Accueil » Droit du Travail Salarié » Retraite, préretraite » Actualités

Actualité Retraite, préretraite

Peut-on travailler en préretraite ?

Par , Juriste rédactrice web - Modifié le 02-09-2019

Peut-on travailler en préretraite ?

Vous avez adhéré à un dispositif de préretraite ? Ce système vous permet de cesser votre activité avant d'avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite, tout en percevant une allocation jusqu'à l'ouverture de votre retraite à taux plein. Pouvez-vous reprendre une activité et donc travailler en préretraite

Qu'est-ce que la préretraite ? 

👵👴 La préretraite est un dispositif permettant à un salarié de stopper son activité professionnelle jusqu'au départ en retraite, tout en étant rémunéré. Il s'agit en quelque sorte de partir à la retraite avant l'âge légal.

Il existe 3 cas de préretraites :

  • La préretraite des personnes ayant été exposées à l'amiante ;
  • La préretraite CATS, pour certains salariés ayant effectué des travaux pénibles ou certains travailleurs handicapés, en application d'un accord professionnel national ;
  • La préretraite d'entreprise (ou préretraite maison) mise en place par un employeur dans le cadre d'un accord collectif ou par décision unilatérale.

❎ La préretraite-licenciement (FNE) et la préretraite progressive sont deux systèmes qui ont été abrogés.

Les personnes en préretraite bénéficient d'une allocation jusqu'à l'ouverture du droit à une retraite à taux plein. Ceci a pour but de leur permettre d'arrêter de travailler et donc de partir en préretraite anticipée.

A retenir

Oui vous pouvez travailler en préretraite mais vous perdez généralement le bénéfice de votre allocation. Selon les cas de préretraites, soit le versement de l'allocation est suspendu, soit supprimé (et vous êtes évincé du dispositif). Soyez donc vigilant si vous décidez de reprendre une activité.

Est-il possible de travailler en préretraite ?

Le principe de la préretraite est de cesser totalement votre activité salariée.

Préretraite CATS

La préretraite CATS est un dispositif de cessation anticipée d'activité de certains travailleurs salariés (1).

Il permet aux salariés ayant des difficultés d'adaptation à l'évolution de leur emploi, de cesser leur activité professionnelle et de bénéficier d'un revenu de remplacement versé par l'employeur. Certains salariés qui ont accompli pendant leur carrière des travaux pénibles ou qui sont travailleurs handicapés sont susceptibles d'entrer dans ce dispositif.

L'Etat peut prendre en charge une partie de cette allocation mais elle n'est pas cumulable avec une autre activité professionnelle. 

En effet, pour bénéficier de l'allocation, le salarié ne doit exercer aucune autre activité professionnelle (2). Si le salarié reprend une activité professionnelle, le versement de l'allocation sera interrompu (3).

💡 Donc le salarié peut reprendre une activité dans l'entreprise mais, dans ce cas, l'allocation de préretraite ne lui sera plus versée et ce, jusqu'à ce qu'il cesse son activité.

Préretraite amiante

Le dispositif de préretraite amiante permet à certains salariés ou anciens salariés ayant été exposés à l'amiante au cours de leur vie professionnelle, de cesser leur activité tout en touchant une allocation.

L'allocation de cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante - ACAATA - ne peut pas se cumuler avec les revenus d'une activité professionnelle salariée ou non salariée. Elle est versée sous réserve de cesser toute activité professionnelle (4).

📅 Toutefois, vous pouvez exercer une activité temporaire c'est-à-dire quelques heures ou jours par mois, mais les sommes seront récupérées sur votre allocation en tant que trop perçu (5), en raison du non cumul.

16.700bénéficiaires de la préretraite amiante fin 2016 (étude DARES mai 2018)

En revanche, si l'activité reprise n'est pas temporaire (donc reprise d'activité sur plus d'un mois ou brèves reprises réparties sur plus de 4 semaines) le trop perçu d'allocations sera récupéré par la caisse d'assurance maladie. Si vous continuez votre activité, l'allocation sera supprimée et vous serez évincé du dispositif. Ceci vous obligera à reprendre toute la procédure et refaire une demande d'allocation par la suite.

💡 Donc sauf activité temporaire, vous ne pouvez pas travailler dans le cas de la préretraite amiante, à moins de sortir du dispositif. Et en cas d'activité temporaire, vous pourrez travailler mais ne pourrez pas cumuler l'allocation avec vos revenus.

Préretraite d'entreprise ou préretraite maison

Il existe des dispositifs de préretraite mis en place dans votre entreprise par votre employeur ou par accord collectif.

Dans le cadre de la préretraite d'entreprise, il faut donc vérifier ce que l'accord collectif ou la décision unilatérale qui l'a mise en place, prévoit au sujet de la reprise d'une activité en préretraite. Le plus courant sera que lors d'une reprise d'activité, il y aura cessation du versement de l'allocation de préretraite.

💡 Vérifiez les textes ou rapprochez-vous de votre service RH.

Déjà à la retraite ? Découvrez comment cumuler emploi et retraite grâce à notre dossier.

Cet article peut aussi vous intéresser : Réforme des retraites : 12 points pour tout comprendre.

 

Références :

(1) Article R5123-22 du Code du travail
(2) Article R5123-29 du Code du travail
(3) Article R5123-31 du Code du travail
(4) Article 41 de la loi n°98-1194 du 23 décembre 1998 de financement de la sécurité sociale pour 1999 et Notice cerfa n°50788#03 dans cerfa n°11687*02 de demande d'allocation des travailleurs de l'amiante
(5) Circulaire de la caisse nationale d'assurance maladie n°88/2003 du 30 juin 2003

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Retraite, préretraite  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés