ACTUALITÉ Convention collective applicable obligatoire: trouver & décrypter

Salariés des services de l'automobile, quel préavis de départ ?


Par Alice Lachaise , Juriste rédactrice web - Modifié le 03-12-2020

Salariés des services de l'automobile, quel préavis de départ ?

Vous relevez de la Convention collective nationale du commerce et de la réparation de l'automobile, du cycle et du motocycle et des activités connexes, ainsi que du contrôle technique automobile du 15 janvier 1981 (IDCC n°1090). En cas de démission, de licenciement, de mise à la retraite d'office ou de départ volontaire à la retraite, vous devez respecter un préavis. Découvrez quelle est sa durée !

Qui est soumis à la convention collective de l'automobile ?

Vous relevez probablement de la Convention collective nationale du commerce et de la réparation de l'automobile, du cycle et du motocycle et des activités connexes, ainsi que du contrôle technique automobile du 15 janvier 1981 (IDCC n°1090) si :

  • vous êtes salarié dans un commerce de détail d'équipements automobiles ;
  • vous êtes salarié dans un centre de contrôle technique automobile ;
  • vous enseignez la conduite dans un auto-école ;
  • vous travaillez dans un commerce de voitures et de véhicules automobiles légers ;
  • ...

Quelle est la durée de préavis prévue par la convention automobile ? 

En cas de démission, de licenciement, de mise à la retraite d'office ou de départ volontaire à la retraite, vous devez respecter un préavis fixé par votre convention collective ? Sa durée varie en fonction de votre statut et de votre ancienneté dans l'entreprise.

La durée de votre préavis est fixée comme suit :

 

Ouvriers et Employés

Agents de maîtrise

Cadres

Démission et départ volontaire à la retraite

Échelons 1 et 2 : 2 semaines

Échelons 3 à 12 : 1 mois

Échelons 17 à 19 : 2 mois

Échelons 20 à 25 : 3 mois

3 mois

Licenciement et mise à la retraite

Échelons 1 et 2...

Prolongez votre lecture... Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !

Je m'inscris

Accédez à tous nos articles gratuitement et recevez chaque semaine toute l'actualité juridique décryptées par Juritravail

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

présence continue dans l'entreprise) : Moins de 6 mois d'ancienneté : 2 semaines entre 6 mois et 2 ans d'ancienneté : 1 mois À partir de 2 ans d'ancienneté : 2 mois Échelons 3 à 12 (présence continue dans l'entreprise) : Moins de 2 ans d'ancienneté : 1 mois À partir de 2 ans d'ancienneté : 2 mois Échelons 17 à 19 : 2 mois Échelons 20 à 25 : 3 mois 3 mois Bon à savoir : le départ volontaire à la retraite est assimilé à une démission pour déterminer la durée du préavis à respecter. Ainsi, si vous avez l'intention de partir volontairement à la retraite, vous devrez respecter, le même délai conventionnel de préavis que pour la démission, sauf dispositions légales plus favorables (c'est-à-dire, une durée de préavis plus courte) ; de même, la décision de votre employeur de vous mettre d'office à la retraite est assimilée à un licenciement pour déterminer la durée du préavis qui vous est applicable. Votre employeur devra dès lors respecter le même délai conventionnel de préavis que s'il vous avait licencié, sous réserve de dispositions légales plus favorables (c'est-à-dire, une durée de préavis plus longue). En tant que salarié, vous avez l'obligation de respecter un tel préavis, à moins que vous n'ayez obtenu une dispense de préavis de la part de votre employeur. En cas de licenciement, votre convention collective prévoit une réduction de préavis lorsque le salarié licencié a retrouvé un emploi. Vous souhaitez en savoir plus ? Téléchargez votre convention collective Boîte à outils : Convention collective de l'automobile en format PDF ou papier Dossier "Préavis de licenciement, comment le calculer et demander une dispense ou réduction ?" Dossier "Préavis en cas de démission : Calcul & réduction du délai" 👓 Vous aimerez aussi ces articles : Comment réduire son préavis lors d'une démission ? Départ volontaire à la retraite ou mise à la retraite : montant de l'indemnité conventionnelle