Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Chômage - Pôle Emploi » Allocation chômage (assedic) : les conditions d'indemnisation » Actualités

Actualité Allocation chômage (assedic) : les conditions d'indemnisation

Les 5 changements de l'assurance chômage en janvier 2020

Par , Juriste rédactrice web - Modifié le 27-12-2019

Les 5 changements de l'assurance chômage en janvier 2020 Juritravail

La réforme de l'assurance chômage a engendré de nombreux changements. Si la plupart d'entre eux sont entrés en application au 1er novembre 2019, des nouveautés voient tout de même le jour à partir du 1er janvier 2020. Découvrez 5 changements majeurs de l'assurance chômage en janvier 2020.

1. Chômage après démission : renforcement du conseil en évolution professionnelle

Depuis le 1er novembre 2019, un salarié qui démissionne pour suivre un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation, ou pour créer ou reprendre une entreprise, peut toucher le chômage s'il respecte certaines conditions.

Une des conditions essentielles est la suivante : avant de démissionner, le salarié doit impérativement demander un conseil en évolution professionnelle (CEP) (1) pour être informé et accompagné dans l'élaboration et la réalisation de son projet professionnel.

💰 Le conseil en évolution professionnelle est gratuit.

✔ Il est défini par un cahier des charges (2) qui entre en vigueur au 1er janvier 2020 (3).

Ainsi, le conseil en évolution professionnel est renforcé au 1er janvier 2020 avec des missions spécifiques, développées et unifiées. 

✔ Outre Cap emploi et l'Apec, d'autres opérateurs seront définis en tant que CEP dans chaque région à partir de janvier 2020.

👓 Pour en savoir plus, ces articles peuvent vous intéresser :

Découvrez en détails comment toucher le chômage en cas de démission en téléchargeant notre dossier dédié !

2. Deux demi-journées d'accompagnement pour les nouveaux inscrits à Pôle emploi

A partir du 1er janvier 2020, les demandeurs d'emploi qui en font la demande, peuvent bénéficier de deux demi-journées d'accompagnement intensif dans les 4 semaines qui suivent leur inscription à Pôle emploi.

Avant le 1er janvier 2020, seul un entretien de 45 minutes avec un conseiller avait lieu.

La 1ère demi-journée est dédiée à :

  • un diagnostic individualisé de la situation du demandeur ;
  • une formation aux nouveaux outils de Pôle emploi ;
  • une présentation de la situation du marché du travail sur le bassin d'emploi.

La 2ème demi-journée est dédiée à :

  • des rendez-vous avec des entreprises qui proposent des emplois ;
  • mieux maîtriser les techniques de recherche d'emploi (rédiger un CV, mener un entretien d'embauche…) ;
  • découvrir ses atouts et potentiels à valoriser pour élaborer son projet professionnel et identifier une formation adaptée si nécessaire.

Les conseillers Pôle emploi seront formés sur ce nouvel accompagnement d'ici l'été 2020 (4).

3. Une formation sur-mesure pour les demandeurs d'emploi

Les demandeurs d'emploi qui ont reçu une proposition d'emploi stable mais qui doivent d'abord mettre leurs compétences à niveau devraient bénéficier, au 1er janvier 2020, d'une formation Pôle emploi (préparation opérationnelle à l'emploi) (4).

Cette formation sera financée par le plan d'investissement dans les compétences (PIC).

4. Un accompagnement dédié pour aider les travailleurs précaires

Les travailleurs précaires, c'est-à-dire en situation de cumul ou d'alternance prolongés entre période d'emploi et chômage, pourront bénéficier d'un accompagnement dédié, au 1er janvier 2020.

Il s'agit de les accompagner pour réactiver leur recherche d'emploi et reprendre un emploi durable ou une formation.

Pôle emploi devrait ainsi proposer aux demandeurs d'emploi en situation précaire :

  • un diagnostic des causes de l'alternance emploi - chômage
  • des moyens pour mobiliser les services, prestations et formations selon la situation de chacun.

Cet accompagnement pourra être assuré le soir ou le weekend (4).

👓 Cet article peut vous intéresser : Réforme de l'assurance chômage : les 10 changements majeurs.

5. Des aides pour répondre à une offre d'emploi

A partir du 1er janvier 2020, les territoires pourront mettre en oeuvre des mesures pour encourager les demandeurs d'emploi à répondre favorablement à une offre d'emploi. Il pourra s'agir par exemple d'aide à la garde d'enfants, d'aide à la mobilité etc. Selon les territoires, les aides ne seront pas les mêmes (4).

 

Références :

(1) Article L5422-1-1 du Code du travail
(2) Article L6111-6 du Code du travail
(3) Arrêté du 29 mars 2019 fixant le cahier des charges relatif au conseil en évolution professionnelle prévu à l'article L. 6111-6 du code du travail, en vigueur au 1er janvier 2020
(4) De nouveaux droits pour les demandeurs d'emploi, Ministère du travail

Pour aller plus loin


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Allocation chômage (assedic) : les conditions d'indemnisation ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Les 5 changements de l'assurance chômage en janvier 2020

  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 28-06-2018 à 14:35

    Bonjour,
    Je comprends votre colère ! Je pense que l'expérience que vous venez de vivre est à partager sur nos forums de façon à ce que les personnes qui sont en limite d'âge puissent l'anticiper.
    Vous pouvez partager votre info sur le forum de Juritravail :
    > https://www.juritravail.com/Forum/salaries-prive
    ou sur celui de net-iris qui appartient au même groupe que Juritravail
    > https://forum-juridique.net-iris.fr/travail/
    C'est gratuit.
    Chaque personne qui participe amène une nouvelle pierre à l'Edifice !
    Le partage de l'info !
    Merci à vous
    Bonne journée !
  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 20-09-2018 à 14:03

    Bonjour Simonmas,
    Merci de l'intérêt que vous portez à notre site.
    "Le CPF de la fonction publique ne change pas car Mr Macron n'a que faire des fonctionnaires puisqu'il travaille pour le monde de la finance. Sans quoi il aurait peut être penser à créer une passerelle entre la sphère du privé et celle du public." certains de vos propos n'engagent que vous ! Je vous suggère d'ouvrir une discussion sur nos forums ainsi vous pourrez débattre sur le sujet ! > https://www.juritravail.com/forum-juridique  Bonne journée !
  • giulia59 - Membre Le 26-09-2018 à 18:55

    Bonjour,

    il est précisé que des "conditions d'activité antérieures spécifiques" seront requises. Notamment, les cinq années d'ancienneté.

    Mais doit-on juste être salarié depuis 5 ans ? ou 5 ans dans la même société ?

    Car cela fait une très grande différence... surtout chez les cadres qui sont amenés à changer de société tous les 2/3 ans (comme moi...).

    merci d'avance et bonne journée !
  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 27-09-2018 à 09:42

    Bonjour Giulia,

    En l'état à ce jour nous n'avons rien qui le précise.
    Aucun décret de sorti. 
    Entre aujourd'hui et le 1er janvier 2019 les partenaires sociaux ... devraient se réunir.
    Mais dîtes-vous bien que 5 ans sera peut-être le minimum dans la même entreprise, il faut savoir que 7 ans voire plus étaient évoqués !
    Quoiqu'il en soit Juritravail devrait écrire dès que quelque chose de neuf sortira.

    Bonne journée, à bientôt sur Juritravail

  • FabFabienne - Visiteur Le 17-10-2018 à 11:37

    Bonjour,
    Est-ce que cela peut s'appliquer aux salariés contractuels (non fonctionnaires mais en CDI) de collectivités territoriales ?
    Merci par avance,
    [...]
  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 17-10-2018 à 12:06

    Bonjour,

    Les collectivités territoriales appartenaient au droit public et Juritravail traite uniquement le droit privé. 
    Depuis quelque temps déjà les collectivité territoriales ont de plus en plus recours au contrat de travail de droit privé. Je vous invite à poser votre question sur notre forum juridique : https://www.juritravail.com/Forum/salaries-prive  Bonnne journée 
  • recherche réponse - Membre Le 24-10-2018 à 12:04

    Bonjour, est ce que la démission doit dater du 1 janvier 2019 ou le début du fin de contrat du 1 janvier 2019 ?  J'ai 12 ans et demi d'ancienneté dans ma société et je veux partir pour faire un ME (anciennement AE).  Est-ce consideré comme un "projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation, soit d'un projet de création ou de reprise d'entreprise. " Belle journée
  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 24-10-2018 à 14:33

    Bonjour,
    Juritravail met à votre disposition un certain nombre de services et dans un premier temps, nous vous proposons de lire notre article (gratuit) qui précise que "les démissionnaires devront notamment satisfaire à des conditions d'activité antérieure spécifiques et poursuivre un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation ou un projet de création ou de reprise d'une entreprise."
    > https://www.juritravail.com/Actualite/solde-tout-compte-indemnites-allocation-chomage/Id/192
    Dans un second temps, je vous suggère de consulter sur notre dossier spécifique (dossier payant)
    > https://www.juritravail.com/demission-et-droits-aux-allocations-chomage
    Aussi, vous pouvez vous rendre sur nos forums juridiques, rubrique Forum Salariés : 
    > https://www.juritravail.com/Forum/salaries-prive
    Complètement gratuits, il vous suffit simplement de fournir une adresse email valide et de commencer une conversation. Une communauté de juristes se fera un plaisir de créer un débat sur le sujet (attention cependant de ne pas citer le nom de l'entreprise, ne pas citer de marque ou les noms et prénoms des personnes). 

    Ou par téléphone à un avocat référencé chez sur notre site (service payant) au 01 75 75 42 33.  
    Je vous souhaite bon courage et reste à votre écoute,
    Bonne journée
  • BARISSET - Membre Le 05-11-2018 à 10:54

    Bonjour,
    Je souhaiterai savoir si la réforme du chomage, notament la demission pour création d'entreprise, est applicable rééllement au 1er janvier 2019 ou s'il y a encore des decrets d'application à établir.
    Il me semble que les "motifs rééls et sérieux" ne sont pas encore déterminés.
    Pouvez vous m'aider ? Avec tous mes remerciements.
  • ventoux84 - Visiteur Le 26-11-2018 à 12:10

    Bonjour,

    Je me pose la même question brûlante. J'ai un projet de création d'entreprise, et comme je ne suis mal dans mon poste actuel, j'ai demandé une rupture conventionnelle (qui m'été refusée).

    Mon employeur joue la montre en repoussant la date de mon départ sachant que je peux pas démissionner.

    Le temps semble très long dans ces cas là...


Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité