Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Négocier une augmentation de salaire

Augmentation de salaire : comment la négocier en 2020 ?

Combien valez-vous ?
SALAIRE4 conseils pour gagner plus

Vous vous demandez si la revalorisation annuelle de votre salaire est obligatoire en 2020 ? Vous cherchez des astuces pour négocier une augmentation de salaire en 2020. Allez-vous perdre ou gagner de l'argent cette année ? Voici les 4 étapes incontournables à respecter pour être mieux payé :

  • état des lieux de votre valeur sur le marché du travail : Combien valez-vous ?
  • savoir demander une augmentation : Comment demander une augmentation ?
  • connaître la période propice : Quand faut-il demander une augmentation ?
  • savoir ce qu'il faut demander : Que faut-il viser comme augmentation ?

Bien savoir négocier son salaire, c'est d'abord identifier vos droits et les arguments qui feront mouche auprès de votre employeur, afin de les adapter à l'entreprise et au contexte économique local, national ou international dans lequel évolue votre entreprise. Ensuite, identifiez - pour éviter de les commettre - les 4 erreurs les plus courantes qui ne pardonnent pas ! Voici les conseils que tout salarié peut suivre que vous soyez ouvrier, employé ou cadre.


Obtenez votre grille de salaire 2020 prévue par votre CCN

Êtes-vous bien payé ?

Le salaire brut (c'est-à-dire votre salaire net auquel s'ajoute les charges sociales) est soumis à une réglementation très stricte. Le salaire que l'on touche à la fin du mois ne peut pas être inférieur au SMIC.

Depuis le 1er janvier 2019, le Smic brut en France est de 1.521,22 euros brut par mois pour un emploi à temps complet (35 heures par semaine) : c'est le minimum ! 

Dossier spécial SMIC 2020 : montant & informations pour défendre votre salaire

Selon la DARES, le salaire mensuel de base de l'ensemble des salariés a augmenté de 1,7% sur un an (2019).

Mais votre convention collective peut être plus avantageuse et prévoir un seuil minimum supérieur au Smic : le connaissez-vous ?

Convention collective et classification : quel impact sur votre salaire ?

Votre ancienneté dans l'entreprise peut aussi être récompensée par des primes et majorations. Faites une simulation !

Salaire, primes, avantages, contestation, quels sont vos droits et vos recours en matière de rémunération lorsque le coût de la vie augmente ?

 

Comment négocier une augmentation de salaire ?

7 arguments chocs pour obtenir une augmentation

Voici les arguments que vous pouvez avancer à votre employeur :

  • l'accroissement de la masse de travail ; 
  • le non-remplacement de certains postes ;
  • l'amélioration de la rentabilité de la société ;
  • les économies d'échelle ;
  • le développement de nouveaux produits et services ;
  • la pression hiérarchique ;
  • le stress au travail...

Selon une étude ADP, parue en 2019, près d'un salarié sur 5 (soit 19%) déclare subir un stress quotidien au travail. Fin novembre 2017, une étude réalisée par le cabinet Stimulus, révèle que 24% des salariés se déclarent en état d'hyperstress au travail. Et cela peut être un argument de poids pour négocier une revalorisation de votre rémunération !

Si cela n'a rien d'étonnant, on note cependant que le stress deviendrait de plus en plus un élément de la négociation salariale pour obtenir une hausse de salaire ou d'autres avantages (comme le recrutement d'une personne supplémentaire, ou le télétravail).

Téléchargez notre dossier complet pour tout savoir sur le télétravail.

Télétravail : statut, condition de travail, indemnisation, tout savoir

Notons que 12% des salariés indiquent avoir déjà utilisé l'argument du stress pour obtenir des compensations de la part de leur employeur. Parfois cet argument a permis d'obtenir une hausse de salaire, des primes ou des avantages.

Dans 21% des cas, l'argument stress permet d'obtenir une simplification de l'organisation du travail ou un aménagement de la charge de travail. Et dans 20% des situations, le stress est un atout dans la négociation d'une hausse de salaire. Celle-ci peut également s'obtenir par d'autres moyens.

Enfin, sachez que parmi les salariés qui font valoir l'argument stress, pour justifier de certaines revendications auprès de leur employeur, 34% l'utilisent pour obtenir une meilleure répartition des missions, 25% pour la valorisation ou la reconnaissance du travail, et 23% pour bénéficier de la révision des objectifs de productivité. La hausse de salaire n'est pas toujours une finalité... y avez-vous pensé ?

En pratique, comment aborder votre employeur ?

Demander une augmentation est souvent envisagé comme un moment désagréable à passer car il n'est pas acquis que la réponse vous soit favorable. Pour autant, demandez en personne et à l'oral un rendez-vous avec votre manager ou employeur si possible en début de journée ou après la pause déjeuner : cela est plus propice à un échange productif et détendu. Privilégiez l'oral à l'écrit : une lettre de demande d'augmentation de salaire est moins pertinente si elle n'est pas fondée sur une obligation légale (smic, grille de salaire de la convention collective, etc.).

6 astuces à suivre pour bien négocier

Comment faire et comment justifier sa demande ?

  • débutez l'entretien de manière positive et projetez-vous dans l'avenir ;
  • définissez le montant de la rémunération que vous voulez atteindre à l'année et en brut. Vous parlerez ainsi le même langage que votre employeur. Ne raisonnez pas en net !
  • avancez et justifiez vos arguments un à un ;
  • soyez direct et répondez aux questions de votre manager même si elles vous déplaisent ;
  • interrogez votre employeur sur sa vision de votre expertise et compétence ;
  • demandez ce que vous auriez du faire pour obtenir l'augmentation demandée si elle vous est refusée.

4 erreurs à éviter à tout prix

  • faire du chantage ;

  • se comparer aux autres salariés ;

  • négocier sans conviction, en étant négatif ;

  • exiger un montant sans permettre la négociation.

Quand négocier votre salaire ?

Gagner plus ne s'improvise pas ! Pensez à aborder la question de votre paie à ces différentes périodes :

  • lors d'un entretien annuel ;
  • au cours d'une évaluation ;
  • à l'occasion d'un nouvel emploi ;
  • au moment de l'acceptation de nouvelles responsabilités ;
  • après une formation professionnelle qualifiante ;
  • au jour de la revalorisation de la grille de salaire 2020 par votre Convention collective.

Notre méthode vous permettra d'aborder sereinement ce moment tant attendu.

  • Quand et comment demander une augmentation ?
  • Peut-on négocier son salaire dès le recrutement ?
  • Comment mettre tous les atouts de son côté ?
  • Quels arguments avancer et quelles erreurs éviter ?

Nous répondons à toutes les questions que vous vous posez. Nous vous proposons une approche claire et concise sur cet entretien qui peut valoir de l'or !

Que faut-il demander ?

Si votre demande d'augmentation est acceptée, rendez-vous compte de ce que va vous faire gagner une petite heure de négociation !

Ne viser ni trop haut, ni trop bas. Soyez le plus juste et le plus réaliste possible.

Un entretien bien préparé peut vous permettre d'obtenir 10% d'augmentation à l'année, cela représente quasiment un mois de salaire supplémentaire. Un treizième mois, cela vous intéresse ?

1 entretien = 1 mois de paie ?

De quoi préparer avec enthousiasme cet entretien crucial, en connaissant les étapes à ne pas manquer, les erreurs à éviter et les arguments à mettre en avant !

Consulter le sommaire du dossier


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés