Lettre de demande de passage d’un horaire de nuit à un horaire de jour en raison de...

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre de demande de passage d’un horaire de nuit à un horaire de jour en raison de l’état de grossesse

Photo de Helias CHETANEAU

Rédigé par Helias CHETANEAU

Mis à jour le mardi 7 mai 2024

777 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous travaillez de nuit et vous avez appris que vous étiez enceinte. Vous demandez à votre employeur de vous affecter à un poste de jour.... Lire la suite

3,60€ TTC

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous travaillez de nuit et vous avez appris que vous étiez enceinte. Vous demandez à votre employeur de vous affecter à un poste de jour.

La recommandation de l'auteur

Cette demande étant conditionnée par votre état de grossesse, n'hésitez pas à joindre la déclaration de grossesse effectuée par le médecin ou la sage-femme qui a réalisé le premier examen prénatal.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

L'article L1225-9 du Code du travail prévoit qu'une salarié en état de grossesse médicalement constaté ou ayant accouché, est en droit de demander son affectation à un poste de jour.

 

L'employeur est alors tenu d'affecter provisoirement la salariée à un poste de jour pendant toute la durée de la grossesse et la période du congé postnatal. Cette affectation peut être prolongée jusqu'à un mois, à la date de retour du congé, si le médecin du travail constate que le travail de nuit est incompatible avec l'état de santé de la salariée.

 

Si l'employeur n'est pas en mesure de répondre à la demande de la salariée, il doit l'informer ainsi que le médecin du travail, des motifs qui s'opposent à son affectation. 

L'article L1225-10 du Code du travail prévoit que le contrat de travail est alors suspendu jusqu'au début du congé légal, et éventuellement durant la période complémentaire pouvant aller jusqu'à un mois, si le médecin du travail constate que le travail de nuit est incompatible avec l'état de santé de la salariée.

 

Pendant la suspension du contrat de travail, la salariée dispensée de travailler, bénéficie d'une garantie de rémunération versée par la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) dont elle relève et d'une indemnité complémentaire à la charge de l'employeur.

Photo de Helias CHETANEAU

Helias CHETANEAU Juriste rédacteur web

Voir son profil
15 Documents rédigés

70 Articles publiés
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Nos actualités en lien avec : "Lettre de demande de passage d’un horaire de nuit à un horaire de jour en raison de l’état de grossesse"

Par Thibault Hospice le 12/06/2024 • 278967 vues

L'astreinte est une période pendant laquelle le salarié, sans être sur son lieu de travail, ni à la disposition permanente et immédiate de son employeur, reste susceptible de devoir...


Par Thibault Hospice le 17/05/2024 • 119650 vues

Lors de la naissance ou de l'arrivée d'un enfant au sein du foyer suite à une adoption, le...


Par Alice Lachaise le 17/05/2024 • 16788 vues

Lorsque votre employeur décide de vous placer en activité partielle (= chômage partiel,...


Par Helias CHETANEAU le 14/05/2024 • 58603 vues

Vous avez un poste de nuit ou vous avez envie de travailler de nuit ? Sachez que le travail de...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences