SMIC hôtelier : montants applicables au 1er avril 2022

Alerte 1er avril 2022 :

Le SMIC hôtelier a fait l'objet d'une nouvelle négociation pour 2022. De nouveaux montants minima sont applicables depuis le 1er avril 2022. En effet, un avenant augmente la grille des salaires dans le secteur des hôtels, cafés, restaurants (1).

Si vous relevez de la convention collective hôtels, cafés et restaurants (HCR) (1), vous devez être rémunéré selon le Smic hôtelier.

Votre rémunération horaire varie en fonction de votre échelon et de votre niveau :

Échelon Niveau Niveau Niveau Niveau Niveau
I II III IV V
1 11,01 11,30 12,40 13,50 17,50
2 11,09 11,60 12,60 14,00 20,80
3 11,20 12,20 13,00 14,50 27,00

10,85 EUR de l'heureSMIC légal au 1er mai 2022

La grille de salaire prévue par la convention collective est obligatoirement applicable dans toutes les entreprises (restaurants, cafés, hôtels) rattachées à la convention collective HCR.

À savoir :

Peu importe votre niveau et votre échelon, le montant horaire prévu par votre convention collective (depuis le 1er avril 2022), est supérieur au minimum légal qui est de 10,85 euros de l'heure depuis le 1er mai 2022 (2). Ainsi, votre employeur ne doit pas se baser sur le smic légal, mais bel et bien les minima prévus par la Convention collective HCR, pour rémunérer le salarié.

Votre employeur n'applique pas la grille de salaire prévue par votre convention collective ? Envoyez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception pour qu'il respecte le salaire conventionnel en vigueur.

Le SMIC hôtelier est-il réellement plus élevé que le SMIC légal ?

On pense souvent que le Smic hôtelier est plus élevé que le Smic légal. Ce n'est pas toujours le cas, sauf depuis l'augmentation des salaires minima depuis le 1er avril 2022 où ceci tend à se vérifier.

39 HDurée hebdomadaire de travail

Dans les entreprises qui relèvent du secteur HCR, la durée hebdomadaire du travail fixée par la convention est en principe de 39 heures, celles-ci pouvant toutefois retenir une durée inférieure.

Lorsque la durée hebdomadaire est fixée à 39 heures, le Smic hôtelier se compose de la manière suivante :

  • 35 heures rémunérées selon le taux horaire prévu par la grille des salaires de la convention collective HCR ;
  • auxquelles s'ajoutent 4 heures supplémentaires majorées à 10% (de la 36ème à la 39ème heure).

C'est ce qui donne l'impression que le SMIC hôtelier est plus élevé que le Smic légal.

Si l'on regarde de plus près, ce n'était pas le cas avant le 1er avril 2022. Un salarié qui ne relève pas de la convention collective HCR peut bénéficier d'une majoration plus élevée lorsqu'il effectue des heures supplémentaires.

En effet, à défaut de convention ou d'accord collectif dans l'entreprise, les heures supplémentaires peuvent être rémunérées à hauteur de 25% de la 36ème à la 43ème heure.

Depuis le 1er avril 2022, même si les heures supplémentaires sont majorées à 10% uniquement, le salaire minimum de la convention HCR est plus élevé que le SMIC (avec majoration d'heures supplémentaires à 25%).

Mais avant le 1er avril 2022, ce n'était pas le cas.  

📌 Exemple avant le 1er avril 2022, avec les anciens salaires minima de la Convention HCR :

Christophe travaille en tant que responsable de salle dans un restaurant 39 heures par semaine. Il a été embauché selon l'échelon 2, niveau IV de la convention collective HCR.
Il est rémunéré 11,47 euros de l'heure, soit :

  • 1.739,65 euros pour 35 heures (11,47 euros X 151,67 heures) ;
  • + 218,70 euros pour 17,33 heures majorées à 10%  (12,62 euros X 17,33 heures) ;
  • = 1.958,35 euros brut / mois (ce qui était moins élevé que le SMIC légal avec majoration à 25% des heures supplémentaires).

Certaines conventions collectives prévoient des primes et avantages en nature. Découvrez ce que prévoit la convention collective HCR.

Références :

(1) Avenant n°29 du 16 décembre 2021 à la Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR), étendu par arrêté du 3 mars 2022

(2) Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997, IDCC n°1979

(3) Arrêté du 19 avril 2022 relatif au relèvement du salaire minimum de croissance