Commande non reçue, le vendeur prétend qu'il n'est pas responsable. Vous mettez en...

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Commande non reçue, le vendeur prétend qu'il n'est pas responsable. Vous mettez en cause sa responsabilité

Photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le vendredi 23 septembre 2022

118 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous avez acheté un bien et vous ne l'avez toujours pas reçu. Le vendeur ne se sent pas concerné et estime que ce n'est pas de sa responsabilité. Comment exiger la livraison de votre bien ?... Lire la suite

3,00€ TTC

illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous avez acheté un bien et vous ne l'avez toujours pas reçu.

Le vendeur ne se sent pas concerné et estime que ce n'est pas de sa responsabilité.

Comment exiger la livraison de votre bien ?

La recommandation de l'auteur

Pour des raisons de preuve, envoyez votre courrier en recommandé avec accusé de réception.

Pensez à joindre à votre courrier, une copie de la facture pour que votre commande soit plus facile à identifier par le vendeur.

Restez courtois en toutes circonstances, car on obtient rarement ce que l'on souhaite en étant agressif ou désagréable.

Ce que dit la loi

Le professionnel doit livrer le bien à la date ou dans le délai indiqué au consommateur. À défaut de date, il doit le livrer dans un délai raisonnable, et au plus tard trente jours après la conclusion du contrat (article L216-1 Code de la consommation).

Si vous n'avez pas été livré, vous devez adresser une lettre recommandée pour mettre en demeure le vendeur de vous livrer le bien dans les meilleurs délais (article L216-6 Code de la consommation).

Malgré ce courrier, le bien ne vous a toujours pas été livré : vous pouvez demander l'annulation de la vente en adressant une nouvelle lettre recommandée.

Le professionnel est alors tenu de vous rembourser la totalité des sommes versées, et ce, au plus tard dans les quatorze jours suivant la date à laquelle le contrat a été annulé, soit le jour de la réception du courrier (article L216-7 Code de la consommation)

Si le professionnel ne procède pas au remboursement dans un délai de 30 jours, la somme qu'il doit vous verser est de plein droit majorée de 10 % ; de 20 % s'il ne vous a pas remboursé dans un délai de soixante jours et de 50 % ultérieurement (article L241-4 Code de la consommation).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences