Lettre de la prise d'acte de la rupture du contrat : harcèlement sexuel

illustration aperçu lettre.png

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Modèle de lettre : Lettre de la prise d'acte de la rupture du contrat : harcèlement sexuel

Photo de Farah Benhadda

Rédigé par Farah Benhadda

Mis à jour le jeudi 5 octobre 2023

4175 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous êtes victime de harcèlement sexuel de la part de votre employeur ou d'un collègue de travail (qu'il soit votre supérieur ou votre subordonné). Vous souhaitez prendre acte de la rupture de votre contrat de travail.... Lire la suite

3,60€ TTC

illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous êtes victime de harcèlement sexuel de la part de votre employeur ou d'un collègue de travail (qu'il soit votre supérieur ou votre subordonné).

Vous souhaitez prendre acte de la rupture de votre contrat de travail.

La recommandation de l'auteur

Sachez que votre employeur ne peut pas vous sanctionner pour avoir subi ou refusé de subir ou encore avoir témoigné d’actes de harcèlement sexuel (article L1153-3 du Code du travail).

Pour des raisons de preuve en cas litige, vous pouvez envoyer votre demande par courrier recommandé avec accusé de réception.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

Aucun salarié ne doit subir des faits assimilés à du harcèlement sexuel (article L1153-1 du Code du travail).

Le harcèlement sexuel est constitué par des propos et comportements à connotation sexuelle ou sexiste répétés qui :

  • soit portant atteinte à la dignité du salarié en raison de leur caractère dégradant ou humiliant ;
  • soit créant à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.

Est également assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d'user de toute forme de pression grave, dans le but réel ou apparent d'obtenir un acte de nature sexuelle, pour soi-même ou pour un tiers.

Caractérise également du harcèlement sexuel, le fait, pour plusieurs personnes agissant de manière concertée ou suite à l'instigation de l'une d'entre elle, d'imposer ces propos ou comportements, à une victime. Dans ce cas, les agissements n'ont pas à être répétés par les auteurs. Un acte de la part de chacun des auteurs suffit.  

De la même manière, « lorsque ces propos ou comportements sont imposés à une même victime, successivement, par plusieurs personnes qui, même en l'absence de concertation, savent que ces propos ou comportements caractérisent une répétition », il y a harcèlement sexuel.

L'employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d'y mettre un terme et de les sanctionner (article L1153-5 du Code du travail).

Dans les lieux de travail, dans les locaux ou à la porte des locaux où se fait l'embauche, les salariés sont informés par tout moyen des dispositions de l'article 222-33 du Code pénal ainsi que des actions contentieuses civiles et pénales ouvertes en matière de harcèlement sexuel et des coordonnées des autorités et services compétents.

Le Code du travail ne prévoit aucun formalisme à respecter lorsque le salarié prend acte de la rupture de son contrat de travail. Néanmoins, il ne peut se contenter d'arrêter de se rendre sur son lieu de travail : il doit en informer son employeur.

La prise d'acte doit être adressée directement à l'employeur (Cass. Soc., 14 septembre 2016 n°15-18189), puis faire l'objet d'une saisine du Conseil des prud'hommes. A défaut, la demande sera considérée, par les juges, comme une demande de résiliation judiciaire du contrat de travail (Cass. Soc., 16 mai 2012, n°10-15238).

Par ailleurs, la seule saisine du Conseil de prud'hommes par le salarié ne peut être assimilée à une prise d'acte (Cass. Soc., 1er février 2012, n°10-20732).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Nos actualités en lien avec : "Lettre de la prise d'acte de la rupture du contrat : harcèlement sexuel"

Par Stéphanie JOURQUIN le 10/04/2024 • 11060 vues

L’appréhension du harcèlement sexuel au travail a été introduite pour la première fois dans le Code du travail en 1992. Elle ne concernait que les abus d’autorité exercés par les...


Par Stéphanie JOURQUIN le 20/02/2024 • 404 vues

L’octroi de dommages-intérêts pour licenciement nul en lien avec des faits de harcèlement...


Par L'équipe Juritravail le 27/04/2023 • 213900 vues

Vous pensez être victime ou témoin d'actes de harcèlement sexuel au travail et souhaitez en...


Par Carole VERCHEYRE-GRARD le 05/08/2022 • 2546 vues

La Cour de Cassation m’offre, une nouvelle fois, l’occasion de rappeler que le salarié doit...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences