Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Obligations comptables du CSE et du trésorier : approbation des comptes, bilan, responsabilités

Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT

CSE

Rédigé par Rédaction Juritravail - Mis à jour le 12 Juin 2019

4.3 (5 avis)

Le Comité Social et Economique (CSE) doit fonctionner en toute indépendance financière par rapport à l’employeur. Pour cela, il dispose de deux budgets distincts : un premier dédié à son fonctionnement et un second permettant le financement de ses activités sociales et culturelles (ASC). Nous vous aidons au calcul du montant de ces subventions, afin de vérifier si votre employeur respecte bien ses obligations. Comment gérer ces deux budgets ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? Comment assurer le transfert des biens et du budget du CE vers le CSE ? Voici nos réponses.

*Conformément aux dispositions du code de la consommation, on entend par professionnel : toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Tenue des comptes
  • Contrôle des comptes
  • Rapport de gestion
  • Comptabilité simplifiée
  • Approbation des comptes
  • Rôle du trésorier
  • Présentation du bilan et comptes de résultat
  • Rôle de l'expert-comptable
  • Rôle du commissaire aux comptes

Plan détaillé du dossier

Les questions essentielles sont les parties qui compose un dossier, nos juristes répondent aux questions les plus fréquentes sur ce sujet pour vous accompagner dans vos problématiques juridiques.

32 Questions Essentielles

  • I. Les obligations comptables du CSE

  • Tous les CSE doivent-ils respecter des règles de comptabilité ?

  • Quelles ressources sont concernées par le traitement comptable ?

  • Comment sont arrêtés et approuvés les comptes annuels du CSE ?

  • Rapport annuel d’activités et de gestion financière : à quoi sert-il ?

  • Que contient le rapport annuel d’activités et de gestion financière ?

  • Qu’est-ce que le rapport annuel sur les conventions passées ?

  • Qu’est-ce que le rapport sur les transactions significatives ?

  • Faut-il archiver les documents comptables du CSE pendant une certaine durée ?

  • Qui a un droit d’accès aux documents comptables du CSE ?

  • Les salariés ont-ils accès aux documents comptables du CSE ?

  • Que se passe-t-il en cas de renouvellement du CSE ?

  • Que se passe-t-il si le CSE décide d’opérer des transferts entre ses deux budgets ?

  • II. Les obligations comptables selon la taille du CSE

  • Pourquoi faut-il distinguer petit, moyen et grand CSE ?

  • Quelle comptabilité doit-être tenue selon la taille du CSE ?

  • Quelles informations doivent figurer dans le rapport annuel d'activité d’un “petit” CSE ?

  • Quelles informations doivent figurer dans le rapport annuel d’activité d’un “moyen” et “grand” CSE ?

  • Comment la comptabilité ultra simplifiée des petits CSE se formalise concrètement ?

  • Comment se formalise la comptabilité du CSE de moyenne taille ?

  • Le CSE central, les CSE d’entreprise et d’établissement doivent-ils également tenir une comptabilité ?

  • Grand CSE, quelles sont les particularités de la gestion de sa comptabilité ?

  • Qu’est-ce que le droit d’alerte des commissaires aux comptes ?

  • III. Le trésorier du CSE

  • Comment est désigné le trésorier du CSE ?

  • Quelles sont les missions du trésorier ?

  • Le trésorier peut-il engager seul le budget du CSE ?

  • Le trésorier peut-il refuser de communiquer des pièces comptables ?

  • Le trésorier bénéficie-t-il d’un crédit d’heures supplémentaires ?

  • Que risque le trésorier en cas de mauvaise gestion ?

  • La présence d’un trésorier au CSE est-elle obligatoire ?

  • Le trésorier peut-il être révoqué ?

Voir les autres questions essentielles


Autres documents relatifs à ce sujet

2 Fiche(s) express

Complètes et pratiques, nos fiches express vous fournissent toutes les informations juridiques dont vous avez besoin.

  • Les obligations comptables du CSE et le trésorier

  • Comment le CSE doit-il établir les comptes annuels ?

4 Modèle(s) de Lettre(s)

Nos modèles de lettres vous assurent d'être en règle. Les commentaires et précisions de nos juristes vous aideront à rédiger votre lettre facilement.

  • Demande d'ouverture d'un compte bancaire par le CSE

  • Etat annuel des recettes et dépenses pour un petit CSE

  • Etat annuel de situation patrimoniale d’un petit CSE

  • Lettre de présentation simplifiée des comptes annuels (bilan et compte de résultats)


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quels cas utiliser ce dossier ?

Dès la mise en place du CSE, vous disposez d’une certaine autonomie financière. Pour cela, votre employeur doit vous verser un budget de fonctionnement ainsi qu’une subvention spécialement dédiée aux activités sociales et culturelles (ASC). Ces deux budgets étant distincts, vous devez être vigilant quant à leur utilisation. Vous devez respecter certaines règles et nous vous y aidons.

Vous souhaitez savoir comment calculer le montant de la subvention ? Est-il possible de transférer une partie du budget de fonctionnement vers le budget des ASC et inversement ? Peut-on utiliser ces budgets selon ses souhaits ou est-ce limité ? Nous répondons à toutes vos questions.

Contenu du dossier :

Notre dossier vous permet de faire tous les calculs nécessaires pour connaître le montant des subventions qui doivent vous être allouées, mais également de savoir comment les utiliser conformément à leur objet :

  • budget de fonctionnement : montant, calcul, masse salariale de référence... ;

  • la possibilité de transférer l'excédent du budget de fonctionnement vers le budget des activités sociales et culturelles (ASC) ;

  • l'utilisation du budget de fonctionnement ;

  • qu'est-ce que le budget des ASC ? ;

  • la fixation du budget aux ASC ;

  • les ASC financées par le CSE ;

  • les bénéficiaires des ASC ;

  • la composition du budget des ASC du CSE ;

  • le versement du reliquat du budget des ASC à des associations ;

  • le transfert de l'excédent du budget des ASC au budget de fonctionnement ; 

  • le transfert des budgets du CE vers le CSE. 


La question du moment

Grand CSE, quelles sont les particularités de la gestion de sa comptabilité ?

Un “grand” Comité Social et Économique (CSE) est soumis aux mêmes obligations comptables qu'un “commerçant” selon Code du commerce (1). Il doit ainsi :

  • procéder à l'enregistrement comptable des mouvements affectant son patrimoine, de manière chronologique ;
  • contrôler par inventaire, au moins une fois tous les 12 mois, l'existence de la valeur des éléments actifs et passifs de son patrimoine ;
  • et établir des comptes annuels à la clôture de l'exercice au vu des enregistrements comptables et de l'inventaire. Ces comptes annuels comprennent le bilan, le compte de résultat et une annexe (le rapport sur les transactions significatives), qui forment un tout indissociable.


Il est obligatoire de nommer au moins un commissaire aux comptes et un suppléant, distincts de ceux de l'entreprise (2).

Lorsque le CSE contrôle d'autres entités et que l'ensemble constitué dépasse au moins deux des trois critères précités, le CSE doit établir des comptes consolidés (3). Lorsqu'il est soumis à cette obligation, il doit nommer deux commissaires aux comptes (4).

Le budget de fonctionnement du CSE est utilisé pour la prise en charge du coût de la certification de ses comptes (4).

Le rôle du commissaire aux comptes est de certifier les comptes du CSE (2). Il peut faire usage d'un dispositif d'alerte dès qu'il constate une anomalie.


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Les dernières actualités sur cette thématique


Les avis des internautes

4.3

Note moyenne sur 5 avis

  • 4

    bonnes explications.

    le 18/06/2019

  • 4

    le 01/04/2017

  • 4

    le 25/01/2017

  • 5

    satisfaction

    le 18/04/2015

  • 5

    le 20/01/2015

Les autres dossiers sur le même thème