Accueil » Droit du Travail Salarié » Formation Professionnelle » Compte Personnel de Formation (CPF - DIF)

Compte Personnel de Formation (CPF - DIF)

Bénéficier du droit individuel à la formation

En tant que salarié, vous bénéficiez sous certaines conditions d'un droit individuel à la formation qui s'appelle depuis le 1er janvier 2015 : compte personnel de formation (CPF) et non plus droit individuel de formation (DIF). Il s'agit d'un moyen vous permettant de monter en compétences et d'évoluer positivement au sein de votre entreprise. 

Lire la suite

Plan détaillé du dossier

39 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

Télécharger le dossier

La question du moment

A qui dois-je m’adresser pour bénéficier d’un financement au titre de la portabilité du DIF ?

La réponse

Pour mobiliser le DIF portable, le circuit de la demande de financement diffère selon le statut de l'intéressé.

Mise en oeuvre du DIF dans le cadre de la prise en charge par l'assurance chômage

En cas de prise en charge par l'assurance chômage, le bénéficiaire devra tout d'abord solliciter l'avis du référent Pôle Emploi chargé de son accompagnement sur son projet de formation. Les services de Pôle Emploi assisteront le demandeur d'emploi dans la constitution de son dossier de demande de financement à adresser à l'Organisme paritaire collecteur agrée (OPCA) compétent.

Les modalités précises de collaboration entre les OPCA et les services de Pôle Emploi varient d'une structure à l'autre. Il est donc possible que l'OPCA entre en contact direct avec le demandeur d'emploi dans le cadre du suivi de son dossier, mais également que le seul interlocuteur de l'OPCA soit le référent Pôle Emploi du demandeur.

Mise en oeuvre du DIF auprès d'un nouvel employeur

Lorsque le salarié en fait la demande auprès d'un nouvel employeur, au cours des 2 années suivant son embauche, la somme permet de financer soit, après accord de l'employeur, tout ou partie d'une action de bilan de compétences, de VAE ou de formation, soit, sans l'accord de l'employeur, tout ou partie d'une action de bilan de compétences, de VAE ou de formation prioritaires. Lorsque le salarié et l'employeur sont en désaccord, l'action se déroule hors temps de travail et l'allocation n'est pas due par l'employeur (1).

En cas de refus de l'employeur, afin d'obtenir la prise en charge de la formation à hauteur de la somme due au titre de la portabilité, le salarié doit s'adresser à l'Opca. Dans cette hypothèse, l'Opca instruit la demande de prise en charge dans le cadre de ses priorités. Si la prise en charge est acceptée mais que le coût de la formation excède la somme due au titre de la portabilité, cet excédent est à la charge du salarié.


Avis des internautes sur : Bénéficier du droit individuel à la formation

5.0 Note moyenne sur 1 avis

  • 5 Par Le 09-10-2016
Documents               Actualités   Avocats   Forum   Convention Collective

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés