Lettre contestant votre licenciement au motif de votre état de grossesse

illustration aperçu lettre.png

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Modèle de lettre : Lettre contestant votre licenciement au motif de votre état de grossesse

Photo de Caroline Audenaert Filliol

Rédigé par Caroline Audenaert Filliol

Mis à jour le mercredi 8 novembre 2023

2034 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous êtes enceinte et vous n’avez pas encore déclaré votre grossesse à votre employeur qui vous a licenciée. 

Vous souhaitez déclarer votre grossesse afin d’obtenir l’annulation de votre licenciement. 
 

Lire la suite

3,60€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

La recommandation de l'auteur

Pensez à conserver la copie du courrier ainsi que l’accusé de réception prouvant la date d’envoi de la contestation - utiles en cas de litige. 

Attention, le délai de 15 jours suivant la notification du licenciement doit impérativement être respecté. 
 

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

La salariée enceinte, dont la grossesse est médicalement constatée, bénéficie d’une protection contre le licenciement pendant la grossesse, mais également durant l’intégralité des périodes de suspension du contrat de travail auxquelles elle a droit au titre du congé de maternité (qu’elle use ou non de ce droit), ainsi que pendant les 10 semaines qui suivent l’expiration de ces périodes (article L1225-4 du Code du travail). 

Pour bénéficier de cette protection, l’intéressée doit impérativement avoir prévenu son employeur de son état de grossesse. 

Le licenciement d'une salariée est annulé si, dans un délai de 15 jours à compter de sa notification, l'intéressée envoie à son employeur un certificat médical (par lettre recommandée avec avis de réception – article R1225-2 du Code du travail) justifiant qu'elle est enceinte (article L1225-5 du Code du travail).

Le délai de 15 jours, dans lequel la salariée licenciée doit envoyer à l'employeur un certificat médical justifiant de son état de grossesse pour obtenir l'annulation de son licenciement, court à compter du jour où le licenciement lui a été effectivement notifié  (porté à sa connaissance). Ce délai étant exprimé en jours, celui de la notification ne compte pas (Cass. Soc. 16 juin 2004, n°02-42315).

Cas dans lequel la salariée tombe enceinte très rapidement après le licenciement : 

La Cour de cassation a tranché (Cass. Soc. 2 juillet 2014, n°13-12496) : la collaboratrice qui tombe enceinte dans la foulée de son licenciement (donc, dont la grossesse est postérieure à la rupture de son contrat de travail) bénéficie de la protection spéciale contre le licenciement, et ce, dès lors qu’elle en informe son employeur dans un délai de 15 jours suivant le licenciement.

Toutefois, l'employeur peut rompre le contrat s'il justifie d'une faute grave de l'intéressée, non liée à l'état de grossesse, ou de son impossibilité de maintenir ce contrat pour un motif étranger à la grossesse ou à l'accouchement. Dans ce cas, la rupture du contrat de travail ne peut prendre effet ou être notifiée pendant les périodes de suspension du contrat de travail.

Photo de Caroline Audenaert Filliol

Caroline Audenaert Filliol Juriste rédactrice web

Découvrir l’auteur
30 Documents rédigés

105 Articles publiés
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Nos actualités en lien avec : "Lettre contestant votre licenciement au motif de votre état de grossesse"

Par Yoan El Hadjjam le 02/02/2024 • 165066 vues

Votre employeur vous a notifié votre licenciement pour faute grave, mais vous pensez qu'il n'a pas respecté la procédure. Qu'il soit dépourvu de cause réelle et sérieuse ou entaché d'une...


Par Yoan El Hadjjam le 02/02/2024 • 142460 vues

Si votre employeur considère que vous avez agi ou usé d'un comportement contraire à vos...


Par Alexandra Marion le 31/01/2024 • 2928 vues

Un nouveau congé de naissance pour remplacer le congé parental d'éducation tel qu'il existe...


Par L'équipe Juritravail le 25/01/2024 • 184006 vues

Vous bénéficiez actuellement d'une mutuelle d'entreprise mais votre contrat de travail va...


illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00

illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences