Travail de nuit : définition, refus, majoration, tout savoir

illustration aperçu dossier.svg

Travail de nuit : définition, refus, majoration, tout savoir

Photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 28 octobre 2020

224046 utilisateurs ont déjà consulté ce dossier

En raison des risques avérés sur la santé, le travail de nuit est soumis à un régime protecteur. Ce rythme de travail présente des risques sur la santé, le sommeil, votre métabolisme, votre vie sociale. Il peut être à l’origine d’une baisse de vigilance, d’une prise de poids, de maladies cardio-vasculaires, ou encore de troubles psychologiques. Pouvez-vous refuser un passage en horaire de nuit ?... Lire la suite

9,60€ TTC

Faites votre choix parmi les 2 options suivantes :

Ce dossier seul :

9.6€ TTC

ou

Illustration question

Ce dossier + tester notre formule CSE sans engagement !

Un juriste répond à vos questions + Accédez en illimité à tous nos documents dont celui-ci

Recommandé

illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

En bref

En raison des risques avérés sur la santé, le travail de nuit est soumis à un régime protecteur. Ce rythme de travail présente des risques sur la santé, le sommeil, votre métabolisme, votre vie sociale. Il peut être à l’origine d’une baisse de vigilance, d’une prise de poids, de maladies cardio-vasculaires, ou encore de troubles psychologiques.

Pouvez-vous refuser un passage en horaire de nuit ? A partir de quelle heure travaille-t-on de nuit ? Le travail de nuit permet-il un départ anticipé à la retraite ? Qu'en est-il si vous êtes enceinte ?

Le travailleur de nuit est en droit de prétendre à des avantages sociaux tels que le repos compensateur, une majoration de salaire, des aménagements du temps de travail quotidien, etc

Ce dossier vous présente ces différents avantages.

Vous redoutez les confrontations avec votre employeur ? Vous ne savez pas comment lui faire part de vos requêtes ? Des modèles de lettres sont mis à votre disposition pour faire valoir vos demandes.

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous travaillez habituellement en horaires de nuit, ou êtes susceptible d’être affecté à un poste de nuit suite à une proposition de votre employeur. Légitimement, vous vous interrogez sur vos droits en qualité de travailleur de nuit.

Ce dossier vous en présente les avantages.

Contenu du dossier :

Ce dossier contient les éléments dont vous avez besoin pour comprendre les modalités du travail de nuit :

  • définition du travail de nuit et durée du travail ;
  • rémunération du travail de nuit ;
  • contreparties au travail de nuit ;
  • passage d'un horaire de jour à un horaire de nuit ;
  • protection de la santé du travailleur de nuit.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Majoration de nuit

icône case à cocher

Grille des salaires & primes

icône case à cocher

Pénibilité & retraite

icône case à cocher

Repos compensateur

icône case à cocher

Convention collective

Le plan du dossier

  • I. Définition du travail de nuit et durée du travail
  • Qu’est-ce que le travail de nuit ?
  • A partir de quelle heure le travail de nuit commence-t-il ?
  • Quelle est la durée légale journalière du travail de nuit ?
  • Tous les salariés peuvent-ils travailler de nuit ?
  • Mon employeur peut-il m’imposer le travail de nuit ?
  • II. Contreparties du travail de nuit
  • Quelles sont les contreparties accordées aux travailleurs de nuit ?
  • Est-on mieux rémunéré lorsqu’on travaille de nuit ?
  • Puis-je bénéficier d’une majoration de salaire pour jour férié alors que je suis travailleur de nuit ?
  • Ai-je droit à des pauses plus importantes si je travaille la nuit ?
  • Le travail de nuit est-il un facteur de pénibilité pour la retraite ?
  • III. Passage d'un horaire de jour(ou de nuit) à un horaire de nuit(ou de jour)
  • Mon employeur peut-il refuser que je passe d’un horaire de nuit à un horaire de jour ?
  • Puis-je refuser le passage d’un horaire de jour à un horaire de nuit et inversement ?
  • Le salarié qui travaille de nuit est il prioritaire pour occuper un poste le jour ?

Ce dossier contient également

letter

4 Modèles de lettres

fiche-express

1 Fiche express

La question du moment

Quelle est la durée légale journalière du travail de nuit ?

La durée du travail effectuée par un travailleur de nuit ne doit pas excéder en principe 8 heures par jour (1).

Il s'agit d'une durée de travail consécutive, peu important que les 8 heures soient réalisées totalement ou seulement partiellement en travail de nuit (2).

Un dépassement de la durée maximale journalière peut néanmoins être autorisé par un accord d'entreprise ou d'établissement, ou, à défaut, par une convention ou un accord collectif de branche. 

 La dérogation ne pourra néanmoins être mise en œuvre par accord collectif que lorsque (3) :

  • l'activité exercée est éloignée du domicile du salarié (exemple : plateforme pétrolière) ;
  • l'activité exercée est une activité de garde ou de surveillance (exemple : gardiennage) ;
  • l'activité doit être assurée de manière continue (exemple : salariés dispensant des soins dans des établissements de santé).

Cette dérogation pourra également être mise en œuvre par autorisation de l'inspection du travail en cas de circonstances exceptionnelles qui doivent.

  • résulter de circonstances étrangères à l'employeur, anormales et imprévisibles ;
  • être des événements exceptionnels dont les conséquences n'auraient pu être évitées (4).
Il incombe à l'employeur, préalablement à sa demande d'autorisation, de consulter le comité social et économique (CSE).

Enfin, l'employeur peut déroger, sous sa seule responsabilité (5), à la durée maximale quotidienne de 8 heures lorsque les circonstances susvisées impliquent :

  • l'exécution de travaux urgents en vue d'organiser des mesures de sauvetage ;
  • la prévention d'accidents imminents ;
  • la réparation d'accidents survenus au matériel, aux installations ou aux bâtiments. 

L'employeur devra immédiatement présenter à l'inspecteur du travail une demande de régularisation accompagnée des justifications, de l'avis du CSE s'il existe, du procès-verbal de consultation des délégués syndicaux s'ils existent, et de toutes explications nécessaires sur les causes ayant nécessité une prolongation de la durée quotidienne du travail sans autorisation préalable.

La dérogation donne droit au travailleur de nuit à un repos compensateur d'une durée au moins équivalente au nombre d'heures effectuée au-delà de 8 heures (8). Ce repos doit être effectué dans les plus brefs délais après la période travaillée.

Urgence sanitaire (9)

Jusqu'au 31 décembre 2020, l'employeur peut augmenter la durée maximale de travail des travailleurs de nuit dans les secteurs d'activité  « particulièrement nécessaires à la sécurité de la Nation et à la continuité de la vie économique et sociale ».

La durée maximale quotidienne de travail peut être portée à 12 heures et donne droit à un repos compensateur égal au nombre d'heures dépassant les 8 heures de principe

L'employeur qui souhaite mettre en œuvre cette dérogation doit en informer le CSE et la DIRECCTE par tout moyen.

 

Le mot de l'auteur

Le 28/10/2020

Ce dossier est à jour des mesures d'urgences sanitaires mises en place dans le cadre de la Covid-19, portant sur le temps de travail des travailleurs de nuit.

Photo de L'équipe Juritravail

L'équipe Juritravail Juriste rédacteur web

Voir son profil
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !
Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

4

Note moyenne sur 4 avis

  • le 07/09/2022

    Parfait

  • le 15/03/2016

    Très bien .

  • le 10/06/2015

    Je suis satisfaite de toutes ces règles que vous m'avez envoyés mais je n'arrive pas à trouver le temps réel de travail qu'on doit faire quand on est de nuit et en 12h.

  • le 27/05/2015

    Commande facile. résultat satisfaisant.

Pour aller plus loin

Nos actualités en lien avec : "Travail de nuit : définition, refus, majoration, tout savoir"

Par Sessi Imorou le 18/04/2024 • 165813 vues

Temps de travail effectif, temps de repos, astreintes, heures supplémentaires, etc. Obligations de l'employeur et droits du salarié : nous vous présentons un récapitulatif des dispositions...


Par Yoan El Hadjjam le 11/04/2024 • 25180 vues

En raison de la grève des transports, vous avez du mal à vous rendre au travail. Confronté...


Par Carole VERCHEYRE-GRARD le 10/04/2024 • 3172 vues

Conformément aux dispositions de l’article L 3121-46 du Code du travail, l’employeur est...


Par Carole VERCHEYRE-GRARD le 09/04/2024 • 4742 vues

Les périodes de congés payés doivent-elles être considérées comme du travail...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences