Démission du CDI : tous les éléments pour démissionner efficacement

nouveauté

Droit du Travail Salarié

Particulier

Page 0 du dossier Démission du CDI : tous les éléments pour démissionner efficacement
Page 1 du dossier Démission du CDI : tous les éléments pour démissionner efficacement

Rédigé par Rédaction Juritravail - Mis à jour le 03 Juillet 2020

4.4 (16 avis)

Vous êtes salarié en contrat à durée indéterminée (CDI) et envisagez de démissionner ? Veillez à bien vous renseigner sur le cadre légal de la démission avant d'annoncer votre décision à votre employeur afin de vous assurer d'être dans votre droit et d’éviter les risques.

Comment démissionner d’un CDI ? Y a-t-il un préavis à respecter ? La démission permet-elle de bénéficier des allocations de retour à l'emploi (ARE) ?  Notre dossier répond à toutes vos questions.

Modalités de remise de votre démission, préavis de rupture, montant des indemnités et droit au chômage, découvrez tout ce qu'il faut savoir pour démissionner de votre CDI dans de bonnes conditions


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Démission
  • Modèle de lettre de démission
  • Démissionner d'un CDI
  • Respect du préavis
  • Rupture du contrat
  • Démission justifiée (conjoint)
  • Droit au chômage
  • Clause de non-concurrence
  • Démission légitime

Plan détaillé du dossier

36 Questions Essentielles

  • I. Les conditions de validité de la démission

  • Qu’est-ce qu’une démission claire et non équivoque ?

  • Quels sont les points à connaître sur la démission ?

  • Je veux démissionner, comment dois-je faire ?

  • Je souhaite démissionner. Le Code du travail m'impose-t-il d'adresser une lettre à mon employeur ?

  • Ma liberté de rompre mon contrat connaît-elle des limites ?

  • Quels sont les avantages de notifier ma démission par LRAR ?

  • Puis-je donner ma démission oralement ?

  • J'ai démissionné oralement alors que ma convention collective impose un écrit, qu'advient-il ?

  • Je veux démissionner mais je n’ai jamais eu de contrat comment faire ?

  • En l’absence de contrat écrit, est-il possible de démissionner sans perdre le salaire du dernier mois de travail ?

  • Je souhaite démissionner, suis-je tenu de dire pourquoi ?

  • Puis-je démissionner de manière implicite ?

  • Puis-je démissionner en abandonnant mon poste de travail ?

  • Je ne souhaite pas reprendre mon poste à la fin du congé pour création d'entreprise. Suis-je obligé de démissionner ?

  • Je suis en congé sans solde, puis-je démissionner ?

  • J'ai démissionné, puis-je me rétracter ?

  • Mon contrat peut-il prévoir des cas où je serai considéré comme étant démissionnaire ?

  • Quelles sont les conséquences d'une démission abusive ?

  • Dans quels cas une démission peut-elle être reconnue comme non valable ?

  • Ma démission, donnée sous la pression de mon employeur, est-elle valable?

  • J'ai démissionné suite au comportement fautif de mon employeur, puis-je demander que la rupture lui soit imputable ?

  • J'ai démissionné sous le coup de la colère, ma démission est-elle valable ?

  • II. Les droits et obligations découlant de la démission

  • Je suis en congé parental et souhaite démissionner. Quelle est la durée de mon préavis et comment s'organise celui-ci ?

  • Quel est le point de départ du préavis de démission ?

  • Dans quels cas un salarié est-il exonéré du préavis de démission ?

  • Quels sont les cas de démission légitime ?

  • Après démission, si je romps ma période d'essai dans mon nouvel emploi, puis-je bénéficier des allocations chômage ?

  • Si je démissionne pour des raisons de santé ai-je droit aux allocations chômage ?

  • Quels sont les cas de démission légitime permettant de bénéficier des allocations chômage ?

  • Un usage prévoit l'octroi d'une prime de 13ème mois aux salariés présents au 31 décembre. Je démissionne en novembre, ai-je droit à une partie de la prime ?

  • J'ai démissionné pour suivre mon conjoint. Vais-je percevoir les allocations chômage ?

  • Dans quels cas ma démission peut-elle être requalifiée en prise d'acte ?

  • J'ai démissionné sans préavis, puis-je demander à mon employeur une indemnité compensatrice ?

  • Je démissionne, suis-je tenu d'effectuer un préavis?

Voir les autres questions essentielles

2 Fiche(s) express

  • Les éléments pour valablement démissionner

  • Les droits et obligations du salarié qui démissionne

5 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre de démission : modèle pour CDI

  • Lettre de rétractation suite à une démission impulsive

  • Lettre annonçant votre démission afin de pouvoir élever votre enfant

  • Lettre pour demander à bénéficier d'heures pour rechercher un emploi en cours de préavis de démission

  • Lettre de démission suite à un entretien et demande de dispense de préavis

30 Avis des juges

  • Un salarié démissionnaire peut prétendre à l’indemnité de départ volontaire

  • La démission sans réserve ne peut être analysée comme une prise d'acte produisant les effets d'un licenciement

  • 13ème mois

  • Démission : le salarié ne respecte pas son préavis...mais il doit payer

  • Le salarié démissionne et attend 5 semaines pour se retracter : c'est abusé

  • S'inscrire au pôle emploi ne signifie pas démissionner

  • Le prononcé d'un licenciement pour faute grave emporte renonciation de l'employeur à se prévaloir de la démission équivoque du salarié

  • Salariés, vous pouvez chercher un nouvel emploi sans le dire à votre employeur ....par Maître Eric Rocheblave

  • La démission ne s’analyse pas en une prise d’acte de la rupture en l’absence de litige au moment de la démission

  • Demander la marche à suivre pour démissionner n’est pas démissionner !

  • Engagement du salarié à démissionner

  • Tout n’est pas d’usage !

  • Sous la pression de mon employeur, j'ai démissionné...

  • Démission : pas de requalificattion possible si le salaire a été réglé

  • Le salarié avait démissionné, la démission a produit les effets d'un licenciement injustifié

  • Faute de respecter le préavis conventionnel, le salarié doit indemniser

  • Engagement du salarié à démissionner

  • Tout n’est pas d’usage !

  • 13ème mois

  • Appréciation des faits de harcèlement moral

  • Rétractation de la démission et prise d’acte de la rupture

  • L’absence de paiement de la contrepartie pécuniaire, le salarié est délivré de son obligation de non-concurrence

  • La démission requalifiée en prise d’acte de la rupture

  • Un salarié présente sa démission en raison du caractère dangereux de ses conditions de travail. Peut-il imputer la rupture du contrat de travail à son employeur et bénéficier des effets d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse ?

  • Une salariée démissionne et par la suite elle remet en cause sa démission en invoquant le comportement fautif de son employeur. La démission reste-elle valable ?

  • La démission orale

  • La démission résultant du comportement du salarié

  • La rétractation d’une démission

  • L’absence de démission abusive

  • L’interdiction d'une démission préconstituée

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous souhaitez quitter votre emploi pour des raisons personnelles (suivre votre conjoint muté, etc.) ou professionnelles (donner un nouveau souffle à votre carrière).

Vous souhaitez connaître toutes les règles régissant ce mode de rupture avant d'annoncer votre décision à votre employeur. Pouvez-vous démissionner à tout moment, y compris si vous êtes en arrêt maladie, en congé de maternité, en congé parental ou en congé sabbatique ? Y a-t-il un formalisme à respecter pour démissionner ? Etes-vous obligatoirement tenu de respecter un préavis ? Votre employeur peut-il faire pression sur vous afin de vous inciter à démissionner ? Quelles sont les conséquences de ce mode de rupture du contrat de travail ?

En principe, démissionner implique de lourdes de conséquences. Sauf exceptions, vous ne pouvez pas bénéficier des allocations Pôle emploi, celles-ci étant généralement réservées aux salariés ayant perdu involontairement leur emploi. 

Quels motifs de démission permettent d’être éligible aux allocations chômage ? Nous répondons à toutes les questions que vous vous posez sur les conditions de validité d'une démission et les conséquences qui y sont attachées.

Contenu du dossier :

Ce dossier contient des informations relatives :

  • aux éléments pour valablement démissionner (écrit, oral, contenu de la lettre...) ;

  • aux possibilités de se rétracter ;

  • aux droits et obligations découlant de la démission ;

  • à l’existence ou non d'un préavis : durée, point de départ, cas dans lesquels un salarié peut démissionner sans préavis ;

  • aux conséquences d'une dispense de préavis ;

  • aux indemnités de préavis, de congés payés ;

  • aux démissions légitimes ;

  • au droit au chômage en cas de démission.


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Le mot de l'auteur

"Je veux que tous les 5 ans, tous les salariés puissent avoir accès à ce droit de chômage s'ils décident de démissionner." Emmanuel MACRON, Programme En Marche !

Si la démission doit résulter d'une volonté claire et non équivoque du salarié, il a néanmoins été jugée, qu'au regard du contexte, une lettre de démission rédigée par l?employeur et signée par le salarié était valable. (Cass. soc. 26 mai 2016, n° 14-30094)

Rédaction Juritravail Juriste rédacteur web

142

Articles publiés

185

Documents rédigés


Les dernières actualités sur cette thématique

Lettre de démission : 8 infos à connaître avant de l’envoyer

Vous souhaitez démissionner de votre travail ? Le déconfinement vous a ouvert de nouveaux horizons ? Vous en avez assez de votre travail ou alors vous avez simplement trouvé un autre emploi ? Vous envisagez donc d'envoyer une lettre de démission....

Voir +

Peut-on démissionner pendant le confinement ?

Oui, la démission est possible pendant le confinement ! Vous envisagez de démissionner parce que vous n'aimez plus votre travail, ou parce que cette période exceptionnelle vous a ouvert de nouvelles vocations ? Voici la marche à...

Voir +

Démission : une séparation toujours illégitime pour Pôle Emploi ?

Attendue avec ferveur depuis plusieurs semaines, la réforme du système d’assurance chômage a été présentée ce 18 juin par Mr le Premier Ministre E. Philippe et Mme le Ministre du Travail M. Penicaud. Parmi les objectifs affichés de la réforme...

Voir +


La question du moment

J'ai démissionné suite au comportement fautif de mon employeur, puis-je demander que la rupture lui soit imputable ?

Si vous décidez de démissionner en raison d'un comportement fautif de votre employeur, votre volonté de rompre la relation contractuelle ne remplit pas les conditions de validité exigées par les juges, c'est-à-dire d'être claire et non équivoque (1).

Dans un tel cas, vous pouvez effectivement saisir la juridiction prud'homale afin que la rupture de votre contrat soit imputable à votre employeur.

Vous pouvez solliciter la requalification de votre démission en ce que l'on appelle la prise d'acte. Ce mode de rupture, imputable à l'employeur, est laissé à la libre appréciation des magistrats. Elle produit, soit les effets d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse s'ils estiment que les manquements de votre employeur sont suffisamment graves pour justifier la cessation de votre travail, soit ceux d'une démission si tel n'est pas le cas (2).

Dans le cas de la prise d'acte, c'est donc le salarié qui prend l'initiative de la rupture, tout en tentant d'en imputer la responsabilité à l'employeur.

Les juges ont pu ainsi valider la prise d'acte lorsque le salarié :

  • n'a émis aucune réserve dans sa lettre de démission mais que, 11 jours plus tard, il adresse un second courrier à l'employeur lui indiquant les raisons pour lesquelles il a donné sa démission (3) ;
  • démissionne mais envoie quelques jours plus tard un courrier à l'employeur lui expliquant qu'il a démissionné en raison d'un litige qui les oppose sur le nombre d'heures travaillées (4) ;
  • saisit le Conseil de prud'hommes 1 an et demi après sa démission concomitante à des manquements très graves de l'employeur (qui demandait aux salariés, engagés comme chauffeurs, de commettre des infractions) (5).

Les avis des internautes

4.4

Note moyenne sur 16 avis

  • 5

    le 01/08/2019

  • 4

    Je cherchais des informations bien précises et je les ai trouvé sans avoir à trop fouiller. Merci beaucoup

    le 02/07/2017

  • 4

    le 15/08/2016

  • 4

    JE SUIS SATISFAIT PAR CE QUE Je consulte plus de détail dans les brochures.

    le 08/07/2016

  • 4

    le 14/06/2016

  • 3

    Il m'a manqué : comment trouver un compromis dans le cas où d'un côté je n'ai pas effectué le préavis et de l'autre côté mon patron ne m'a pas payé mon dernier salaire

    le 31/05/2016

Voir tous les avis

Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés