Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Mise en conformité » Connaître vos obligations en matière de santé » Maîtriser l'hygiène, la sécurité et la santé au travail » Actualités

Actualité Maîtriser l'hygiène, la sécurité et la santé au travail

Bonnes pratiques dans le BTP : quelles mesures prendre sur les chantiers contre le Covid-19 ?

Par , Juriste Rédactrice web - Modifié le 29-04-2020

Bonnes pratiques dans le BTP : quelles mesures prendre sur les chantiers contre le Covid-19 ?

Patron d'une entreprise du BTP, vos chantiers sont à l'arrêt depuis plusieurs semaines. Vous envisagez de faire redémarrer votre activité à compter du 11 mai 2020. Mais dans un tel contexte épidémique, quelles mesures mettre en place sur les chantiers pour protéger vos salariés contre le Covid-19 ?

Face au Covid-19 les équipes de Juritravail se mobilisent à vos côtés !

Tout au long du confinement, les équipes juridiques de Juritravail analysent les évolutions de la loi et les nouveaux décrets pour vous fournir une information accessible et à jour.

Préparer l'intervention chez le client en amont

Évaluer les conditions d'intervention avec le client

Avant d'intervenir chez vos clients, qu'ils soient professionnels ou particuliers, vous devez préparer en amont votre intervention afin de vérifier avec eux que les conditions d'intervention permettront de respecter les consignes sanitaires que l'on connait.

Vous devrez notamment déterminer avec votre client les points suivants :

  • les modalités d'accès à des installations d'hygiène (point d'eau avec savon et essuie-mains jetable pour pouvoir se laver les mains, sanitaires....) ;
  • les conditions dans lesquelles les intervenants pourront respecter la distance minimale d'un mètre sur la zone d'intervention ;
  • les conditions d'isolement de la zone de chantier/d'intervention par rapport aux occupants ;
  • les modalités d'évacuation de tous les consommables utilisés et souillés en fin de journée ;
  • les conditions de nettoyage et de désinfection de la zone de travaux à la fin de l'intervention.

Info pratique :

Pour vous aider à évaluer les conditions d'intervention chez un client et à bien préparer en amont celle-ci, l'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) met à disposition des professionnels du secteur des check-lists pratiques (l'une pour les interventions chez un client particulier, l'autre pour les intervention cher un client professionnel) précisant les points à aborder avec votre client avant toute intervention. Pour y accéder, cliquez ici.

Obtenir l'accord systématique du client avant l'intervention

À l'issue de l'évaluation des conditions d'intervention réalisée par le biais de la check-list pratique mise à votre disposition par l'OPPBTP, vous et votre client devrez vous accorder sur la possibilité d'engager ou non des travaux.

Situations possibles L'entreprise peut intervenir L'entreprise ne peut pas intervenir
Toutes les recommandations sanitaires peuvent être respectées et le client a donné son accord pour l'intervention X
Une ou plusieurs recommandations sanitaires ne peuvent pas être respectées X
Le client ne vous a pas donné son accord X

Ce document doit être signé par les deux parties. Un exemplaire doit être conservé par l'entreprise et une copie peut être remise au client.

À retenir :

Ce n'est que si toutes les recommandations sanitaires peuvent être respectées et que le client donne son accord que votre entreprise pourra intervenir à son domicile.

Mettre en place une coordination entre les différents intervenants

Dans le cadre de certains chantiers, plusieurs acteurs peuvent être amenés à travailler ensemble (salariés des entreprises de bâtiment et des entreprises de sous-traitance, fournisseurs ou encore transporteurs).

La coactivité augmente le risque de contamination au Covid-19 sur les chantiers.

Ainsi, pour que l'activité puisse se dérouler en toute sécurité et conformément aux règles sanitaires applicables dans le contexte épidémique de Covid-19, il est indispensable que les actions de tous les intervenants soient coordonnées.

C'est pourquoi, pour chaque opération et quelle que soit sa taille, le maître d'ouvrage doit établir, après analyse et en accord avec les entreprises intervenantes, un état des lieux des conditions sanitaires sur le chantier afin de s'assurer que les différents acteurs seront en capacité de mettre en oeuvre et respecter celles-ci dans la durée.

Cette analyse doit permettre de proposer une organisation qui limite la coactivité et dans les cas où la coactivité est inévitable, de préciser les conditions de respect des mesures sanitaires.

