Lettre signifiant le refus d'une modification de votre contrat de travail

illustration aperçu lettre.png

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Modèle de lettre : Lettre signifiant le refus d'une modification de votre contrat de travail

Photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le jeudi 19 mars 2020

4387 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Votre employeur vous rétrograde. Vous pouvez contester et refuser cette modification.

L'employeur peut alors revenir sur sa décision ou rompre votre contrat de travail. Il s'agit alors d'un licenciement et non d'une démission. 

Lire la suite

3,60€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

La recommandation de l'auteur

Après avoir manifesté votre refus, vous pouvez, si cela est possible, travailler aux nouvelles conditions imposées par votre employeur tout en réclamant devant le conseil de prud'hommes la réintégration dans vos fonctions antérieures. En effet, on ne peut pas vous accuser d'avoir accepté tacitement la décision de l'employeur (cela n'est possible que si la modification repose sur un motif économique).

 

Il faut une acceptation expresse de votre part.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

Les tribunaux font aujourd'hui une distinction entre la modification du contrat de travail que le salarié est en droit de refuser et le simple changement des conditions de travail (par exemple modification des tâches entrant dans le cadre de votre qualification) relevant du seul pouvoir de direction de l'employeur et que vous ne pouvez pas refuser.

Ainsi, a été considérée comme un simple changement des conditions de travail l'affectation d'un salarié à un nouveau poste correspondant à la même fiche descriptive que le poste occupé et au même positionnement dans la hiérarchie des employés. Il n'y avait pas diminution des responsabilités (Cass. Soc. 25 juin 2014, n°12-29519).
 
Si la modification touche à un élément contractualisé, votre employeur ne peut pas y procéder sans votre accord.

Or, le déclassement professionnel est souvent considéré comme une modification d'un élément contractuel, même s'il n'entraîne pas de baisse de rémunération (Cass. Soc. 30 mars 2011, n°09-71824). Il a par exemple été considéré au détour d'une affaire montée devant la Cour de cassation qu'un appauvrissement des missions et des responsabilités constituait une modification du contrat de travail (Cass. Soc. 29 janvier 2014, n°12-19479). De même, le changement de poste qui ampute le salarié du tiers de ses responsabilités managériales, de ses prérogatives et de son domaine d'intervention est assimilé à une modification du contrat de travail (Cass. Soc. 25 septembre 2013, n°12-19407).

Si l'un de ces cas se présente à vous, vous pouvez manifester par écrit votre désaccord.

Il appartiendra à votre employeur de rétablir vos conditions de travail antérieures ou de prendre l'initiative de votre licenciement (Cass. Soc. 29 mai 2013, n°12-13437) avec paiement des indemnités correspondantes et, le cas échéant, versement de l'indemnité de préavis si celui-ci ne peut pas être effectué aux conditions de travail antérieures. 

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Nos actualités en lien avec : "Lettre signifiant le refus d'une modification de votre contrat de travail"

Par Thibault Hospice le 23/02/2024 • 11316 vues

En raison d'une maladie, d'un accident ou pour une raison quelconque, il peut arriver que votre employeur décède. Plusieurs questions se posent. Dans ce cas, que se passe-t-il ? Comment réagir...


Par Yoan El Hadjjam le 23/02/2024 • 2952 vues

Savez-vous que votre employeur doit vous délivrer, obligatoirement, certains documents au...


Par Yves Petit le 23/02/2024 • 1837 vues

Suite et fin de l'interview fleuve d'un Président en exercice du Conseil de prud’hommes.


Par Yves Petit le 23/02/2024 • 1849 vues

Troisième partie de l'interview fleuve d'un Président en exercice du Conseil de prud’hommes.


illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00

illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences