ACTUALITÉ L'utilisation des heures de délégation

Heures de délégation : 5 infos pour bien les utiliser


Par Blandine Chandeze , Juriste rédactrice web - Modifié le 23-09-2021

Heures de délégation : 5 infos pour bien les utiliser

Dans le cadre de l'exercice de leurs missions, les membres titulaires de la délégation du comité social et économique bénéficient d'un crédit d'heures de délégation. De combien d'heures disposez-vous ? Comment utiliser les heures de délégation ? Le report et la mutualisation du crédit d'heures sont-ils possibles ? On vous explique tout !

1. De combien d'heures de délégation disposent les représentants du personnel ?

Les représentants du personnel bénéficient 'un crédit d'heures de délégation pour exercer leurs missions (1).

Tous les délégués syndicaux disposent d'un crédit d'heures de délégation. En revanche, s'agissant des membres du CSE, seuls les membres titulaires disposent d'un crédit d'heures de délégation.

Par exception

  • le titulaire peut céder des heures de délégation au suppléant qui le remplace ;
  • les titulaires peuvent mutualiser leur crédit d'heure pour en faire bénéficier les suppléants.

Ce nombre d'heures ne peut être inférieur à (2) :

  • 10 heures par mois dans les entreprises de moins de 50 salariés ;
  • 16 heures par mois dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Lorsqu'un protocole préélectoral est négocié, celui-ci peut modifier le volume des heures individuelles de délégation dont bénéficient les membres du CSE (3).

Lorsque aucun accord préélectoral n'est négocié ou lorsque l'accord négocié ne prévoit aucune disposition particulière, le nombre d'heures de délégation attribué aux membres du CSE varie en fonction de l'effectif de l'entreprise (4).

À défaut de stipulations dans le protocole préélectoral, le nombre mensuel d'heures de ...

Prolongez votre lecture... Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !

Je m'inscris

Accédez à tous nos articles gratuitement et recevez chaque semaine toute l'actualité juridique décryptées par Juritravail

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

légation par les représentants est fixé par le Code du travail dans les limites suivantes : Effectif de l'entreprise Nombre d'heures de délégation pour les membres titulaires du CSE 11 à 49 10 50 à 74 18 75 à 99 19 100 à 199 21 200 à 499 22 500 à 1 499 24 1 500 à 3 499 26 3 500 à 3 999 27 4 000 à 4 999 28 5 000 à 6 749 29 6 750 à 7 499 30 7 500 à 7 749 31 7 750 à 9 749 32 9 750 à 10 000 34 Le crédit d'heures de délégation des membres du CSE peut être augmenté en cas de circonstances exceptionnelles. Il en va de même pour les délégués syndicaux.   Si vous êtes salarié à temps partiel, vous bénéficiez du même nombre d'heures de délégation qu'un salarié à temps complet (5). Néanmoins, le temps de travail mensuel d'un salarié à temps partiel ne peut être réduit de plus d'un tiers par l'utilisation du crédit d'heures auquel il peut prétendre pour l'exercice de mandats qu'il détient au sein d'une entreprise. 📌 Exemple : Un salarié à temps partiel qui travaille 30 heures par mois ne peut pas prendre plus de 10 heures de délégation sur son temps de travail au cours du mois. S'il bénéficie davantage d'heures de délégation, il doit les utiliser en dehors de son temps de travail. 👓 Vous aimerez aussi cet article : Temps partiel et mandat : un crédit d'heure de délégation réduit ? Bon à savoir : Le temps de travail du salarié à temps partiel ne peut pas être réduit de plus de 1/3 par l'utilisation du crédit d'heures. 1/2 journée= 4 heures de mandat pour un membre du CSE au forfait jours Vous êtes membre du CSE et relevez d'une convention de forfait jours ? Le crédit d'heures dont vous disposez est regroupé en demi-journées qui viennent en déduction du nombre annuel de jours travaillés fixé dans votre convention individuelle (6). Une demi-journée correspond à 4 heures de mandat. Vous souhaitez avoir davantage d'information sur le crédit d'heures de délégation dont vous disposez ? Téléchargez notre dossier dédié 2. Comment utiliser les heures de délégation ? Les heures de délégation doivent être utilisées pour l'exercice de missions en lien avec le mandat de représentant du personnel. L'usage qui en est fait doit être conforme aux fonctions du représentant. Par conséquent, ne constitue pas un usage conforme à l'exercice du mandat de représentant du personnel : le fait de s'adonner à des activités de loisirs purement personnelles durant ses heures de délégation ; le temps passé à leur information personnelle, si l'information ne se rattache pas directement à une difficulté particulière à l'entreprise (7). Bon à savoir :Le salarié protégé peut être sanctionné en cas d'abus dans l'utilisation de ses heures de délégation. En effet, le représentant du personnel qui commet un abus dans l'exercice de son mandat encourt une sanction disciplinaire. Tel était le cas du représentant du personnel qui avait quitté l'entreprise en annonçant à son responsable qu'il allait secourir son perroquet échappé de sa cage et qui avait déclaré à son retour 5,5 heures de délégation pour couvrir la durée de son absence (8). Les heures de délégation permettent au représentant du personnel de s'absenter de son poste de travail sans qu'il n'y ait d'impact sur sa rémunération. Le temps passé en délégation est assimilé à du temps de travail effectif et payé à l'échéance normale (9). Vous souhaitez obtenir le paiement de vos heures de délégation ? Faites votre demande par courrier. Téléchargez votre modèle de lettre L'utilisation des heures de délégation peut être faite pendant ou en dehors du temps de travail. Généralement, son utilisation se fait sur le temps de travail. Néanmoins, vous pouvez les utiliser en dehors du temps de travail, si un contexte particulier l'exige. Ces heures doivent être payées comme heures supplémentaires si la durée légale du travail est dépassée sur la semaine (10). Lorsque vous êtes en congé ou absent, la suspension du contrat de travail n'entraîne pas la suspension de votre mandat. Vous pouvez donc continuer à l'exercer et ces heures doivent vous être rémunérées. Bon à savoir :L'utilisation des heures de délégation ne doit entraîner aucune perte de salaire pour le représentant du personnel. Il en résulte que si les heures de délégation sont prises en dehors du temps de travail, en raison des nécessités du mandat, elles doivent être payées en plus des heures de travail.Notez qu'en cas de dispense d'activité, il convient de se référer aux horaires que le salarié aurait dû suivre s'il avait travaillé. Il peut donc prétendre au paiement des heures de délégation prises en dehors de son temps de travail “théorique” (11).  ⚠ Attention !L'employeur peut néanmoins contester le caractère nécessaire des heures de délégation prises en dehors du temps de travail, notamment lorsque ces heures sont prises systématiquement en dehors des horaires habituels du salarié. C'est le cas par exemple d'un délégué syndical qui demande systématiquement le paiement d'heures de délégation la nuit ou le dimanche alors qu'il travaille pourtant de jour et en semaine du lundi au vendredi avec 1 h 30 de pause déjeuner (12). 👓 Vous aimerez aussi cet article : Utilisation des heures de délégation en arrêt maladie : 3 choses à savoir Il y a lieu d'admettre, pour l'exercice régulier de leurs fonctions, que les intéressés ont la possibilité d'utiliser le temps qui leur est imparti selon les besoins découlant de leur mandat, au cours du mois considéré, sans qu'il leur soit fait obligation de grouper les heures dont ils sont attributaires, en une seule fois. Réponse du Ministère du Travail à Mr David, Sénat, 13 juin 1962 Le fractionnement des heures de délégation dans la journée est possible, en fonction des besoins liés à l'exercice du mandat (13). Rappel : l'employeur a la possibilité de contrôler l'utilisation qui est faite des heures de délégation, après les avoirs payées, afin de vérifier qu'elles ne sont pas utilisées de manière abusive. À retenir : En cas d'utilisation irrégulière de vos heures de délégation, l'employeur peut vous en demander le remboursement. 3. Le report des heures de délégation est-il possible ? Les heures de délégation sont attribuées mensuellement. Néanmoins, le décompte des heures de délégation ne se fait plus obligatoirement sur le mois (14). Elles peuvent être utilisées cumulativement dans la limite de 12 mois. Ce report ne peut toutefois conduire un membre à disposer, dans le mois, de plus d'une fois et demie le crédit d'heures dont il bénéficie. En cas de report des heures de délégation, vous devez informer votre employeur au plus tard 8 jours avant la date prévue d'utilisation. 4. La mutualisation des heures de délégation est-elle possible ? Les membres titulaires du comité social et économique peuvent, chaque mois, se répartir entre eux, les heures de délégation dont ils disposent (15). La mutualisation des heures de délégation avec les membres suppléants qui ne bénéficient pas d'un crédit d'heures de délégation qui leur est propre est également possible. La répartition des heures de délégation ne peut pas se faire avec les représentants syndicaux au CSE. Cette répartition ne peut pas conduire un membre, à disposer dans le mois, d'une fois et demie le crédit d'heures de délégation dont bénéficie un membre titulaire (16). Vous souhaitez obtenir davantage d'informations sur l'ensemble des missions d'un membre du CSE ?  Téléchargez notre dossier spécial "attributions du CSE" 5. Faut-il respecter un délai de prévenance ? Il faut savoir qu'aucun délai de prévenance n'est exigé par le Code du travail. Néanmoins, l'organisation de certains services peut justifier que l'employeur soit prévenu de la prise des heures de délégation à l'avance. Ce délai de prévenance doit donc être instauré de façon concertée entre l'employeur et les représentants du personnel. Si l'employeur est en droit d'exiger d'être informé au préalable des absences et des déplacements des salariés titulaires d'un mandat de représentant du personnel, il ne peut toutefois pas leur imposer unilatéralement un délai de préavis, non prévu par la loi, sans apporter une limitation abusive à l'exercice de leurs fonctions (17). L'élu du CSE n'est pas tenu de dire où il va. L'employeur ne peut pas non plus planifier les heures de délégation de manière unilatérale. Une telle attitude constitue un délit d'entrave. En pratique, à condition qu'il y ait eu concertation avec les représentants du personnel, l'utilisation de bons de délégation peut être assortie d'un délai de prévenance sous réserve que ce délai ne fasse pas obstacle à la mission du représentant du personnel et ne conduise pas à la mise en place d'un contrôle a priori de son motif d'absence. Boîte à outils : Dossier : "L'utilisation des heures de délégation par un RP" Modèle de lettre : "Modèle de Lettre de demande du paiement des heures de délégation à échéance normale" Modèle de lettre : "Demande de paiement des heures de délégation excédentaires pour circonstances exceptionnelles" 👓 À lire également : Heures de délégation : 4 infos sur le dépassement du crédit mensuel

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail