Lettre de contestation du refus de prise en charge de l’accident de trajet

Votre déclaration à la Caisse primaire d'assurance maladie de votre accident de trajet a été refusée ? Saisissez la Commission de recours amiable et contester ce refus.

Rédigez votre lettre en ligne et obtenez un document juridique complet

Identifiez le destinataire
Indiquez la date de l'accident
Décrivez en détail votre accident
Expliquez les raisons du refus de la CPAM
Signez et envoyez la lettre

Télécharger la version word

Comment ça marche ?

Tout se fait en ligne, simplement et rapidement !


Répondez au questionnaire en ligne

Le formulaire est simple et rapide, tout se fait en quelques clics.

Nous créons votre lettre personnalisée

Nous reprenons l'ensemble de vos réponses pour compléter le modèle de lettre.

Téléchargez votre lettre

N'oubliez pas de la signer avant de l'envoyer !


Je démarre la rédaction

Combien ça coûte ?

Pour contester le refus de reconnaissance de votre accident de trajet face à la Commission de recours amiable de la CPAM.

5,00 HT

Rédigé par Rédaction Juritravail

Mis à jour le 26/03/2019

Téléchargement sécurisé

Satisfait ou remboursé

Je démarre la rédaction

Ce que dit la loi

L'accident de trajet est l'accident survenu au cours du trajet normal accompli habituellement par le salarié pour se rendre de son domicile au lieu de travail, au lieu de restauration ou en revenir.

Il se situe au moment où le salarié n'est pas encore placé sous l'autorité de son employeur ou au moment où le salarié a cessé d'être sous cette autorité.

Dans cette hypothèse, il convient de distinguer le trajet et le déplacement professionnel. Ce dernier s'inscrit dans le cadre de l'activité professionnelle du salarié, même s'il a pour point de départ ou d'arrivée le domicile du salarié ou le lieu de travail habituel. L'accident survenu au cours d'un déplacement professionnel constitue un accident du travail (arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 4 décembre 1996).

Pour déterminer la nature de l'accident survenu sur le trajet domicile - lieu de travail, deux questions se posent au juge :

- le salarié est-il placé ou non sous l'autorité de l'employeur au moment de l'accident ?

La réponse permet de qualifier l'accident en accident du travail ou en accident de trajet.

- L'accident est-il survenu au cours du trajet normal accompli habituellement par le salarié pour se rendre de son domicile au lieu de travail, et en revenir ou de son lieu de travail au lieu de restauration et en revenir ?

Si la réponse est affirmative, il s'agira d'un accident de trajet et, de ce fait, le salarié aura droit, du point de vue de la Sécurité sociale, à la même réparation qu'un accident du travail ; dans le cas contraire, l'accident n'aura pas de caractère professionnel et le salarié bénéficiera uniquement des prestations prévues en cas de maladie « ordinaire ».

Le saviez-vous :

Vous devez contester la décision de non reconnaissance de l'accident de trajet dans un délai de 2 mois à compter de sa notification.

Privilégiez un envoi de votre lettre en recommandé avec accusé de réception.

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés