illustration logo

Refus d’exécution (ou suspension) de mon obligation contractuelle

illustration aperçu dossier

0 utilisateurs ont déjà utilisé ce modèle de lettre

photo de Aleksandra Lamothe

Rédigé par Aleksandra Lamothe

Mis à jour le 09 octobre 2020


Ce modèle de lettre : Refus d’exécution (ou suspension) de mon obligation contractuelle

Vous attendez l'exécution d'une obligation (livraison d'un bien, ou réalisation d'une prestation de service), mais le vendeur ou le prestataire ne la réalise pas. Vous souhaitez suspendre l'obligation de votre propre obligation (souvent le paiement de la prestation).

3,60€ TTC

photo de Aleksandra Lamothe

Rédigé par Aleksandra Lamothe

Mis à jour le 09 octobre 2020


La recommandation de l'auteur

Pour des raisons de preuve, notamment si vous souhaitez engager une procédure ultérieure, envoyez votre courrier en recommandé avec accusé de réception. Restez poli en toutes circonstances car on obtient rarement ce que l'on souhaite en étant agressif ou désagréable.

Joignez le contrat signé, et/ou la facture, ainsi que le courrier de mise en demeure que vous avez déjà envoyé. Vous pouvez également joindre les documents justifiant les montants demandés au titre des dommages et intérêts.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

Article 1217 du Code civil :

« La partie envers laquelle l'engagement n'a pas été exécuté, ou l'a été imparfaitement, peut :

- refuser d'exécuter ou suspendre l'exécution de sa propre obligation ;

- poursuivre l'exécution forcée en nature de l'obligation ;

- obtenir une réduction du prix ;

- provoquer la résolution du contrat ;

- demander réparation des conséquences de l'inexécution.

Les sanctions qui ne sont pas incompatibles peuvent être cumulées ; des dommages et intérêts peuvent toujours s'y ajouter ».

 

La Cour de cassation a jugé que « le contractant poursuivi en exécution de ses obligations, et qui estime que l'autre partie n'a pas exécuté les siennes, a toujours le choix entre la contestation judiciaire et l'exercice à ses risques et périls de l'exception d'inexécution » (Cass. civ 1. 5 mars 1974, n° 72-11884).

photo de Aleksandra Lamothe

Aleksandra Lamothe Juriste

Découvrir l’auteur

Découvrez ses dernières publications

10 Documents rédigés

1 Article publié
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Pour aller plus loin

Vous pourriez être également intéressé par ces documents

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Découvrir nos abonnements

Testez notre solution gratuitement

Nos actualités sur le thème Médiation & conciliation civile

Par Déborah Begou le 06/10/2020 • 848 vues

Je livre ici les pistes de réflexion sur lesquelles j'ai travaillé dans le cadre d'un mémoire destiné à l'obtention du diplôme universitaire de Médiateur.


Par Oriane Lobbens le 23/04/2020 • 1418 vues

A l’heure du confinement, l’activité judiciaire tourne au ralenti, la plupart des Tribunaux sont...


Par Anthony BEM le 10/01/2020 • 536 vues

Est-il obligatoire de tenter de trouver une solution amiable avant de saisir la justice ?


Par Déborah Begou le 14/11/2019 • 1349 vues

Les réformes actuelles imposent aux professionnels d'envisager d'autres que la procédure judici...


Voir toutes les actualités
illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences