Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2019 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Salaire de base & variable : comment calculer sa rémunération ?

Comment est calculé le montant de votre salaire ?

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

4.1 (9 avis)

Vous avez réussi l'étape de l'entretien d'embauche et vous venez d'être recruté. Le contrat de travail n'est pas encore signé : vous êtes en pleine fixation de votre salaire et vous voulez savoir si vous pouvez le négocier ? En poste depuis quelque temps, voire même plusieurs années, vous n'avez jamais bénéficié d'augmentation de salaire et vous vous demandez si cela est normal. Votre employeur ne doit-il pas vous accorder certains avantages en lien avec votre ancienneté ? Vous souhaitez apprendre à lire votre bulletin de salaire ainsi que la grille de rémunération de votre convention collective ? Vous souhaitez connaître les différences entre salaires brut, net et net imposable ? Vous voulez connaître l'impact du prélèvement à la source (PAS) sur votre rémunération ? Notre dossier, à jour des réformes sur le PAS, vous guide pas à pas afin de mieux appréhender la fixation de votre salaire et son évolution au cours de votre carrière.


Télécharger le dossier


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Minimum conventionnel
  • Salaire brut et net
  • Calcul & montant
  • Cadre
  • Paiement
  • Bulletin de paie
  • Primes & commissions
  • Avantages
  • Rémunération
  • Heures supplémentaires

Plan détaillé du dossier

29 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

54 Avis des juges

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Salaire fixe, variable, salaire minimum légal (smic), minimum conventionnel, 13e mois, prime de rendement, prime d’ancienneté ... Comment lire une grille de salaire pour vérifier le respect du minimum conventionnel lors de votre embauche ?

La rémunération ainsi que son montant sont à négocier avec votre employeur au moment de votre recrutement ou en cours de carrière. Rien n’est figé, tout est affaire de négociation. Certains principes, dictés par le Code du travail ou par votre convention collective, doivent cependant être respectés et s’imposent à votre employeur. A défaut, des recours vous sont ouverts et notre dossier vous permet de connaître vos droits afin de les faire respecter.

Tout d’abord, sachez que votre rémunération se négocie en brut, tout comme votre augmentation de salaire. Mais que signifient salaire brut, net ou encore net imposable ? Nous vous aidons à faire le point pour vous aider à réaliser vos calculs.

Gardez à l’esprit qu’une augmentation de salaire ira de paire avec une hausse de votre imposition ! C’est un paramètre d'autant plus important à prendre en compte que l'impôt est directement prélevé sur votre salaire, depuis le 1er janvier 2019. Quel est l'impact du PAS sur votre salaire ? Comment se calcule votre imposition ? Etes-vous imposable ? Comment déchiffrer votre bulletin de salaire depuis la réforme ?

Vous pensez que votre employeur ne respecte pas le principe "à travail égal, salaire égal" car vous estimez que vous gagnez moins qu’un de vos collègues ? Comment prouver la discrimination ? Votre employeur est-il dans l’obligation de vous accorder tous les ans une augmentation de salaire ? A quelles conditions pouvez-vous bénéficier d’une avance sur salaire ou d’un acompte ? Nous répondons à ces multiples questions.


Ce que contient ce dossier :

De la fixation de votre salaire à son évolution, ce dossier vous permet d'y voir plus clair et de faire valoir vos droits en matière de rémunération. Il aborde les notions suivantes :

  • détermination du montant du salaire (lors de l'embauche et en cours de carrière) ;

  • structure et composition de la rémunération à jour de la réforme fiscale sur le PAS (salaire de base, variable, commissions, pourboires, primes diverses ...) ;

  • salaire minimum (smic, minimum conventionnel en fonction de la classification et de l'échelon) ;

  • salaire brut, net et net imposable ;

  • impact du PAS ;

  • montant du salaire en cas d'absence (maladie) ou d'arrivée dans l'entreprise en cours de mois ;

  • fraction saisissable (saisie sur salaire, remboursement de l'employeur en cas de trop perçu, compensation ...) ;

  • rémunération des jours particuliers (travail du dimanche, heures supplémentaires, journée de grève ...).

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier

La question du moment

Suis-je rémunéré quand je fais grève ?

Le salaire est la contrepartie de la prestation de travail fournie par le salarié. Il est suspendu lorsqu'il cesse son travail. En cas de grève, le salarié ne travaille pas, son contrat de travail est alors suspendu et entraîne donc la suspension de l'obligation de l'employeur de verser les salaires (1).

Cette retenue de salaire ne constitue en aucun cas une sanction pécuniaire interdite par la loi. Elle est simplement la conséquence de l'inexécution de l'obligation du salarié d'exécuter un travail.

La part qui correspond à la durée de la grève est retenue sur la rémunération du salarié gréviste. Cette retenue doit être strictement proportionnelle à la durée de l'absence (2) et être calculée sur l'horaire mensuel du salarié et non par jours calendaires (3).

Les juges ont précisé que le montant retenu sur la rémunération des salariés grévistes ne pouvait pas être modulé en fonction du degré de participation à la grève. Cela entraîne une situation de discrimination entre les salariés grévistes. Par conséquent, le montant de la retenue sur salaire ne peut pas être fixé en fonction du degré de mobilisation des services et de ses conséquences sur le fonctionnement de l'entreprise. La retenue doit être fixée pour chaque salarié gréviste, à proportion des heures de travail grevées (4). 

Le temps de remise en marche des machines doit donc être rémunéré (5).

La grève n'autorise en aucun cas l'employeur à prendre des mesures discriminatoires en matière de rémunération et d'avantages sociaux (6).

Les salariés peuvent obtenir le paiement des jours de grève si un manquement grave et délibéré de l'employeur à ses obligations les a poussés à faire grève, pour faire respecter leurs droits essentiels (7). 

Il est fréquent qu'une grève se conclue par un protocole de fin de conflit, sous forme d'un accord collectif ou d'un engagement de l'employeur, qui prévoit le paiement d'une partie ou de la totalité des jours de grève.


Les avis des internautes

4.1

Note moyenne sur 9 avis

  • 4

    J'ai faut cet commande car j'ai besoin de savoir un peut sur le code du travail Je suis menbre de CE Faiza L.

    le 30/08/2019

  • 3

    je suis satisfait pas de doute .. mais je n'est toujours rien reçu. et j'ai essayer d'aller sur www.juri travail .com et ça ne fonctionne pas j’essayais plus tard cordialemen PATRICIA M.

    le 19/02/2019

  • 5

    cela me permettra d'aider mes collaborateurs à mieux comprendre leur fiche de paye André V.

    le 09/10/2018

  • 3

    ISABELLE R.

    le 16/01/2017

  • 3

    Marc R.

    le 15/06/2016

  • 4

    Explication nette et facile à comprendre sur nos droits . Colette C.

    le 06/01/2016

Voir tous les avis

Les autres dossiers sur le même thème


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés