Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2019 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Primes : comment bien négocier une prime exceptionnelle ?

Primes sur salaire et avantages en nature : bien les négocier

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

4.0 (5 avis)

Avez-vous le droit à des primes ou avantages en nature ? Rien n'est inscrit dans votre contrat de travail mais la loi ou la convention collective applicable dans votre entreprise peuvent vous faire bénéficier de compléments de salaires. Ces primes sont variées (prime d’intéressement, prime d'ancienneté, de 13ème mois, d’assiduité, prime à l’embauche, prime au mérite, prime d’objectif, prime d’expatriation, prime d’astreinte, prime d’apport...) et peuvent même être cumulées avec d'autres avantages (repas, véhicule de fonction, logement, transport). Ce dossier pratique vous explique tout sur l'attribution des primes, le calcul des montants et les conditions pour bénéficier de primes exceptionnelles.

Voir le dossier dédié aux Employeurs

Télécharger le dossier


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Prime de Noël
  • Prime de vacances
  • Avantage en nature
  • Voiture de fonction
  • Logement de fonction
  • Prime transport
  • Repas
  • Prime exceptionnelle
  • Ancienneté
  • Congés supplémentaires
  • Imposition
  • Chiffre d'affaires
  • Prime de résultats

Plan détaillé du dossier

36 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles

89 Avis des juges

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous êtes salarié et vous voulez savoir si vous avez droit à des primes en plus de votre salaire ? Sachez que la loi, votre convention collective ou même votre contrat de travail peuvent vous octroyer des avantages particuliers tels que des primes. Ils peuvent aussi prévoir le bénéfice de certains avantages en nature (repas, voiture, ordinateur...). Vous souhaitez savoir comment demander une prime exceptionnelle ? Vous vous demandez quand une prime exceptionnelle devient acquise ?

Aucune disposition ne vous permet de bénéficier de ces avantages ? Pourquoi ne pas en négocier le bénéfice à l’embauche ou en cours d'année, comme par exemple lors de votre entretien annuel d'évaluation ? Les avantages en nature constituent des éléments de rémunération et peuvent donc être négociés avec l'employeur, au même titre que le salaire. Votre employeur n'est pas prêt à s'engager sur du long terme ? Demandez-lui une prime exceptionnelle, pour récompenser vos bons résultats et la qualité de votre travail.

Contenu du dossier :

Ce dossier vous apporte des réponses précises sur l’attribution des primes et autres avantages. Il aborde les thèmes relatifs aux primes et autres avantages, à savoir :

  • un modèle de lettre pour réclamer le versement d'une prime obligatoire ;
  • les conditions d’obtention d’une prime ;
  • les différentes primes existantes (primes d'ancienneté, d'objectifs, de panier, de vacances, de 13e mois, de naissance...) ;
  • le calcul de la prime d’ancienneté ;
  • les avantages en nature (véhicule, téléphone, ordinateur, logement...) ;
  • les conditions d’attribution des avantages en nature (cadre, employé...) ;
  • le cumul du salaire et de plusieurs primes ;
  • le calcul de l’indemnité de congés payés par rapport aux primes.

Télécharger le dossier


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


La question du moment

Les titres restaurants doivent-ils obligatoirement être mis en place au sein d’une entreprise ?

Aucun texte n'impose à l'employeur de mettre en place des titres restaurant dans son entreprise. Toutefois, le chef d'entreprise peut opter pour la distributions de tels avantages.

Il revient à l'employeur de déterminer la valeur libératoire du titre (dans le respect de certains montants maximums pour qu'ils restent exonérés de charges sociales). C'est pourquoi, d'une entreprise à l'autre, le montant peut varier.

L'employeur a la possibilité de différencier leur attribution dès lors qu'il le fait sur la base de critères objectifs, exclusifs de toute discrimination (1).

Le salarié dont l'entreprise distribue des titres-restaurant, peut, s'il le souhaite, refuser leur attribution. Dans un tel cas, aucune compensation ne peut être réclamée.


Les avis des internautes

4.0

Note moyenne sur 5 avis

  • 4

    Bonne explications facile à comprendre Abdelmajid R.

    le 04/02/2019

  • 5

    aucun commentaire Jean Claude F.

    le 03/04/2017

  • 4

    Commande recu rapidement,accompagenement au téléphone sérieux et efficace Christian d.

    le 24/07/2015

  • 3

    Ludovic P.

    le 04/02/2015

  • 4

    Cela répondait à nos interrogations tout simplement. Véronique S.

    le 17/09/2014

Les autres dossiers sur le même thème


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés