Bon à savoir :

Les mesures proposées ci-dessous ne sont que de simples recommandations et ne sont pas exhaustives. D'autres mesures peuvent et doivent être mises en place par les entreprises en fonction de leurs spécificités.

Prévoir des équipements et mesures de protection individuelle pour les caissiers

Pour protéger la santé des caissiers de votre magasin, vous devez avant toute chose, mettre à leur disposition des équipements de protection individuelle en plus du kit de nettoyage habituel (produits désinfectants, essuie-tout jetable...), notamment :

  • du gel hydroalcoolique ;
  • des masques ;
  • des gants jetables : néanmoins, pour une efficacité optimale, le mieux est de les changer fréquemment. En effet, cet équipement ne remplace pas un lavage régulier des mains. Rien ne sert de porter des gants si votre salarié porte ses mains au visage ou à la bouche avec des gants sales, le virus se transmettra de la même manière, port de gants ou non ;
  • des poubelles à pédales afin que les caissiers puissent jeter leurs déchets potentiellement contaminés et n'aient pas à ouvrir la poubelle avec leurs mains ainsi que des sacs poubelles permettant de d'évacuer ces déchets régulièrement, si possible à chaque changement de caissier.

Veillez à ce que l'approvisionnement en caisse de ces consommables soit suffisant et renouvelez le stock autant que nécessaire.

Par ailleurs, la plupart des commerces ouverts pendant le confinement l'ont déjà fait mais pour ceux qui rouvriront après le 11 mai 2020, pensez à installer des panneaux de plexiglas à l'arrière des écrans de caisses.

Le Gouvernement recommande les mesures suivantes :

  • une hauteur de 2 mètres depuis le sol ;
  • une largeur de 1 mètre pour les "caisses panier ou en U" ou de 1,5 mètre pour les caisses "tapis".

Ces vitres de plexiglas devront être nettoyées des deux côtés au minimum après chaque roulement du personnel.

Si vous n'avez pas la possibilité de fixer ce type de panneaux translucides, vous pouvez installer du film transparent qu'il faudra cependant changer régulièrement ou munir vos salariés d'un moyen de protection individuelle lui permettant d'établir une barrière physique avec tout risque de contamination.

📌 Exemple :

Une visière transparente lui permettant de se couvrir l'ensemble du visage.

Vous pouvez également prévoir des films protecteurs à apposer sur le téléphone et le micro d'appel de caisse.

👓 Vous aimerez aussi cet article : 8 mesures pour reprendre le travail en toute sécurité au 11 mai

Réorganiser le travail des hôtes de caisse

Il est nécessaire que vos salariés adoptent certains automatismes dans leur façon de travailler.

Vous devrez ainsi prendre le temps d'informer et de former chaque salarié sur certains points de vigilance à avoir.

Invitez les caissiers à désinfecter leur poste de travail avant chaque prise de service et à la fin de celui-ci (téléphone, micro d'appel, caisse automatique, tapis, scanner, terminal de paiement...). Il peut être judicieux de leur demander d'installer et de retirer eux-mêmes les films protecteurs sur leur téléphone et micro d'appel, pour éviter que plusieurs personnes ne manipulent ces équipements.

Pendant leur service, cette désinfection devra être faite régulièrement.

Dans la mesure du possible, organisez une rotation des caissiers pour qu'ils puissent aller se laver les mains fréquemment, tout en évitant les rassemblements aux sanitaires !

Info utile :

Il est primordial d'échanger avec vos salariés et de tenir compte de leurs partages d'expérience car ce sont eux qui sont confrontés à différentes situations concrètes toute la journée et donc les mieux placés pour faire remonter d'éventuels risques pour leur santé et leur sécurité. Ecoutez-les, vous éviterez que certains d'entre eux n'exercent leur droit de retrait.

Repenser les échanges entre les hôtes de caisse et les clients

Avec les clients aussi de nouvelles modalités de fonctionnement doivent être établies.

Si cela est techniquement possible, n'ouvrez qu'une caisse sur deux afin de l'espace un maximum d'espace entre vos collaborateurs mais aussi entre les clients.

Si cette solution n'est pas réalisable, dans ce cas là, vous pouvez également essayer de dresser des vitres de protection entre les deux caisses afin de créer une séparation entre les clients qui se trouvent en file d'attente mais également entre les deux collaborateurs qui se retrouveront dos à dos.

Les marquages au sol peuvent également s'avérer utiles afin de permettre aux client de repérer plus facilement les règles distanciations sociales à respecter.

Vous pouvez aussi inviter les clients à :

  • utiliser les scanettes de paiement afin que les hôtes de caisse n'aient pas à manipuler les produits et que ceux-ci n'aient pas à être déposés sur le tapis de caisse par le client. Vous devez néanmoins veiller à leur nettoyage régulier ;
  • ne pas déposer leur sac de courses sur le tapis de caisse mais de le laisser dans leur chariot lorsqu'ils déchargent leurs produits ;
  • déposer leurs marchandises de manière à faciliter la lecture du code barre, évitant ainsi aux hôtes de caisse d'avoir à manipuler ces produits.

Lors du paiement par le client, privilégiez le paiement sans contact pour ceux qui payent par carte bancaire. D'ailleurs le plafond des transactions sans contact sera réévalué à 50 euros (au lieu de 30 euros) dans les prochaines semaines.

50 EUR à compter du 11 mai 2020plafond du paiement sans contact

Pour les clients qui payent en espèces ou en chèques, invitez-les à déposer ces moyens de paiement dans une coupelle prévue à cet effet, qui devra être désinfectée à après chaque passage en caisse d'un nouveau client.

Cette coupelle devra également servir à déposer tickets de caisse, carte bancaire, bons de réduction, cartes de fidélité ou coupons publicitaires. L'objectif est d'éviter la remise en main propre.