Conséquences patrimoniales de la séparation ou du divorce

Droit de la Famille - Divorce

Particulier

Page 0 du dossier Conséquences patrimoniales de la séparation ou du divorce
Page 1 du dossier Conséquences patrimoniales de la séparation ou du divorce

Rédigé par Rédaction Juritravail - Mis à jour le 25 Février 2020

5.0 (1 avis)

Votre rencontrez des difficultés insurmontables au sein de votre couple et vous envisagez de vous séparer, de rompre votre PACS (Pacte civil de solidarité) ou de divorcer. Sachez qu'une telle décision n’est pas sans conséquence sur vos biens. Selon votre situation matrimoniale (concubinage, PACS, mariage avec ou sans contrat) des règles plus ou moins strictes encadrent le partage des biens du couple.



Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Séparation
  • Divorce
  • Biens de famille
  • Sort des meubles
  • Partage du patrimoine
  • Objets précieux
  • Animal de compagnie
  • Rupture de PACS
  • Compte joint

Plan détaillé du dossier

28 Questions Essentielles

  • I- Quelles sont les conséquences patrimoniales du PACS ?

  • Je me sépare de mon partenaire qui estime que les comptes communs doivent être divisés en part égale alors que c’est moi qui y ait mis plus d’argent que lui. A t-il le droit de récupérer la moitié de ces sommes ?

  • Après la rupture du PACS, la banque a divisé les placements financiers (PEL, assurance vie) souscrits au nom d’un seul partenaire mais avec une procuration, en deux. En avait-elle le droit ?

  • J’ai quitté le domicile avec le chien que nous avions acheté ensemble lorsque nous étions pacsés mais mon ex-partenaire m’en réclame la garde. Comment faire ?

  • La carte grise de la voiture que j’avais achetée avec mon ex-partenaire est à son nom mais nous l’avons financé conjointement. Puis-je lui réclamer qu’il me rembourse l’argent que j’y ai mis ?

  • J’ai travaillé pendant de nombreuses années dans l’entreprise de mon ex-partenaire sans percevoir de rémunération, puis-je obtenir une indemnité ?

  • II- Rupture du concubinage et conséquences patrimoniales

  • J’ai travaillé pendant de nombreuses années dans l’entreprise de mon ex-concubin(e) sans percevoir de rémunération, puis-je lui demander une indemnité ?

  • La carte grise du véhicule est à mon nom mais c’est mon ami(e) qui la conduit. Nous allons nous séparer. Qui peut récupérer le véhicule ?

  • A la suite de notre séparation, mon ex-concubin(e) se retrouve en difficulté financière. Suis-je obligé de l’aider financièrement ?

  • Nous avons acheté un appartement en commun. Après notre séparation mon enfant né d’une précédente union vit dans l’appartement pour ses études. Mon ex-ami me demande de lui verser la moitié d’un loyer en a t-il le droit ?

  • Nous avons un animal domestique, lors de la séparation qui a la garde de l’animal ?

  • Quelles sont les conséquences patrimoniales d'un divorce ?

  • Actuellement en pleine séparation, mon époux(se) ne veut plus payer les mensualités d’un prêt immobilier que nous avons contracté ensemble. Ai-je un recours ?

  • En instance de divorce, je souhaite fermer le compte commun, mon époux(se) refuse. Puis-je décider seul(e) de le clôturer ?

  • Mon ex-conjoint a récupéré un meuble qu’il a entièrement rénové mais qui est un héritage de ma famille. En a-t-il le droit ?

  • Avant de me quitter, mon mari a dilapidé les comptes communs, quels sont mes recours ?

  • En cours de divorce, j’ai quitté le logement où je suis cotitulaire du bail. J’ai reçu une lettre du bailleur pour des loyers impayés par mon ex-époux (se). Suis-je tenu de payer alors que je ne vis plus dans le logement ?

  • Mon époux(se) a quitté le domicile conjugal et me laisse seul(e) payer les factures. Puis-je l’obliger à payer ?

  • Mon ex-époux (se) estime que les comptes bancaires communs doivent être divisés en part égale alors que c’est moi qui y ai mis plus d’argent que lui. A t-il le droit de récupérer la moitié de ces sommes sachant que nous n’avions signé aucun contrat de mariage ?

  • Mon ex-mari (femme) veut m’imposer de prendre le même avocat que lui (elle) dans le cadre de notre procédure de divorce. En a-t-il (elle) le droit ?

  • Lors du divorce, je souhaite récupérer le véhicule car c’est moi qui m’en servais, mais la carte grise est au nom de mon ex-époux. Pour cette raison, il (elle) me dit qu’il lui appartient et qu’il (elle) le garde. En a t-il (elle) le droit ?

  • J’ai quitté le domicile avec le chien que nous avions acheté ensemble lorsque nous étions mariés, mais mon ex-mari (femme) m’en réclame la garde. Comment faire ?

  • Puis-je contraindre mon ex-époux (se) au versement d’une prestation compensatoire ?

  • Mon ex- époux (se) refuse de me verser une prestation compensatoire. Comment faire ?

  • Je verse une prestation compensatoire à mon ex-époux (se) mais il/elle a refait sa vie. Dois-je continuer à lui verser la prestation compensatoire ?

  • Ma situation familiale et professionnelle a changé. Puis-je faire réévaluer la prestation compensatoire que me verse mon ex-mari (femme) ?

  • Je divorce, la bague de fiançailles que j’ai offerte à mon épouse est un héritage familial. Puis je la contraindre à me la rendre ?

Voir les autres questions essentielles

4 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre de dénonciation unilatérale du compte joint

  • Lettre de réclamation pour le versement de la prestation compensatoire

  • Lettre de révision de la prestation compensatoire

  • Lettre de demande de mesure de protection


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Au cours de votre vie de couple, vous avez constitué un patrimoine commun. Votre séparation va entraîner le partage des biens acquis ensemble.

Suite à votre séparation ou divorce, vous devez liquider votre communauté de biens. Cette liquidation peut être source de nombreux conflits. Il est donc important de veiller à respecter les règles de partage selon le régime matrimonial choisi (mariage ou PACS) et selon votre rapport avec le bien (propriétaire indivis, propriétaire unique, etc).

En cas de profond désaccord sur les conséquences patrimoniales de la rupture, le juge peut être saisi et statuer sur ce partage.

Les règles en matière de liquidation et partage des biens sont nombreuses et vous vous demandez : comment répartir des biens acquis ensemble ? Comment faire si votre conjoint se revendique propriétaire d’un bien que vous utilisez tous les jours ? Pouvez-vous obtenir une compensation financière suite à la séparation ? Quel est le sort de vos biens de famille (bague de fiançailles, voiture) en cas de divorce ? Qu'en sera-t-il du crédit immobilier en cours ou des comptes bancaires ouverts en commun ? Que se passe-t-il si l'un des époux vide les comptes communs ? Est-il possible de réviser une prestation compensatoire ?

Contenu du dossier :

Voici des réponses précises sur les conséquences patrimoniales d’une séparation, d'une rupture de PACS, d’un divorce mais aussi sur vos démarches :

  • partage des biens immobiliers (maison, appartement) ;

  • partage des biens mobiliers (bijoux, voiture, animal) ;

  • choix du régime matrimonial et ses conséquences sur le partage ;

  • versement de la prestation compensatoire suite à un divorce ;

  • révision de la prestation compensatoire ;

  • sort des prêts contractés entre les époux et la clôture des comptes communs.


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Les dernières actualités sur cette thématique

Surendettement et Divorce : comment s'en sortir ?

Selon vous et votre expérience professionnelle, combien de temps en moyenne faut-il pour sortir d'une situation de surendettement ? Est-ce plus compliqué et/ou plus long en cas de divorce ?

Voir +

Peut-on garder le nom de son ex-époux après le divorce ?

Sans autorisation expresse de l'ex-conjoint, même l'utilisation prolongée du nom de manière continue et paisible ne se transforme pas en droit et ce, même pour des raisons professionnelles.

Voir +


La question du moment

Nous avons un animal domestique, lors de la séparation qui a la garde de l’animal ?

Lors de la rupture du concubinage, les concubins doivent organiser leur séparation. Il est fréquent que le partage d'un bien soit revendiqué par un des concubins. Concernant les biens meubles (voiture, bijoux) chaque concubin reprend les biens dont il peut prouver qu'il en est le propriétaire.

Si les animaux ne sont plus considérés comme des meubles depuis une loi de 2015, il reste encore soumis au régime des biens (1). Ils peuvent donc être une source de litige entre les concubins au moment de déterminer celui qui a la garde de l'animal. Ainsi, c'est au concubin qui revendique être le propriétaire de l'animal d'en apporter la preuve (facture vétérinaire à son nom, carte d'identification de l'animal).

Lorsque l'animal a été acquis par les deux concubins, le juge peut procéder à l'attribution préférentielle à l'un ou à l'autre des concubins. Attention à la règle de la "possession d'un meuble vaut titre " qui s'applique entre les concubins pour la détermination de la garde de l'animal, c'est-à-dire que celui qui détient l'animal et s'en occupe quotidiennement peut se voir attribuer la garde malgré le fait que l'autre soit le véritable propriétaire sans être en mesure de prouver ses droits de propriété (facture du tatouage pas à son nom, par exemple) (2).

Lorsque l'animal appartient à un seul des concubins, c'est la personne qui s'est revendiquée propriétaire qui a la garde de l'animal.

Toutefois, il est vivement recommandé aux concubins de trouver un arrangement concernant la garde de l'animal plutôt que de recourir à la justice. Parfois, chacun des maîtres de l'animal le garde à tour de rôle et tout le monde y trouve son compte.


Les avis des internautes

5.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 5

    C'était clair ,précis et rapide

    le 20/07/2015

Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés