Accueil » Droit du Travail Salarié » Retraite, préretraite » Calcul de la Retraite

Calculer votre retraite

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

5.0 (1 avis)

Votre départ à la retraite approche et vous vous demandez à combien s’élèvera le montant de votre pension de retraite. Nous vous aidons à la calculer.

Télécharger le dossier


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Calculer sa retraite (de base et complémentaire)
  • Majoration de pension
  • Point de retraite
  • Durée de cotisation nécessaire

Plan détaillé du dossier

82 Questions Essentielles

Voir les autres questions essentielles


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Le montant de la pension de retraite est calculé à partir de la retraite de base de la sécurité sociale, et de la retraite complémentaire (qui est obligatoire, il s’agit de l’AGIRC et de l’ARRCO).

Retraite de base

Si vous avez droit à une retraite à taux plein et que vous avez acquis le nombre de trimestres suffisants, vous pouvez estimer le montant de votre pension de retraite à l’aide de la formule de calcul suivante :

Salaire annuel moyen de base x (nombre de trimestres pris en compte / nombre de trimestres maximum) x taux de la pension

Le salaire annuel moyen de base correspond aux rémunérations que vous avez perçues au cours de votre carrière, calculé sur vos 25 meilleures années de salaire (1).

Le nombre de trimestre pris en compte correspond quant à lui au nombre de trimestres que vous avez cotisé (ou de périodes assimilées à des trimestres d’assurance) (2).

Le maximum de trimestres correspond à la durée d’assurance requise pour avoir droit à une pension complète (par exemple, 165 trimestres pour les salariés de la génération 1953).

Le taux est déterminé en fonction de vos périodes d’assurance au régime retraite, sachant que le taux plein est égal à 50% (3).

Retraite complémentaire

Le montant de la retraite complémentaire est quant à lui déterminé en fonction du nombre de points acquis par le salarié au cours de sa carrière, multiplié par la valeur du point de retraite du régime AGIRC ou ARRCO, fixé à :

  • 1,2513 euros pour l’ARRCO depuis le 1er avril 2014 ;
  • 0, 4352 euros pour l’AGIRC depuis cette même date.

Les pensions de retraite complémentaire peuvent être majorées en raison du nombre d’enfants par exemple.

Références :

(1) Article R351-29-1 du Code de la sécurité sociale

(2) Article R351-3 du Code de la sécurité sociale

(3) Article L351-8 du Code de la sécurité sociale

Télécharger le dossier


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


Le mot de l'auteur

t

Rédaction Juritravail Juriste rédacteur web

114

Articles publiés

147

Documents rédigés


La question du moment

Quelles formalités dois-je accomplir si je décide de partir à la retraite ?

Le salarié peut choisir de quitter volontairement son entreprise pour partir à la retraite et bénéficier du droit à une pension de vieillesse. Pour cela, il doit demander la liquidation de sa pension de retraite.

Auprès de la sécurité sociale

Avant de notifier sa décision à l'employeur, le salarié doit avoir effectué toutes les démarches utiles auprès de la Sécurité sociale pour faire liquider sa retraite.

Par correction, il est préférable d'informer oralement son employeur de cette démarche.

Il faut en effet effectuer sa demande auprès de la caisse de sécurité sociale car aucune retraite n'est accordée de façon automatique.

Il est recommandé de déposer sa demande suffisamment à l'avance (4 à 6 mois avant la date retenue).

2 options s'offrent au salarié. Il peut, soit :

  • compléter directement sa demande en ligne ;
  • contacter sa caisse de retraite.

Bon nombre de pièces justificatives sont nécessaires pour effectuer sa demande. Le salarié doit donc préparer son dossier à l'avance afin de ne pas se retrouver coincé par l'attente d'un document. Il faut notamment joindre le formulaire de déclaration de cessation d'activité.

Sur cette demande de liquidation de retraite, le salarié renseigne la date à laquelle il souhaite bénéficier de sa pension (1). Précisons que cette date doit nécessairement être le premier jour d'un mois et ne peut être antérieure au dépôt de la demande. Si l'assuré n'indique pas la date d'entrée en jouissance de sa pension, celle-ci prend effet le premier jour du mois suivant la réception de la demande par la caisse chargée de la liquidation des droits à pension de vieillesse.

La caisse remet ou adresse à l'assuré un récépissé de sa demande de retraite.

Elle notifie à l'intéressé sa décision portant soit attribution d'une pension ou rente, soit droit au versement forfaitaire.

Auprès de la caisse de retraite complémentaire : demander la liquidation de la pension de retraite complémentaire

Le salarié ne doit pas oublier d'effectuer sa demande de retraite complémentaire.

Dans ce cas là également, il est recommandé d'effectuer cette démarche au moins 6 mois à l'avance.

Auprès de l'employeur

Le salarié doit manifester sa volonté de manière claire et non équivoque.

La loi n'impose aucun formalisme. Toutefois des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent en imposer un. Le salarié doit donc vérifier cela dans sa convention collective et son contrat de travail.

Même en dehors de toute précision conventionnelle ou contractuelle, il est fortement recommandé au salarié de notifier sa décision à l'employeur par écrit, que ce soit par lettre recommandée avec accusé de réception ou par lettre. Cela permet au salarié de se ménager la preuve qu'il a informé son employeur.

Toutefois, nous conseillons vivement au salarié d'en informer à l'avance son employeur afin que celui-ci puisse prendre ses dispositions pour le remplacer, et éventuellement prévoir une période plus ou moins longue de formation. C'est pourquoi nous conseillons au salarié d'informer oralement son employeur dès qu'il effectue ou entend effectuer les démarches auprès de la sécurité sociale, soit environ 6 mois avant.

Le salarié doit tenir compte du fait qu'un préavis est à respecter.


Les avis des internautes

5.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 5

    réponses claires ,précises ,bien actualisées,tarif très inreressant, rachel r.

    le 18/09/2016

Les autres dossiers sur le même thème


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés