitez engager la responsabilité décennale d’un professionnel

La construction d’une habitation ou des rénovations impliquent un engagement financier important. C’est pourquoi, il est primordial de demander au professionnel certains documents avant le début des travaux : devis, contrat de mission en cas de suivi par un architecte, copie d’attestation d’assurance décennale, etc. En cas d’achat d’une maison avec des travaux récents, n’hésitez pas à vérifier dans l’acte authentique de vente si les coordonnées de l’assurance dommages-ouvrage du vendeur sont bien précisées.

La responsabilité varie selon le type de malfaçons et la date d’achèvement des travaux. Quels types de travaux sont couverts par la garantie décennale ? Jusqu’à quand et à partir de quand pouvez-vous l’utiliser ? Qu’en est-il des garanties de parfait achèvement et biennale ?

Vous souhaitez identifier le responsable en cas de sinistre sur le chantier de votre maison en cours de construction ou après réception.

En cas de d’incendie ou de vol de matériaux fournis par le professionnel, il convient de vérifier si ce dernier a souscrit une assurance de responsabilité civile professionnelle. Cette précaution est d’autant plus importante en cas de mise en liquidation judiciaire du professionnel.

Contenu du dossier :

Ce dossier aborde notamment les notions suivantes :

  • les garanties existantes en cas de malfaçons ;

  • la distinction entre garantie de parfait achèvement, biennale et décennale ;

  • les recours lorsque le montant de la facture est supérieur à celui du devis ;

  • les litiges avec un artisan (plombier, maçon, peintre).


Vous trouverez également des modèles de lettres relatifs à la déclaration de sinistre à votre assurance dommage-ouvrage, à la demande au professionnel de faire intervenir son assurance, ou encore à la demande d’intervention suite à la présence de malfaçons dans le cadre de la garantie de parfait achèvement.

 


La question du moment

Je fais intervenir un électricien sans signer de devis. La facture est plus élevée que celle de notre accord oral. Ai-je un recours ?

Le professionnel est soumis à une obligation d'informations pré-contractuelles, souvent intégrées dans le devis. Ainsi, il doit notamment informer des caractéristiques, du prix, etc (1).  

De plus l'arrêté du 24 janvier 2017 (2) impose l'obligation pour certaines prestations (3) de fournir un devis pour le consommateur avant toute exécution (4).

Le contrat verbal est valable juridiquement dans les cas où la loi n'impose pas l'écrit. Dès lors, l'accord passé avec l'électricien lie les parties et celui-ci n'est pas fondé à réclamer un montant supérieur à ce qui a été prévu.

Cependant, en cas de litige, il est très difficile de prouver la réalité de celui-ci si l'électricien fait preuve de mauvaise foi.

Il reviendra au juge saisi de trancher si aucune solution amiable n'est trouvée entre les parties.

Toutefois, si la prestation est supérieure à 1.500 euros l'écrit est nécessaire (5). Sans cet écrit le professionnel ne pourra pas imposer une obligation de paiement au consommateur sauf si ce dernier reconnait expressément la réalisation de la prestation.  


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un langage clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat



Les dernières actualités sur cette thématique