photo de L'équipe Juritravail

Ce dossier : 

Association : responsabilité du bénévole et exclusion

a été rédigé par L'équipe Juritravail, Juriste rédacteur web

Assistante Maternelle

Particulier

personnages illustrant Juritravail

Association : responsabilité du bénévole et exclusion

aperçu du sommaire du dossier Association : responsabilité du bénévole et exclusion

Rédigé par L'équipe Juritravail - Mis à jour le 08 octobre 2020

Bénévole au sein d’une associationvous subissez un accident dans le cadre de cette activité, ou encore vous en êtes à l'origine. Dans cette hypothèse, votre responsabilité ou celle de l’association est susceptible d’être engagée...

Lire la suite


Descriptif du dossier

Bénévole au sein d’une associationvous subissez un accident dans le cadre de cette activité, ou encore vous en êtes à l'origine. Dans cette hypothèse, votre responsabilité ou celle de l’association est susceptible d’être engagée. De la même manière, si vous ne respectez pas vos obligations de membre, vous pouvez alors faire l'objet de sanctions. A titre d’exemple, si vos cotisations ne sont pas à jour ou si vous enfreignez les dispositions statutaires de l’association, vous encourez des sanctions telles que l’exclusion.
Vous souhaitez savoir dans quelle mesure votre responsabilité peut être mise en cause ou comment contester la sanction prise à votre encontre ? Ce dossier est fait pour vous.


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Bénévole

  • Association

  • Responsabilité

  • Victime d'un accident

  • Auteur d'un accident

  • Exclusion

  • Assurance


Plan détaillé du dossier

Nos dossiers sont composés de plusieurs questions essentielles. Il s'agit des questions les plus fréquemment posées sur le thème du dossier. Nos juristes répondent à ces questions de manière précise et succincte pour vous faciliter la compréhension du droit.

11 Questions Essentielles

Voir les autres Questions Essentielles


Ce dossier contient également

1 Modèle(s) de Lettre(s)

Gagnez du temps en utilisant nos modèles de lettre. Grâce aux commentaires et précisions de nos juristes, personnalisez votre modèle puis imprimez-le : c'est prêt !


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Victime d’un accident dans le cadre d’une activité bénévole pour une association, vous vous interrogez sur vos droits, notamment sur la protection dont vous bénéficiez.

A l’inverse, vous êtes l’auteur d’un fait accidentel ou d’une infraction, qui est responsable : vous ou l’association ? En tant que gérant, peut-on vous demander de payer en cas de faute de gestion ?

Enfin, vous venez d’apprendre votre exclusion et vous voulez être sûr que l'association a bien le droit de prendre une telle décision. Dans le cas contraire, comment contester cette sanction

Contenu du dossier

Ce dossier traite les thématiques suivantes :

  • la responsabilité civile et pénale du bénévole ;

  • la responsabilité du dirigeant de l'association ;

  • la responsabilité de l'association ;

  • l'obligation ou non de souscription d'une assurance ;

  • les conditions d'exclusion ;

  • la procédure d'exclusion ;

  • la contestation d’une décision d’exclusion.


La question du moment

Bénévole dans une association, je suis à l’origine d’un accident, suis-je le seul responsable et qu’est-ce que je risque ?

En principe, lorsque vous êtes à l'origine d'un accident ayant occasionné un dommage, vous êtes responsable et devez donc le réparer (1). Toutefois, dans certains cas, la responsabilité de l'association peut être engagée.

Lorsqu'un bénévole cause un dommage, la responsabilité civile de l'association peut être engagée. Elle le sera notamment lorsque ce dernier aura agi dans le cadre de l'activité associative, pour le compte de l'association. En effet, dans ce cadre, elle est responsable des faits d'autrui, du fait des bénévoles agissant en son nom et pour son compte (2).

Toutefois, l'association peut s'exonérer de sa responsabilité en prouvant une faute de la victime ou un cas de force majeure. Ainsi, une faute personnelle du bénévole doit être constatée afin d'écarter la responsabilité de l'association elle-même. Le bénévole est alors civilement responsable des dommages causés (3). La faute personnelle pourra également être retenue lorsqu'il aura agi pour son compte et non pour celui de l'association.

Encore, l'association peut être déclarée responsable lorsque l'infraction a été commise pour son compte par ses représentants (3). Par exemple, elle est pénalement responsable des infractions commises à la législation du travail. Pour autant, le bénévole peut également être déclaré responsable, notamment lorsqu'il est l'auteur ou le complice de l'acte répréhensible.

Le bénévole qui enfreint volontairement ou non la loi et donc commet une infraction pénale, engage sa responsabilité (4). Par exemple, dans le cadre de l'exécution de ses fonctions, le bénévole peut se rendre coupable d'escroquerie (5).

Dans certains cas, la responsabilité du bénévole sera particulièrement recherchée, notamment lorsqu'il n'est pas prouvé qu'il agissait pour le compte de l'association. Lorsqu'un bénévole s'approprie ou même emprunte un bien de l'association (exemple : une somme d'argent), il se rend coupable d'un abus de bien social, susceptible d'engager sa responsabilité (6).

En conclusion, si la responsabilité de l'association est retenue selon les circonstances, votre responsabilité personnelle, qu'elle soit pénale ou civile, peut aussi être engagée. Le cas échéant, vous risquez une condamnation pénale variable en fonction de l'infraction commise (5 ans d'emprisonnement et 375 000 euros pour l'abus de biens sociaux), ainsi qu'au versement de dommages et intérêts au titre de la réparation du dommage occasionné.


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un langage clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat



Les dernières actualités sur cette thématique

  • Un clic, un contentieux –: les arnaques des plateformes de paiement en ligne

     Le grand mouvement de digitalisation des moyens de paiement nous conduit aujourd’hui à encadrer sa nocivité par des normes juridiques. C’est le bon fonctionnement du marché, et la confiance dans les nouveaux opérateurs émergeants et innovants qui le requièrent.

    Voir +
  • Procès photovoltaïque : FRANCE PAC ENVIRONNEMENT sanctionnée définitivement

    Le 1er juillet 2021, la Cour d'appel de DOUAI a définitivement condamné la société FRANCE PAC ENVIRONNEMENT pour violation de la loi, à reprendre ses matériels et rembourser son client.

    Voir +
  • Covid-19 : Comment me faire rembourser si mon voyage est annulé ?

    Si vous aviez été contraint d'annuler un voyage en 2020 à cause du Covid-19, vous avez probablement obtenu un avoir valable 18 mois. Bonne nouvelle, si vous n'avez pas pu utiliser votre avoir cet été, vous allez bientôt pouvoir en obtenir le remboursement. En effet, les échéances approchent, les premiers remboursements devraient donc intervenir en septembre 2021. Quels sont les voyages concernés ? Comment obtenir le remboursement ?  Faisons le point sur ces conditions particulières d'annulation de voyages en raison du Covid.

    Voir +