photo de L'équipe Juritravail

Ce dossier : 

Eviter la sanction disciplinaire : avertissement, rétrogradation, mise à pied...

a été rédigé par L'équipe Juritravail, Juriste rédacteur web

Salarie

Particulier

personnages illustrant Juritravail

Eviter la sanction disciplinaire : avertissement, rétrogradation, mise à pied...

aperçu du sommaire du dossier Eviter la sanction disciplinaire : avertissement, rétrogradation, mise à pied...

Rédigé par L'équipe Juritravail - Mis à jour le 10 juillet 2020

Votre employeur veut vous sanctionner en raison d’une faute qu’il vous reproche. Vous souhaitez en savoir plus sur la nature de la sanction qu'il peut envisager à votre encontre ainsi que sur la procédure disciplinaire imposée par la loi...

Lire la suite


Descriptif du dossier

Votre employeur veut vous sanctionner en raison d’une faute qu’il vous reproche. Vous souhaitez en savoir plus sur la nature de la sanction qu'il peut envisager à votre encontre ainsi que sur la procédure disciplinaire imposée par la loi.

Dans un premier temps, vous avez la possibilité de contester la mesure disciplinaire par écrit. Connaissez-vous bien tous vos droits pour agir correctement face à une telle situation ? 


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Sanction disciplinaire

  • Règlement intérieur

  • Avertissement

  • Blâme

  • Mise à pied

  • Rétrogradation

  • Procédure

  • Délais

  • Prescription


Plan détaillé du dossier

Nos dossiers sont composés de plusieurs questions essentielles. Il s'agit des questions les plus fréquemment posées sur le thème du dossier. Nos juristes répondent à ces questions de manière précise et succincte pour vous faciliter la compréhension du droit.

38 Questions Essentielles

Voir les autres Questions Essentielles


Ce dossier contient également

9 Modèle(s) de Lettre(s)

Gagnez du temps en utilisant nos modèles de lettre. Grâce aux commentaires et précisions de nos juristes, personnalisez votre modèle puis imprimez-le : c'est prêt !

Voir les autres Modèle(s) de Lettre(s)

3 Fiche(s) express

Complètes et pratiques, nos fiches express vous fournissent toutes les informations juridiques dont vous avez besoin.


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous avez commis une faute que votre employeur entend sanctionner en conséquence. Quelles sont les sanctions disciplinaires qu'il peut prononcer à votre encontre ? Nous vous renseignons sur l’échelle des sanctions applicables dans votre entreprise (sous réserve d’inscription au règlement intérieur).

En fonction des faits fautifs retenus et de leur gravité, un employeur peut notifier à un salarié un simple avertissement, ou bien prononcer une mise à pied, une mutation voire même une rétrogradation. Il est possible pour le salarié de refuser une sanction, auprès de l’employeur tout d’abord, et si nécessaire en saisissant le Conseil de prud’hommes par la suite. 

De son côté, l’employeur doit respecter la procédure disciplinaire qui varie selon la sanction retenue à l’encontre du salarié. Le non-respect de cette procédure peut permettre d’obtenir l’annulation de la sanction.

Contenu du dossier :

Notre dossier contient tout ce que vous devez savoir sur les sanctions disciplinaires :

  • la définition et les exemples de sanctions et faits fautifs ;

  • les délais à respecter et la prescription ;

  • les différentes sanctions disciplinaires ;

  • les sanctions interdites ;

  • la procédure applicable aux sanctions légères et lourdes ; 

  • les modèles de lettre pour contester une sanction ;

  • etc.


La question du moment

Mon employeur veut me mettre un avertissement, quelle procédure doit-il respecter ?

Dans l'hypothèse des sanctions dites "légères", c'est-à-dire celles n'impactant pas la situation du salarié dans l'entreprise (blâme, avertissement), aucun entretien préalable n'est en principe imposé (1).

Si l'employeur choisit de convoquer le salarié, il est tenu de respecter cette procédure, quelle que soit la sanction finalement infligée.

Par ailleurs, le règlement intérieur, ou la convention collective peuvent imposer à l'employeur de convoquer le salarié à un entretien préalable. Il y est alors tenu. Le règlement intérieur ou la convention collective peuvent par exemple subordonner le prononcé d'un licenciement à la condition que deux avertissements aient été au préalable adressés au salarié. Dans un tel cas les avertissements doivent être précédés d'entretiens préalables.

Si l'employeur n'est pas en principe tenu de convoquer le salarié à un entretien avant de lui notifier un avertissement, il en va autrement lorsque, au regard des dispositions d'une convention collective, l'avertissement peut avoir une influence sur le maintien du salarié dans l'entreprise ; que tel est le cas lorsque la convention collective, instituant une garantie de fond, subordonne le licenciement d'un salarié à l'existence de deux sanctions antérieures pouvant être notamment un avertissement.

Lorsque le blâme a la même valeur que l'avertissement dans l'échelle des sanctions, aucun entretien préalable ne doit être tenu, sauf dispositions contraires. Il n'en va pas de même si le blâme est inscrit au dossier du salarié.

Le salarié doit être informé par écrit de la sanction prise et des motifs (2).

L'employeur est donc tenu d'adresser au salarié par écrit, les griefs retenus contre lui justifiant le prononcé d'un avertissement à son encontre.

La sanction fait l'objet d'une décision écrite et motivée (3). A défaut, la sanction est nécessairement injustifiée. En outre, l'employeur ne peut pas invoquer des faits ne figurant pas dans la lettre pour justifier la sanction.

La sanction doit être notifiée par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en main propre contre décharge.


N'attendez plus ! Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un langage clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Le mot de l'auteur

Le 09/02/2018

Les juges rappellent que la procédure disciplinaire est indépendante de la procédure pénale, de sorte que l'exercice par l'employeur de son pouvoir disciplinaire ne méconnaît pas le principe de la présomption d'innocence lorsque l'employeur prononce une sanction pour des faits identiques à ceux visés par la procédure pénale. Dans cette affaire, un salarié chez EuroDisney à Paris, ayant commis une infraction à la législation sur les stupéfiants au sein du parc d'attractions, peut être licencié pour faute sans pour autant avoir être nécessairement condamné au pénal. (Cass. Soc. 13 décembre 2017 - n°16-17193)

photo de L'équipe Juritravail

L'équipe JuritravailJuriste rédacteur web

372 Articles publiés

236 Documents rédigés


Les dernières actualités sur cette thématique


Les avis des internautes

4

Note moyenne sur 6 avis

  • 3

    site difficile d'accès, trop de paragraphes. Je ne m'en suis finalement pas servi. L'aspect juridique est cependant intéressant et complet

    le 21/12/2015

  • 5

    commander pour ma fille qui a des problèmes avec employeur sanction:suppression prime pour avoir transférer réclamation d un fournisseur, ajoutant"veuillez faire le nécessaire"

    le 13/02/2016

  • 4

    les explications sont clair

    le 21/07/2016

  • 5

    Très bien fait - bien expliqué et très utile. Merci.

    le 02/02/2017

  • 5

    Contenu clair et précis.

    le 24/06/2019

  • 4

    Ayant subit il y a quelques années de fausses accusations de la part de ma hiérarchie, ces documents m'auraient été fort utiles.

    le 25/06/2019


Pour aller plus loin

En savoir plus sur le thème Avertissement, rétrogradation, blâme : prévenir et contester une sanction disciplinaire

Nos documents sur le thème :

Modèle de convention de rupture du contrat de travail : exemplaire salarié

4 (2 avis clients)

Rédigé par L'équipe Juritravail, mis à jour le 04/01/2021

Droit d'alerte ou droit de retrait : quand et comment l'exercer ?

4.6 (5 avis clients)

Rédigé par Sarah Dumoulin, mis à jour le 17/01/2022

Proposition de rupture conventionnelle à l'employeur

4.6 (50 avis clients)

Rédigé par L'équipe Juritravail, mis à jour le 08/03/2021