Lorsque l'opération est concernée par un dispositif de coordination sécurité protection de la santé (SPS), le maître d'oeuvre et le coordonnateur sécurité et protection de la santé (CSPS) peuvent apporter leur concours au maître d'ouvrage pour réaliser cette analyse.

Bon à savoir :

Le plan général de coordination de sécurité et de protection de la santé (PGCSPS) doit être mis à jour, lorsque l'opération relève d'une coordination SPS.

Prévoir des équipements et mesures de protection individuelle

Communiquer sur les gestes barrières auprès du personnel

Nous ne le répéterons jamais assez mais les gestes barrières sont essentiels pour limiter la diffusion et la propagation du Covid-19, y compris sur les chantiers.

C'est pourquoi, il est nécessaire de rappeler à vos salariés l'importance de respecter ces gestes barrières même s'ils semblent acquis par la majorité d'entre eux.

N'hésitez pas à afficher les gestes barrières à respecter (y compris, les consignes générales pour le lavage des mains) dans des endroits stratégiques :

  • à l'entrée du chantier ;
  • dans les bases-vie et les bungalows de chantier ;
  • dans les bureaux, dépôts et ateliers ;
  • les sanitaires et autres points d'hygiène.

Fournir aux salariés des équipements nécessaires au respect des consignes sanitaires

En complément des gestes barrières qui doivent être respectés par tous, il est recommandé de mettre à disposition du personnel certaines fournitures indispensables au lavage de mains :

  • du savon ;
  • de l'essuie-mains jetable.

Si aucun point d'eau n'est accessible sur le chantier, des bidons d'eau contenant la mention "eau de lavage mains" devront être mis à disposition des salariés. En complément, vous pouvez mettre à leur disposition une solution hydroalcoolique.

Ensuite, il est indispensable que votre personnel puisse désinfecter son poste de travail et ses outils. Vous devez prévoir pour cela :

  • du désinfectant (type Javel diluée à 5%, alcool à 70°, Anios Oxy'floor® ou Phagosurf N...) ;
  • des lingettes désinfectantes (type WIP'anios...) ;
  • des gants jetables.

Prévoyez plusieurs poubelles à pédales afin que les travailleurs puissent jeter les consommables utilisés.

Vos salariés doivent également pouvoir travailler avec des gants usuels de travail et bénéficier de masques de protection. Le masque FFP1 est à privilégier. Néanmoins si vous ne pouvez pas en disposer, prévoyez des masques barrière de catégorie 1 ayant un niveau de filtration minimal de 90 à 95%. En complément, vous pouvez fournir à vos salariés des visières faciales pour casques, descendant à au moins 3 cm sous le menton.

Contrôler l'accès sur les chantiers

Vous pouvez contrôler l'accès sur les chantiers afin de limiter les risques de contamination au Covid-19. Pour cela vous pouvez :

  • soumettre vos salariés à une prise de température corporelle à l'entrée des chantiers ;
  • questionner les salariés sur la présence d'éventuels symptômes avant leur prise de poste.

En cas de suspicion d'un cas de Coronavirus chez un salarié, vous êtes en droit de lui refuser l'accès au chantier et de le renvoyer chez lui.

Réorganiser le travail sur les chantiers

Faire un point régulier sur l'organisation exceptionnelle des travaux

Il est important de faire un point avec vos salariés, avant chaque prise de poste et à la demi-journée afin de leur rappeler l'organisation exceptionnelle des travaux mais aussi les mesures d'hygiène et de sécurité à respecter.

Il peut ainsi être judicieux de désigner un référent Covid-19 chargé de coordonner les mesures à mettre en oeuvre sur le chantier.

En période d'épidémie, le risque de transmission du Covid-19 n'est pas le seul risque professionnel qui existe sur vos chantiers. En effet, les autres risques professionnels habituels demeurent.

On pense notamment aux risques suivants :

  • risque de chute ;
  • risque de heurt ;
  • risques liés à l'électricité ;
  • risques liés aux produits chimiques ;
  • risques liés aux engins ;
  • risques liés port de charge et aux postures.

Le risque d'accident sur les chantiers est d'ailleurs augmenté en raison notamment des conditions actuelles d'intervention (manque de personnel et/ou de matériels...). Vous devez donc rester vigilant et ne pas négliger ces risques professionnels.

Limiter le nombre de personnes sur les chantiers

Dans le contexte actuel, il est nécessaire de limiter le nombre de personnes présentes sur le chantier. En cas de coactivité, il est donc indispensable de réorganiser les opérations.

Si cela est possible lorsqu'un artisan travaille seul ou lorsqu'il s'agit d'une entreprise du BTP de petite taille, c'est plus compliqué sur les chantiers où travaillent plusieurs intervenants.

Limiter les échanges d'outillage et de matériel entre les compagnons

Lorsque c'est possible, veillez à ce que les salariés portent des gants lorsqu'ils manipulent le matériel et les outils.

À défaut, il est recommandé d'attribuer les outillages individuellement à chaque salarié afin de limiter les prêts entre eux.

Si ce n'est pas possible, vous pouvez imposer aux salariés la désinfection systématique du matériel et des outils avant et après chaque utilisation.

Mettre en place un sens de circulation sur le chantier

Afin d'éviter de limiter le croisement des compagnons, vous pouvez organiser, à l'aide de marquages au sol, un sens de circulation sur le chantier.

Dans les cas où ceux-ci travaillent dans un environnement proche les uns des autres, faites en sorte qu'ils puissent respecter la distanciation sociale de 1 mètre recommandée par les autorités.

Veiller à la propreté des véhicules et des engins

Lorsque la nature des travaux réalisés implique l'utilisation de véhicules ou d'engins de chantier, veillez à ce que des mesures d'hygiène soient respectées à l'intérieur de ceux-ci.

Si le véhicule ou l'engin est utilisé par plusieurs salariés il est nécessaire que les surfaces en contact avec les mains soient désinfectées à chaque changement d'utilisateur, notamment :

  • le volant ;
  • le pommeau de levier de vitesse ;
  • les poignées de portes ;
  • les boutons de commandes ;
  • le dispositif de ceinture de sécurité.

Sensibilisez vos salariés à l'importance de ne pas laisser derrière soi toute sorte de déchets dans l'habitacle du véhicule ou de l'engin (mouchoirs, masques, gants usagés...).

Si les salariés doivent se déplacer à plusieurs dans les véhicules de chantier, veillez à ce qu'ils respectent la distance minimale requise entre eux à l'intérieur des véhicules. Il ne doit y avoir qu'une seule personne par rang, c'est-à-dire, une personne à l'avant du véhicule et une personne à l'arrière.

Si la configuration du véhicule est conçue de sorte qu'une seule personne peut être présente dans le véhicule (notamment lorsqu'il n'y a pas de sièges passagers à l'arrière car le véhicule ne dispose que d'un seul rang), les autres salariés doivent être encouragés à utiliser un autre véhicule de l'entreprise si vous pouvez leur en mettre un à leur disposition ou leur véhicule personnel, moyennant les contreparties que cela implique.

Il est également important que l'habitacle de ces engins et véhicules soit aéré aussi souvent que possible.

Règlementer l'accès aux bases-vie et bungalows de chantier

L'accès aux bases-vie (réfectoire, sanitaires...) et bungalows de chantier doit être règlementé.

Il est indispensable qu'avant d'entrer dans ces espaces, les salariés effectuent un lavage minutieux des mains. Un point d'eau ou un distributeur de solution hydroalcoolique doit donc être installé à l'entrée.

Vous devez limiter le nombre de personnes pouvant se trouver simultanément dans ces espaces afin que la distanciation sociale d'un mètre puisse être respectée. Plusieurs solutions sont alors possibles pour fluidifier les entrées et les sorties :

  • déclarer les heures de prises de postes et de fin de service ;
  • organiser les heures de pause et de repas (par roulement, par ordre de passages à heure fixe...) ;
  • limiter les réunions à l'intérieur et favoriser les réunions en extérieur.

À l'intérieur des ces espaces, vous pouvez utiliser des marquages au sol afin de faire respecter une distance d'au moins 1 mètre aux salariés.

Il est également indispensable que les distributeurs de savon, d'essuie-mains, de lingettes jetables et de gel hydroalcoolique soient constamment approvisionnés.

Ces espaces (salles de réunion, sanitaires, réfectoires...) doivent être aérés mais aussi désinfectés plusieurs fois par jour. Cela comprend notamment :

  • les sols ;
  • les surfaces en contact avec les mains (poignées de portes et fenêtres, rampes d'escaliers, interrupteurs, tables, bureaux, chaises...) ;
  • les équipements collectifs (réfrigérateurs, micro-ondes...).
 

Vous avez des questions sur le sujet Maîtriser l'hygiène, la sécurité et la santé au travail ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité