1. Faire le bilan des réussites et des échecs de 2020 avec objectivité

Le salarié doit évaluer avec objectivité son potentiel, en faisant le bilan des actions positives qu'il a menées au cours de l'année écoulée. Il peut également revenir sur ses frustrations ou échecs de l'année et les transformer en axes d'amélioration.

Ne sous-estimez pas l'importance de l'entretien annuel d'évaluation. Celui-ci peut marquer un tournant dans votre évolution de carrière en 2021. C'est pour cela qu'il est à prendre au sérieux et doit être préparé en amont.

Vous pouvez ainsi faire une liste détaillée des travaux et missions que vous avez accomplis avec succès (il peut s'agir d'objectifs fixés par l'employeur et que le salarié a atteint, mais pas seulement) et déterminer ce qu'ils ont apporté à l'entreprise : moins de perte, diminution des coûts, augmentation des gains, plus-value.

Pour attribuer des avantages ou une hausse de rémunération, l'employeur pourra tenir compte notamment de ce que vous avez apporté à l'entreprise. En effet, cette attribution se fera "au mérite". Vous devez compléter la grille d'évaluation qui vous est remise par votre employeur avec ces éléments.

2. Envisager les évolutions de son poste en 2021

L'entretien annuel d'évaluation permet à l'employeur de fixer les objectifs pour l'année à venir mais c'est aussi l'occasion pour vous de demander à votre supérieur hiérarchique un changement de poste, afin d'évoluer.

Il va donc falloir que vous étayiez votre demande en démontrant vos compétences et vos prises d'initiatives mais aussi que vous montriez à votre employeur que votre travail contribue aux bénéfices de la société et que vous êtes un élément de confiance sur lequel il peut se reposer.

Avant de soumettre votre demande, vous devez vous renseigner sur le poste convoité et vous poser les bonnes questions :

  • est-ce que le poste est vacant ?
  • l'entreprise envisage-t-elle de créer ce poste ?
  • en a-t-elle besoin ?
  • ai-je toutes les compétences pour l'occuper ?

3. Connaître la situation économique et financière de l'entreprise

Dans tous les cas, que vous souhaitiez obtenir une promotion, une augmentation de salaire ou l'attribution d'un avantage en nature, un aménagement de vos horaires ou de vos conditions de travail (obtenir un bureau individuel par exemple), vous devez vous renseigner sur la situation de l'entreprise (chiffre d'affaires annuel, EBITDA, dettes, budget recherche et développement, etc.) :

  • où en est l'entreprise ?
  • génère-t-elle du chiffre d'affaires ou connaît-elle des difficultés financières ?
  • quelles sont ses perspectives d'avenir et dans quel secteur d'activité souhaite-t-elle investir ?
  • a t-elle mis en oeuvre des licenciements pour motif économique ou des plans de départs volontaires ?
  • ou au contraire a-t-elle procédé à des recrutements en masse et dans quel domaine ?
Réfléchir sur ces questions vous permettra d'évaluer les chances que vous avez d'obtenir ce que vous demandez.

4. Faire le point sur la situation du marché local du travail

Afin de justifier votre demande, il est intéressant pour vous d'étudier en amont la situation du marché local du travail, pour vérifier que vos demandes sont cohérentes, et adaptées au marché de l'emploi.

Vous pouvez pour cela vous renseigner sur les niveaux de rémunération pratiqués sur des postes équivalents au vôtre, à compétences et expériences égales.

Vous avez également la possibilité de vous renseigner sur les offres d'emploi disponibles dans votre domaine d'activité, pour déterminer les besoins des entreprises de la région.

Vous trouverez facilement ces informations sur les sites de recherche d'emploi tels que :

5. Faire le point sur les avantages / inconvénients du poste convoité

Avant de réclamer une évolution de poste, vous devez vous pencher sur les avantages et les inconvénients du poste que vous convoitez.

Si bien souvent promotion rime avec augmentation des revenus, cela engendre aussi davantage de responsabilités. Vous devez vous demander si vous êtes prêt à les assumer. Il est nécessaire d'anticiper vos nouvelles responsabilités en ciblant les tâches supplémentaires ou nouvelles qui pourront vous être confiées.

L'attribution d'un nouveau poste peut aussi vous permettre de profiter d'avantages en nature.

📌 Exemples :

  • celui qui est promu au poste de manager peut par exemple se voir attribuer un téléphone mobile ;
  • s'il s'agit d'un poste qui demande de la mobilité, le salarié peut négocier la fourniture d'un véhicule de service.