Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Arrêt maladie : quel est votre salaire & quels sont vos droits ?

Droit du Travail Salarié

Particulier

Page 0 du dossier Arrêt maladie : quel est votre salaire & quels sont vos droits ?
Page 1 du dossier Arrêt maladie : quel est votre salaire & quels sont vos droits ?

Rédigé par RédactionJuritravail - Mis à jour le 04 Mars 2020

4.4 (28 avis)

La vie professionnelle d’un salarié est parfois marquée par des évènements liés à sa santé. Il peut s’agir d’un arrêt de travail consécutif à une maladie (professionnelle ou non) ou à un accident du travail occasionnant une ou plusieurs absences. Ces dernières risquent d’impacter vos revenus. Il revient à la Sécurité sociale de verser des indemnités journalières afin de limiter la diminution de vos ressources. Pensez également à consulter la convention collective applicable à votre entreprise !



Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Arrêt maladie
  • Prolongation
  • Préavis
  • Heures de sortie
  • Indemnisation
  • Salaire
  • Licenciement
  • Carence
  • Rupture conventionnelle
  • Arrêt de travail

Plan détaillé du dossier

41 Questions Essentielles

  • I. Arrêt maladie : information de l'employeur

  • Congé maladie : quelles sont les obligations du salarié ?

  • Dois-je informer mon employeur de mon arrêt maladie ?

  • Sous quel délai dois-je informer mon employeur de mon arrêt maladie ?

  • Je vais m’absenter pour une hospitalisation de 15 jours. Le Code du travail m’impose-t-il d’informer mon employeur ?

  • II. Indemnisation de l'arrêt maladie

  • Qui indemnise mon arrêt de travail pour maladie ?

  • Quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier des indemnités journalières ?

  • Je suis en arrêt maladie, quelle rémunération mon employeur doit-il me verser ?

  • Je suis cadre et en arrêt maladie. Ai-je un délai de carence pour percevoir les indemnités journalières de la Sécurité sociale ?

  • Quelle est la différence entre prestations en nature et prestations en espèces ?

  • Quelles sont les conditions du maintien de mon salaire en cas d'arrêt maladie ?

  • Je suis en arrêt maladie. Ma convention collective prévoit que mon salaire est maintenu. Les primes sont elles prises en compte ?

  • En arrêt de travail pendant 2 mois. Vais-je percevoir ma prime de 13ème mois ?

  • III. Arrêt maladie, contre-visite et visite médicale

  • A quelles sanctions je m’expose si je ne suis pas à mon domicile lorsque le médecin se présente dans le cadre d'une contre-visite ?

  • Mon employeur a fait réaliser une contre-visite médicale à mon domicile alors que j'étais absent. Peut-il s'appuyer sur cette contre-visite médicale pour me licencier ?

  • Dans quelles circonstances le salarié doit-il passer une visite de pré-reprise ?

  • IV. L'incidence de la maladie sur le contrat de travail

  • Je suis en arrêt maladie, dois-je restituer mon véhicule de fonction ?

  • Je suis malade pendant ma période d'essai, est-elle prolongée ?

  • Je suis en arrêt de travail suite à un accident du travail. Ai-je droit à des heures de sortie et quelles sont-elles ?

  • Pendant combien de temps puis-je demander le report des congés payés que je n’ai pas pu prendre en raison de mon arrêt maladie ?

  • J'étais en arrêt maladie, je n'ai pas pu prendre mes congés payés, mon employeur peut-il refuser leur report en se fondant sur la Convention Collective applicable ?

  • Atteint d'une maladie grave : ai-je le droit à des absences pour me rendre chez le médecin ?

  • Le temps pendant lequel le salarié est en arrêt de travail pour maladie donne-t-il droit à des congés payés ?

  • Que se passe-t-il en cas de maladie en cours de grève ?

  • Je ne peux pas effectuer mon préavis de démission en raison d’une maladie non professionnelle, que se passe-t-il ?

  • Je suis en arrêt de travail pour maladie, est-ce que je peux continuer à bénéficier de mes titres restaurants ?

  • V. Maladie et rupture du contrat de travail

  • Puis-je démissionner avant d’être en arrêt maladie ?

  • Je suis en arrêt maladie, l’employeur peut-il rompre ma période d'essai ?

  • Je suis en arrêt maladie et mon employeur souhaite me licencier. Est-ce possible ?

  • Qu'est-ce qu'une clause de garantie d'emploi ?

  • VI. Prévoyance

  • En quoi consiste « la garantie décès » ?

  • Qu’est ce que la prévoyance ?

  • Quelles sont les conséquences lorsque le salarié est licencié en raison de son état de santé ?

  • Qu’est ce que la « garantie de l’invalidité absolue et définitive » ?

  • Quelle est la couverture complémentaire minimale qui doit être mis en place dans toutes les entreprises ?

  • Que représentent les garanties de frais de santé ?

Voir les autres questions essentielles

2 Fiche(s) express

  • L’arrêt maladie : les effets sur le contrat de travail

  • L’arrêt maladie : information et indemnisation

4 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre demandant la revalorisation de vos indemnités journalières durant votre arrêt de travail

  • Lettre informant votre employeur de la prolongation de votre maladie

  • Lettre de contestation contre le montant des indemnités journalières versées par la sécurité sociale

  • Modèle de Lettre de justification d'absence pour maladie : Informer l'employeur

42 Avis des juges

  • Licenciement du salarié malade suite à son absence prolongée entraînant la perturbation de l’entreprise

  • L’absence de réponse à une demande de convocation à une visite médicale de reprise justifie un licenciement pour faute grave

  • Le maintien de salaire versé par l’employeur est indépendant du versement des indemnités journalières

  • Le remplacement définitif d’un salarié malade doit être opéré par la société qui l’emploie

  • Pas de longue maladie pour les concierges

  • Le salarié malade était immunisé contre le licenciement

  • Reclassement : l’employeur doit prendre en compte la position du salarié !

  • L’inaptitude à tout poste n’exclue pas la recherche d’un reclassement

  • Arrêt maladie : mieux vaut prévenir que guérir

  • La visite médicale de reprise est obligatoire pour le salarié

  • Votre arrêt maladie peut être sous contrôle

  • Arrêt maladie et contre-visite médicale

  • Avant d'agir à la place de votre employeur, prévenez le

  • Absences répétées ou prolongées

  • Exercice d’une activité professionnelle pendant un arrêt maladie

  • Visite médicale de reprise obligatoire sous peine de licenciement

  • Au secours ! mon enfant est malade : quels sont mes droits ?

  • Licenciement d’un salarié en arrêt maladie

  • Sport pendant un arrêt de travail, perte des indemnités !

  • Licenciement d’un salarié malade pour absences répétées

  • Le report des congés payés : principe

  • Prolonger un arrêt n’est pas s’absenter

  • La visite médicale de reprise

  • Le déroulement de l'entretien préalable

  • La procédure à suivre lors du report d'un entretien préalable

  • L’obligation du salarié d’informer son employeur de son absence.

  • Les justifications nécessaires pour licencier un salarié en arrêt de travail.

  • Les limites de la procédure de licenciement

  • Le fait que l’employeur doit rechercher un reclassement pour le salarié déclaré inapte.

  • L’obligation de l’employeur de licencier ou de reclasser le salarié suite à l’examen médical de reprise.

  • L'inaptitude pour raison médicale comme cause légitime de licenciement.

  • L’indemnisation du salarié en cas de rupture de son CDD.

  • Le fait de ne pas reprendre son travail après un congé parental d'éducation.

  • La rupture du CDD suite à l’absence du salarié malade.

  • L’incidence de l’arrêt de travail pour maladie sur le préavis.

  • La suspension du contrat de travail d’un salarié malade.

  • La procédure à respecter pour licencier un salarié inapte.

  • La validité du licenciement d’un salarié en arrêt de travail pour maladie.

  • La déclaration de l'inaptitude du salarié dès la première visite médicale.

  • La signature d’un protocole d’accord pendant un arrêt maladie

  • Le licenciement d’un salarié atteint d’une maladie professionnelle.

  • Le licenciement pour faute grave en cas de justification tardive de la maladie

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Votre médecin vous a prescrit un arrêt de travail pour maladie (d'origine professionnelle ou non) ou encore vous êtes victime d'un accident du travail

Vous souhaitez connaître les délais à respecter pour prévenir votre employeur et les modalités pour y procéder. Vous avez également des questions relatives aux conditions à remplir pour être indemnisé par l'assurance maladie durant cette période non travaillée. Comment calculer votre indemnité ? Existe-t-il une indemnité complémentaire ? L’employeur a-t-il le droit de faire venir un médecin à votre domicile pour y vérifier votre présence, votre état de santé et la véracité de votre congé maladie ? Quel est l'impact de la maladie sur votre contrat de travail ? Ce dernier peut-il être rompu ? Ce sont autant de questions auxquelles nous répondons.

Contenu du dossier :

Notre dossier répond à vos questions sur l’absence maladie et l’indemnisation qui en découle pour vous permettre une meilleure compréhension de vos droits. Nous abordons les notions suivantes :

  • l'information de l’employeur en cas d’arrêt maladie ;

  • les obligations du salarié en cas d’arrêt maladie ;

  • l'indemnisation par l'assurance maladie ;

  • l'indemnisation complémentaire de l'employeur ;

  • les avantages en nature ;

  • les effets sur la période d'essai ;

  • l'impact sur les congés payés ;

  • la possible rupture conventionnelle ;

  • le licenciement en cas de maladie et ses effets ;

  • la contre-visite médicale ; 

  • la visite médicale de reprise.


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Le mot de l'auteur

.

.

Depuis le 1er janvier 2017, les employeurs subrogés dans les droits de leurs salariés en arrêt de travail, ont l'obligation de signaler à la CPAM les éventuelles reprises de travail anticipées. A défaut, la CPAM est en droit d'enclencher une procédure pour récupérer les indemnités journalières indûment versées (Loi n°2016-1827 du 23 décembre 2016 de financement de la sécurité sociale pour 2017).

Rédaction Juritravail Juriste rédacteur web

139

Articles publiés

185

Documents rédigés


Les dernières actualités sur cette thématique

Arrêt de travail covid : conditions & modalités ?

Vous êtes obligé de rester à votre domicile car vous avez été en contact avec une personne testée positive au Covid, ou êtes vous-même porteur du virus ou avez des symptômes de la maladie et attendez les résultats de votre test de dépistage. Vous ne...

Voir +

Arrêt maladie & maintien de salaire : que dit votre convention collective ?

Lorsque vous êtes en arrêt maladie, vous percevez des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale (IJSS). À ces indemnités peuvent s'ajouter des indemnités complémentaires, versées quant à elles, par votre employeur. C'est ce que l'on...

Voir +

Les conditions à respecter en cas de versement d'indemnités journalières

A la suite d'un arrêt de travail, tout salarié se verra verser de la part de la Caisse primaire d'assurance maladie des prestations en espèces, plus communément appelées des indemnités journalières.

Voir +


La question du moment

Quelles sont les conditions du maintien de mon salaire en cas d'arrêt maladie ?

Le Code du travail prévoit que tout salarié ayant 1 an d'ancienneté dans l'entreprise bénéficie, en cas d'absence de travail justifiée par une maladie ou un accident médicalement constaté et dont le certificat est envoyé dans les 48 heures, d'une indemnité complémentaire à l'indemnité journalière de la Sécurité sociale (1).

Pour cela, il doit notamment justifier de son absence auprès de son employeur dans les 48 heures, et être pris en charge par la Sécurité sociale.

Cette indemnisation complémentaire est versée (2) :

  • à partir du 1er jour d'absence en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle ;
  • après un délai de carence de 7 jours, en cas d'accident de trajet, de maladie ou d'accident d'origine non professionnelle.

Cette indemnisation permet d'assurer au salarié un minimum de revenus (3). Les indemnités complémentaires versées par l'employeur sont calculées comme suit :

  • 90% de sa rémunération brute les 30 premiers jours ;
  • les 2/3 de sa rémunération brute les 30 jours d'arrêt suivants.

Les durées d'indemnisation sont augmentées de 10 jours par période entière de 5 ans d'ancienneté à compter d'une année d'exercice requise pour pouvoir bénéficier du complément employeur, sans que chacune d'elle puisse dépasser 90 jours (4).

Années d'ancienneté

Durée de l'indemnisation et montant

90% du salaire brut

2/3 du salaire brut

1 à 5

30 jours

30 jours

6 à 10

40 jours

40 jours

11 à 15

50 jours

50 jours

16 à 20

60 jours

60 jours

21 à 25

70 jours

70 jours

26 à 30

80 jours

80 jours

Au-delà de 31

90 jours

90 jours

La convention collective peut prévoir des dispositions plus favorables et notamment :

  • une réduction ou une suppression du délai de carence ;
  • une durée de versement plus longue que celle prévue par la loi ;
  • un maintien intégral du salaire.

Les avis des internautes

4.4

Note moyenne sur 28 avis

  • 4

    tout en vous précisant que je ne l'ai pas encore étudier dans le détail.

    le 14/02/2020

  • 4

    le 14/02/2020

  • 4

    le 22/10/2019

  • 4

    Informations utiles

    le 16/09/2019

  • 5

    Content. Merci

    le 15/04/2019

  • 4

    clair

    le 05/11/2018

Voir tous les avis