Fusion des IRP : tout savoir sur le CSE pour bien se préparer

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

4.5 (4 avis)

Le Comité Social et Économique (CSE) a été créé par l’une des Ordonnances Macron du 22 septembre 2017 : il s'agit d'une instance unique de représentation du personnel. Depuis le 1er janvier 2018, le CSE remplace les représentants élus du personnel dans l’entreprise tels qu’ils existaient jusqu’alors. Il fusionne en effet l’ensemble des instances représentatives du personnel : les délégués du personnel (DP), le comité d'entreprise (CE) et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Les IRP telles que vous les avez connues sont amenées à disparaître au plus tard le 31 décembre 2019. Voici ce qu’il faut savoir sur la nouvelle organisation du dialogue social et l'élection des membres du CSE dans l'entreprise et le calendrier de mise en place du CSE en fonction de la dernière date des élections et la durée des mandats en cours.


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Réforme 2017-2018 du Code du travail
  • Réorganisation des IRP
  • Renforcement du dialogue social
  • Comité social & économique d'entreprise
  • Fusion des instances représentatives du personnel
  • Délégation du personnel au CSE
  • Représentants élus du CSE

Plan détaillé du dossier


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Depuis le 1er janvier 2018, les entreprises d’au moins 11 salariés doivent fusionner les instances représentatives du personnel existantes dans leur entreprise, en une seule et unique instance, dénommée le Comité Social et Économique.

Vous souhaitez savoir si la mise en place du CSE dans votre entreprise est obligatoire ? Existe-il des dérogations possibles à sa mise en place au 1er janvier 2018 ? Pouvez-vous bénéficier d’un délai supplémentaire pour organiser l’élection de la délégation du personnel au CSE ? Que deviennent les mandats des représentants du personnel, en cours ?

Contenu du dossier :

Notre dossier traite des sujets suivants :
  • la mise en place du comité social et économique ;
  • les cas de dérogations possibles ;
  • l’élection du comité social et économique ;
  • le fonctionnement du comité social et économique ;
  • les missions du comité social et économique ;
  • la consultation et les réunions obligatoires du CSE ;
  • la négociation avec le CSE ;
  • le budget du CSE.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


La question du moment

Qui peut voter et être candidat à l’élection des membres composant le CSE ?

Une fois que le protocole d'accord préélectoral a été signé entre les différentes parties, il faut procéder à l'établissement des différentes listes et passer au vote.

Les personnes pouvant se présenter sont celles âgées de plus de 18 ans, et travaillant dans l'entreprise depuis au moins un an (1).

Les salariés à temps partiel dans plusieurs entreprises sont éligibles. En revanche, ils ne peuvent se présenter que dans une seule de ces entreprises, dont le choix leur revient.

Une fois les listes établies et présentées aux salariés il ne reste plus qu'à passer au vote.

Peuvent participer aux élections les femmes et les hommes de plus de 16 ans, qui travaillent dans l'entreprise depuis au moins trois mois (2).

Les salariés mis à disposition, peuvent participer au vote. Pour cela ils doivent être présents dans l'entreprise utilisatrice depuis 12 mois continus. Ils doivent néanmoins prendre la décision de voter soit dans l'entreprise qui les emploie, soit dans l'entreprise utilisatrice. Ils ne peuvent pas participer au vote dans les deux (3).

Si moins de 2/3 des effectifs de l'entreprise remplissent les conditions requises pour participer au vote, l'inspecteur du travail après consultation des organisations syndicales représentatives dans l'entreprise, peut autoriser des dérogations aux conditions d'ancienneté pour être électeur (4).


Les avis des internautes

4.5

Note moyenne sur 4 avis

  • 4

    Caroline M.

    le 11/10/2019

  • 4

    Laurent c.

    le 10/10/2019

  • 5

    pratique, enrichissant Marie Catherine M.

    le 16/11/2018

  • 5

    parce qu'il est au top PAUL N.

    le 15/11/2018

Les autres dossiers sur le même thème


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés