illustration logo

Lettre demandant d’être déchargé de sa clause de non-concurrence (liquidation judi...

illustration aperçu dossier

Ce modèle de lettre : Lettre demandant d’être déchargé de sa clause de non-concurrence (liquidation judiciaire de l'entreprise)

1270 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 23 septembre 2020


L'entreprise dans laquelle vous êtes salarié connaît des difficultés et se retrouve placée en liquidation judiciaire. 

Vous demandez à votre employeur d'être dispensé de l'exécution de la clause de non-concurrence prévue par votre contrat de travail ou la convention collective applicable.

3,60€ TTC


La recommandation de l'auteur

En cas de liquidation judiciaire de l'entreprise, demandez à être déchargé de votre clause de non-concurrence. 

En effet, votre employeur risque de ne pas être solvable et l'Association pour la Gestion du régime d'assurance des créances des Salaires (AGS) ne couvre que les sommes dues au salarié au jour du jugement d'ouverture de la procédure collective. 

Or, la contrepartie financière d'une clause de non-concurrence est due mois par mois, pendant la durée de l'interdiction de concurrence à compter du jour du licenciement. La Cour de cassation en a déduit que l'AGS ne couvrait pas les sommes dues jusqu'à la fin de la durée de la clause (Cass. Soc., 6 mai 1997, n° 94-42699).

En revanche, l'AGS doit garantir les sommes dues pendant la procédure de liquidation (Cass. Soc., 27 octobre 1999, n° 96-43941).

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

La clause de non-concurrence a pour objet d'interdire au salarié d'exercer, après la rupture de son contrat de travail, une activité professionnelle concurrente à celle de son ancien employeur.

Pour être valable, la clause en question doit obéir à des conditions de fond et de forme. Elle doit :

  • être justifiée par les intérêts légitimes de l'entreprise ; 

  • être doublement limitée dans le temps et dans l'espace ; 

  • être adaptée aux spécificités de l'emploi ;

  • comporter une contrepartie financière (Cass. Soc., 10 juillet 2002, n° 99-43334).

Lorsque l'entreprise fait l'objet d'une liquidation judiciaire et que les salariés n'ont pas été dispensés de l'exécution de leur clause de non-concurrence (ou n'ont pas demandé à l'être), l'employeur demeure tenu par son obligation de paiement de la contrepartie financière (Cass. Soc., 25 mai 1994, n° 90-45988).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Découvrir nos abonnements

Testez notre solution gratuitement

Nos actualités sur le thème Clause de non-concurrence

Par Anne-charlotte Serre le 14/09/2022 • 1322 vues

Après la rupture de son contrat de travail, le salarié retrouve, par principe, la liberté d’exercer l’activité de son choix, même concurrente de celle de son ancien employeur. Cette liberté p...


Par Stéphanie JOURQUIN le 14/06/2022 • 1541 vues

La clause de loyauté découle de l’obligation d’exécuter le contrat de travail de bonne foi. À...


Par Jérémy DUCLOS le 28/02/2022 • 2789 vues

Dans un arrêt du 26 janvier 2022 (n° 20-15.755), publié au bulletin, la chambre sociale de la ...


Par Murielle CAHEN le 10/02/2022 • 2501 vues

Afin de limiter l’exercice par le salarié d’activités concurrentes susceptibles de porter attei...


Voir toutes les actualités
illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences