Congé sabbatique : durée, demande, tout savoir pour bien en profiter

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

4.3 (6 avis)

Vous souhaitez faire un break, réaliser un projet personnel qui vous tient à cœur, ou tout simplement profiter pleinement de votre famille. Avez-vous envisagé un congé sabbatique ?  Il permet de mettre de côté votre carrière professionnelle et ne plus travailler pendant quelques mois, sans risquer de perdre votre emploi. Notre dossier vous permet de faire votre choix en toute connaissance : liste des bénéficiaires, ancienneté requise, durée du congé, conséquence sur le contrat de travail, forme de la demande, etc.

💡 Pour rappel : le congé sabbatique ne fait que suspendre à la relation contractuelle. En effet, à l'issue de ce congé, le salarié retrouve son précédent emploi ou un emploi similaire assorti d'une rémunération au moins équivalente. Il bénéficie aussi d'un entretien professionnel.
⚠ Veillez à faire votre demande au moins 6 mois à l'avance. En effet, l'employeur a la possibilité de différer la prise de ce congé sabbatique dans la limite de 6 mois à compter de la demande (9 mois pour les entreprises de moins de 300 salariés). 


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Congé sabbatique
  • Break professionnel
  • Projet de vie
  • Ancienneté requise
  • Durée
  • Salariés concernés
  • Demande
  • Procédure
  • Délai
  • Refus
  • Report
  • Issue

Plan détaillé du dossier

17 Questions Essentielles

  • Quelle est la différence entre un congé sans solde et un congé sabbatique ?

  • Sous quelles conditions puis-je bénéficier d'un congé sabbatique ?

  • Puis-je bénéficier d’un congé sabbatique alors même que j’ai très récemment bénéficié d’un congé parental ?

  • Quelle est la procédure à respecter par le salarié qui souhaite demander un congé sabbatique ?

  • L'employeur peut-il refuser un congé sabbatique ?

  • Quels sont mes recours si mon employeur refuse ma demande de congé sabbatique ?

  • L'employeur peut-il différer mon départ en congé sabbatique ?

  • Puis-je utiliser une partie de mes congés payés pour financer un congé sabbatique ?

  • Mon congé sabbatique est-il pris en compte pour le décompte de mon ancienneté dans l’entreprise ?

  • Suis-je sûr de retrouver mon poste à l’issu de mon congé sabbatique ?

  • Puis-je réintégrer mon poste de travail avant le terme prévu de mon congé sabbatique ?

  • Que se passe-t-il si je ne me présente pas à mon poste de travail à l’issue de mon congé sabbatique ?

  • Puis-je exercer une activité salariée durant mon congé sabbatique ?

  • Puis-je bénéficier des indemnités journalières de sécurité sociale si je tombe malade pendant mon congé ?

  • La période de congé sabbatique sera-t-elle prise en compte pour ma retraite ?

  • A la fin de mon congé sabbatique, je n’ai pas repris mon poste. Serais-je considéré démissionnaire ?

Voir les autres questions essentielles

2 Fiche(s) express

  • Prendre un congé sabbatique : définition, bénéficiaire, procédure à respecter

  • Les effets sur le contrat et l’issue d’un congé sabbatique

1 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre de demande de congé sabbatique

12 Avis des juges

  • Un salarié de retour de congé sabbatique ne peut pas refuser un poste différent de son ancien poste

  • Congé sabbatique : le contrat est suspendu y compris pour la prévoyance

  • Mise à profit d'un congé sabbatique : création de sociétés.

  • Demander la marche à suivre pour démissionner n’est pas démissionner !

  • L’affectation à un travail temporaire ne justifie pas la prise d’acte

  • L’affectation à un travail temporaire ne justifie pas la prise d’acte

  • Le respect d’un délai de trois mois pour présenter une demande en congé sabbatique.

  • La mise à profit d’un congé sabbatique pour créer des sociétés.

  • La renonciation du salarié au congé sabbatique.

  • Le fait pour le salarié de ne pas se présenter à la fin de son congé peut parfois être assimilé à une démission.

  • Le droit de retrouver son emploi ou un emploi similaire à la fin du congé sabbatique.

  • Les obligations de loyauté et de non – concurrence au cours du congé sabbatique.

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Si vos semaines de congés payés ne vous suffisent pas pour faire un sympathique tour du monde en famille, pour vous occuper de vos enfants ou parents, ou tout simplement pour changer d'air, vous ressourcer, partir travailler à l'étranger ou définir un nouveau projet professionnel : voici la solution ! Poser un congé sabbatique.

Pour convenance personnelle, par commodité familiale, parce que vous avez besoin de faire un break dans votre carrière professionnelle, vous pouvez prendre un congé sabbatique. Il vous permet de ne pas avoir à donner votre démission et de retrouver votre emploi par la suite.

Notre dossier vous informe sur vos droits, vos obligations et celles de votre employeur. Il est accompagné d’éléments pratiques et utiles, afin de faire votre demande en respectant la bonne procédure.

Contenu du dossier :

Faites votre demande de congé sabbatique en sachant l'essentiel :

  • définition du congé sabbatique ;
  • durée du congé : minimale, maximale, prolongation, renouvellement... ;
  • types de salariés bénéficiaires (ancienneté, congé précédent...) ;
  • procédure à respecter pour demander un congé sabbatique : informations et modèle de lettre ;
  • recours du salarié face à un refus de l'employeur ;
  • effets du congé sabbatique sur la relation de travail (suspension, rémunération, congés payés...) ;
  • possibilité d'exercer une autre activité salariée ;
  • conséquences à l'issue du congé et au retour du salarié ;
  • différences avec le congé sans solde et le congé pour création d'entreprise ;
  • modèle de lettre.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


Les dernières actualités sur cette thématique

Congé sabbatique : comment en bénéficier ?

Envie de faire le tour du monde ? De mettre votre vie professionnelle entre parenthèse ? De vous consacrer à votre famille ? Pourquoi ne pas profiter d'un congé sabbatique pour réaliser vos projets les plus fous ! Dans quelles conditions pouvez-vous...

Voir +

Comment gérer les absences de mon salarié candidat aux Législatives

L’apparition de certains mouvements politiques, tels qu’En Marche ou la France Insoumise, pour ne citer que ces derniers, ont permis la promotion de candidats issus de la société civile.

Voir +

Interview du Cabinet K sur BFM TV : Le congé sabbatique en 10 points

Le congé sabbatique permet à un salarié de s'absenter de son lieu de travail pendant une durée bien déterminée pour se concentrer à des projets personnels ou professionnels. Comme la plupart des congés, il est soumis aux réglementations du code du...

Voir +


La question du moment

Puis-je bénéficier des indemnités journalières de sécurité sociale si je tombe malade pendant mon congé ?

Pendant un congé sabbatique, le salarié continue de bénéficier du droit aux prestations en nature et en espèces de l'assurance maladie et maternité.

En effet, pendant un tel congé, le salarié continue de bénéficier de remboursements de soins et d'indemnités journalières en sa qualité d'assuré social, dès lors qu'il remplit les conditions d'ouverture des droits ou en sa qualité d'ayant droit (1).

Le salarié bénéficie également des prestations des assurances invalidité et décès.

Les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier des indemnités journalières varient selon la durée de l'interruption de travail.

Les 6 premiers mois d'interruption de travail

Pour avoir droit aux indemnités journalières de l'assurance maladie pendant les 6 premiers mois d'interruption de travail, aux allocations journalières de maternité et aux indemnités journalières de l'assurance maternité, l'assuré social doit justifier, soit avoir effectué au moins 150 heures de travail salarié ou assimilé au cours des 3 mois civils ou des 90 jours précédents soit avoir cotisé sur un salaire égal à 1.015 fois la valeur du Smic horaire pendant les 6 mois civils précédents (2).

L'assurée doit en outre justifier de 10 mois d'affiliation à la date présumée de l'accouchement pour bénéficier des indemnités journalières de l'assurance maternité.

Au-delà de 6 mois d'interruption de travail

Lorsque l'arrêt de travail se prolonge sans interruption au-delà du 6eme mois, l'assuré social, pour avoir droit aux indemnités journalières après le 6eme mois d'incapacité de travail, doit avoir été immatriculé depuis 12 mois au moins.

Il doit justifier en outre, soit qu'il a effectué au moins 600 heures de travail salarié ou assimilé au cours des 12 mois civils ou des 365 jours précédant l'interruption de travail soit avoir cotisé sur un salaire égal à 2.030 fois la valeur du Smic horaire pendant les 12 mois civils précédant l'interruption de travail.


Les avis des internautes

4.3

Note moyenne sur 6 avis

  • 4

    La documentation fournie répond aux principales questions que l’on peut se poser sur le congé sabbatique et propose même un modèle de courrier pour la demande à soumettre.

    le 25/05/2019

  • 4

    Très bien répondu

    le 16/02/2016

  • 5

    commande trés satisfaisante, m'ayant permis de concrétiser mon projet à savoir un congé sabbatique de six mois

    le 25/02/2015

  • 5

    Le dossier contenant tous les éléments "questions - réponses" que j'attendais m'a entièrement satisfait. Merci

    le 18/02/2015

  • 3

    le 30/11/2014

  • 5

    le 30/11/2014

Voir tous les avis

Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés