Lundi de Pentecôte 2022 férié ou pas ? 

Lundi de PentecôteJour férié prévu par la loi

Oui ! Le lundi de Pentecôte fait partie des 11 jours fériés prévus par la loi (1). Mais jour férié ne signifie pas forcément jour non travaillé.

Qui décide des jours fériés qui ne seront pas travaillés ?

C'est l'accord d'entreprise ou d'établissement ou, à défaut, la convention collective ou accord de branche, qui fixe, parmi les 11 jours fériés, les jours qui ne seront pas travaillés (2).

Seul le 1er mai, jour de la fête du travail, est un jour férié obligatoirement non travaillé (jour férié et chômé).

En l'absence d'accord collectif ou de mention dans les accords applicables à votre entreprise, c'est votre employeur lui-même, qui fixe les jours fériés chômés (3).

Bon à savoir :

S'il s'agit d'un jour non travaillé dans votre entreprise, vous serez en repos. Votre rémunération n'en sera pas impactée, vous serez rémunéré comme si vous aviez travaillé (4).

Vous souhaitez savoir si votre convention collective prévoit des dispositions particulières en matière de jours fériés ?

Lundi de Pentecôte et journée de solidarité = jour travaillé

Lundi de Pentecôte journée de solidarité= jour travaillé

Même si le lundi de Pentecôte était précédemment férié et non travaillé dans votre entreprise, il est possible que votre employeur l'ait désormais choisi comme journée de solidarité. Dans ce cas là, il s'agit d'un lundi de Pentecôte travaillé.

Si c'est le cas, non seulement vous serez tenu de travailler, mais vous ne serez pas payé en supplément. En pratique, vous auriez dû avoir un jour de repos payé mais ce repos est supprimé pour être remplacé par un jour de travail supplémentaire.

En effet, la journée de solidarité, instaurée en 2004 (5) est destinée à financer des actions en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées (6).

Il s'agit ainsi de travailler 7 heures non rémunérées durant la journée de solidarité. C'est une journée de travail supplémentaire, qui n'est pas rémunérée pour les salariés. 

7 heurestravaillées mais non rémunérées

Si vous êtes au forfait jour sur l'année, les heures non rémunérées seront équivalentes à la valeur d'une journée de travail.

À temps partiel, le nombre d'heures travaillées mais non rémunérées est réduit proportionnellement à la durée de travail qui est prévue dans votre contrat. 

📌 Par exemple :

Vous travaillez 24 heures par semaine selon votre contrat de travail à temps partiel. Dans ce cas, vous devrez travailler 4h48 au titre de la journée de solidarité et ce ne sont pas 7 heures de travail qui ne vous seront pas  ces 4h48. 

Le calcul est simple : il faut multiplier le nombre d'heures prévu au contrat par 7 heures et diviser le tout par 35 heures. Ainsi, (24h x 7h) / 35h = 4,8 soit une durée de journée de solidarité de 4h48.

Avant 2008 (7), la journée de solidarité était impérativement fixée le lundi de Pentecôte. Depuis une loi du 16 avril 2008, un jour différent peut être défini par accord collectif ou par l'employeur. Ce n'est donc plus obligatoirement le lundi de Pentecôte qui est retenu comme journée de solidarité, bien que ce soit généralement le cas dans la plupart des entreprises.

Vous souhaitez en savoir plus sur vos droits concernant les autres jours fériés ?

Que faire si vous ne voulez pas travailler le lundi de Pentecôte 2022 ?

Vous vous demandez si le lundi de Pentecôte est obligatoire ou pas ?

Si le lundi de Pentecôte n'est pas un jour chômé (= chômé signifie "non travaillé") dans votre entreprise, ou s'il est considéré comme journée de solidarité, vous devez travailler !

6 juin 2022Lundi de Pentecôte

Toutefois, vous pensiez profiter de Pentecôte 2022 pour vous accorder un weekend prolongé ?

Sachez que rien ne vous empêche, si votre employeur vous le permet, de prendre un jour de congés payés, un RTT ou un congé sans solde sur cette journée.

À retenir :

Le lundi de Pentecôte est un jour férié, mais parfois travaillé selon les entreprises (accord collectif ou volonté de l'employeur).
Il peut également être fixé comme journée de solidarité, auquel cas votre jour férié et payé est supprimé. Vous auriez dû ne pas travailler en ce jour férié, tout en étant payé (principe des jours fériés payés). Mais, avec la journée de solidarité, vous devrez tout de même travailler, ce qui vous enlève, en pratique, un jour de repos qui aurait dû vous être payé. 

Besoin de plus d'informations juridiques ? Nos juristes répondent gratuitement à votre première question.

Plus d'explications sur le lundi de Pentecôte en vidéo

À lire également :

Références :
(1) Article L3133-1 du Code du travail
(2) Article L3133-3-1 du Code du travail
(3) Article L3133-3-2 du Code du travail
(4) Article L3133-3 du Code du travail
(5) Loi n°2004-626 du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l'autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées
(6) Article L3133-7 du Code du travail
(7) Loi n°2008-351 du 16 avril 2008 relative à la journée de solidarité