Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

CSE - Activités sociales et culturelles : budget et mise en place

Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT

CSE

Page 0 du dossier CSE - Activités sociales et culturelles : budget et mise en place
Page 1 du dossier CSE - Activités sociales et culturelles : budget et mise en place

Rédigé par BenjaminMathevet - Mis à jour le 23 Octobre 2020

5.0 (1 avis)

Le Comité Social et Economique (CSE) assure la gestion des Activités Sociales et Culturelles (ASC) destinées prioritairement au personnel de l'entreprise et/ou à sa famille. 

Dans ce cadre, il bénéficie d'un budget spécifique, distinct du budget de fonctionnement, mais composé comme lui d'une subvention patronale. Notons en revanche que l'attribution de ce budget n'est pas systématique.

Dans quels cas le CSE peut-il disposer d'un budget consacré aux ASC ? Comment ce budget est-il alimenté ? Comment est-il géré ? A quoi et à qui peut-il être destiné ? L'employeur est-il toujours légalement tenu au versement d’une contribution financière annuelle au CSE ? 

*Conformément aux dispositions du code de la consommation, on entend par professionnel : toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Comité social et économique
  • Budget
  • Subvention
  • Activités sociales et culturelles
  • Montant
  • Salarié
  • Calcul
  • Versement
  • Utilisation
  • Transfert
  • Excédent
  • Contribution patronale
  • Reliquat

Plan détaillé du dossier

39 Questions Essentielles

  • I - La mise en place du budget des activités sociales et culturelles

  • Qu'est-ce qu'une activité sociale et culturelle ?

  • Quelle est la définition jurisprudentielle d'une activité sociale et culturelle ?

  • A quoi sert le budget des activités sociales et culturelles du CSE ?

  • Le CSE bénéficie-t-il automatiquement d'une subvention dédiée aux activités sociales et culturelles ?

  • Qui sont les bénéficiaires des activités sociales et culturelles ?

  • De quoi sont constituées les ressources du CSE en matière d'activités sociales et culturelles ?

  • Comment calculer la subvention relative aux activités sociales et culturelles du CSE ?

  • Le budget des oeuvres sociales et culturelles peut-il être égal à 0 ?

  • A quel moment doit être versée la subvention destinée aux activités sociales et culturelles du CSE ?

  • II – L'évolution du budget des activités sociales et culturelles

  • Etablissements distincts : comment calculer la subvention des activités sociales et culturelles ?

  • Lorsqu'il existe plusieurs établissements distincts, comment la subvention des activités sociales et culturelles est-elle versée ?

  • Le CSE central bénéficie-t-il d'un budget des œuvres sociales et culturelles ?

  • Peut-on transférer l’excédent du budget des activités sociales et culturelles du CSE ?

  • La dénonciation d'un usage ou d'un accord atypique relatif à la contribution de l'employeur aux activités sociales du CSE peut-elle avoir pour effet de supprimer la subvention ?

  • III. Le financement des œuvres sociales et culturelles et le montant du budget attribué

  • Quelles sont les dépenses sociales qui doivent être prises en considération pour évaluer la subvention relative aux activités sociales et culturelles du CSE ?

  • Quelle est l'année servant de référence pour le calcul de la somme minimale à affecter au CSE au titre de la subvention des œuvres sociales et culturelles ?

  • Le CSE peut-il exiger la vérification des données permettant le calcul de la masse salariale ?

  • En cas de transfert d'entreprise, le CSE conserve-t-il une subvention des oeuvres sociales et culturelles d'un montant identique ?

  • Le CSE peut-il réclamer le rappel de sommes qui auraient dû lui être allouées ?

  • Le CSE peut-il agir en justice en cas de manquement de l’employeur au paiement des subventions des activités sociales et culturelles ?

  • IV. Les domaines d'intervention du CSE en matière d'activités sociales et culturelles

  • Le CSE peut-il se renseigner sur les salariés pour attribuer les prestations sociales ?

  • A quelles conditions l'aide du CSE peut-elle être qualifiée de secours ?

  • A quelle(s) condition(s) le CSE peut-il verser des secours aux salariés ?

  • Le prêt aux salariés effectué par le CSE doit-il être considéré comme un secours ?

  • Le CSE peut-il apporter une aide financière aux salariés grévistes au moyen du budget des activités sociales et culturelles ?

  • La mutuelle peut-elle être être financée par le budget des activités sociales et culturelles et donc être gérée directement par le CSE ?

  • Le budget des activités sociales et culturelles du CSE peut-il prendre en charge la machine à café de la société ?

  • Le budget des activités sociales et culturelles du CSE peut-il servir à attribuer des titres-restaurants ?

  • Le CSE peut-il proposer aux salariés des bons d'achat pour Noël sur le budget des activités sociales et culturelles ?

  • La mise en place de chèques-vacances fait-elle partie des œuvres sociales et culturelles organisées par le CSE ?

  • V. La gestion des activités sociales et culturelles

  • Qu'est-ce que le monopole de gestion des œuvres sociales et culturelles du CSE ?

  • Comment déterminer la date de prise en charge des activités sociales et culturelles par le CSE ?

  • Qui doit payer la prime d'assurance du CSE ?

  • Le CSE peut-il utiliser une partie de son budget de fonctionnement pour financer une activité sociale ou culturelle ?

Voir les autres questions essentielles

1 Fiche(s) express

  • Calculer le budget des activités sociales et culturelles du CSE

3 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre du CSE revendiquant la gestion d'une activité sociale

  • Lettre du CSE demandant le paiement de la subvention pour les activités sociales

  • Lettre du CSE contestant le montant de la subvention versée par l’employeur au titre du financement des activités sociales et culturelles


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Le CSE peut avoir un budget destiné au financement des ASC : réduction du prix des billets pour des spectacles, voyages et locations de vacances à des tarifs préférentiels, cadeaux de Noël pour les enfants, etc. Il s’agit d'avantages accordés aux salariés en plus de leur salaire.

Vous souhaitez en savoir plus sur le budget des ASC du CSE ? Comment est déterminé son financement ? Qui sont les bénéficiaires des ASC ? Quelles activités sont susceptibles d'être proposées ? Le reliquat en fin d'exercice comptable peut-il être transféré vers le budget de fonctionnement du CSE et inversement ?

Contenu du dossier :

Ce dossier contient toutes les informations nécessaires pour maîtriser la mise en place, le calcul et la gestion du budget des ASC :

  • la nature des ASC ;

  • les bénéficiaires des ASC ;

  • le calcul de la subvention versée par l'employeur ;

  • la périodicité du versement ;

  • la subvention des CSE d'établissement et du CSE central ;

  • le transfert du budget de fonctionnement vers celui des ASC.


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Les dernières actualités sur cette thématique

Prime de rentrée scolaire versée par le CSE : tout savoir !

À l'occasion de la rentrée des classes, le Comité Social et Économique (CSE) peut décider d'attribuer une prime de rentrée scolaire aux salariés dont les enfants sont scolarisés. Qu'est-ce que la prime de rentrée scolaire ? Le CSE a-t-il l'obligation...

Voir +

Prêts et dons : les aides financières du CSE (ex-CE)

Le CSE (ancien CE) définit les activités qu'il va mettre en place avec son budget des activités sociales et culturelles (ASC). Ces activités sont mises en oeuvre au profit des salariés et de leur famille. Ainsi, le CSE peut-il se servir de ce budget...

Voir +

RGPD et traitement de données personnelles par le CSE

Depuis le 25 mai 2018, toute société qui collecte des informations à caractère personnel sur ses clients, comme sur ses salariés doit être en conformité avec le règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Qu'en est-il du comité social...

Voir +


La question du moment

Qu'est-ce qu'une activité sociale et culturelle ?

Le Code du travail ne définit pas les activités sociales et culturelles (ASC) du comité social et économique (CSE). Toutefois, un décret a établi une liste non-limitative.

Constituent ainsi notamment des ASC (1) :

  • les institutions sociales de prévoyance et d'entraide, telles que les institutions de retraites et les sociétés de secours mutuels ;
  • les oeuvres sociales tendant à l'amélioration des conditions de bien-être, telles que les cantines, les coopératives de consommation, les logements, les jardins familiaux, les crèches, les colonies de vacances ;
  • les activités sociales et culturelles ayant pour objet l'utilisation des loisirs et l'organisation sportive ;
  • les institutions d'ordre professionnel ou éducatif attachées à l'entreprise ou dépendant d'elle, telles que les centres d'apprentissage et de formation professionnelle, les bibliothèques, les cercles d'études, les cours de culture  générale ;
  • les services sociaux chargés tant de veiller au bien-être des salariés et à leur adaptation dans l'entreprise, qu'à collaborer avec le service de santé au travail de l'entreprise. Ils visent également à coordonner et promouvoir les réalisations sociales décidées par le CSE et par l'employeur ;
  • le service de santé au travail institué dans l'entreprise.

La jurisprudence est venue préciser cette notion d'ASC en dégageant 3 critères permettant de les caractériser (2). Ainsi, pour être qualifiée d'ASC, une activité :

  • ne doit pas déjà être imposée par la loi ou le règlement pour l'employeur ;
  • doit être instituée principalement au profit des salariés de l'entreprise ;
  • doit viser à l'amélioration des conditions d'emploi, de travail et de vie personnelle des salariés.

Les avis des internautes

5.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 5

    le 11/09/2020

Les autres dossiers sur le même thème