Retraite : montant, modalités, calcul... tout savoir

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

4.0 (2 avis)

Votre départ à la retraite approche et vous vous demandez à combien s’élèvera le montant de votre pension de retraite. Nous vous aidons à la calculer.


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Calculer sa retraite (de base et complémentaire)
  • Majoration de pension
  • Point de retraite
  • Durée de cotisation nécessaire

Plan détaillé du dossier

82 Questions Essentielles

  • Puis-je bénéficier d'une retraite complémentaire ?

  • Comment puis-je calculer ma retraite complémentaire ?

  • J'ai gagné le SMIC pendant toute ma vie professionnelle, à quelle retraite puis-je prétendre ?

  • Comment les périodes de chômage sont-elles prises en compte dans le calcul de la retraite ?

  • Je n'ai pas assez cotisé, à quoi ai-je droit ?

  • Il me manque des trimestres : puis-je les racheter ?

  • Le fait d’avoir des enfants influe-t-il sur le calcul de la retraite ?

  • Sur quel salaire ma retraite est-elle calculée ?

  • Mon congé maternité est-il pris en compte pour le calcul de mes congés payés, de ma retraite et de mon ancienneté ?

  • J’ai un conjoint à charge, à quelles majorations puis-je prétendre ?

  • Comment calculer le montant de ma pension de retraite ?

  • Mon conjoint est décédé avant la retraite, puis je bénéficier d'une allocation ?

  • Ai-je droit à des indemnités lorsque je pars en retraite ?

  • A quelles indemnités puis-je prétendre dans le cadre de ma mise à la retraite ?

  • J’ai effectué mon service militaire, puis-je le faire valoir dans le calcul de mes droits à la retraite ?

  • J’ai exercé divers petits boulots (emplois saisonniers, jobs d’été…), puis-je les faire valoir dans le calcul de mes droits à la retraite ?

  • J’ai connu des périodes de chômage non indemnisés, est ce que je peux les faire valoir dans le calcul de mes droits à la retraite ?

  • Quelles sont les modalités de paiement de ma pension de retraite ?

  • Qu'est-ce que l’allocation supplémentaire ?

  • Qu'est-ce que le complément de retraite ?

  • Qu’est-ce que la majoration pour assistance d’une tierce personne ?

  • J’ai élevé des enfants, à quelles majorations puis-je prétendre ?

  • Retraite : mon conjoint est décédé, puis-je bénéficier de sa retraite ?

  • En tant que travailleur handicapé, à partir de quand puis-je bénéficier de la retraite anticipée ?

  • Quel régime est compétent pour connaître de la retraite anticipée d’un travailleur handicapé ?

  • En tant que travailleur handicapé, je bénéficie de la retraite anticipée mais je ne remplis pas les conditions pour bénéficier d’une pension de retraite entière, à quoi ai-je droit ?

  • En tant que travailleur handicapé, à quelles conditions puis-je bénéficier de la retraite anticipée ?

  • Quels documents justificatifs dois-je fournir afin d’être reconnu travailleur handicapé ?

  • Comment faire reconnaître ma qualité de travailleur handicapé pour bénéficier de la retraite anticipée ?

  • Je souffre d’un handicap, puis-je bénéficier d’une retraite anticipée ?

  • Mes indemnités maternité sont-elles prises en compte dans le calcul de ma pension de retraite ?

  • Qu’est-ce qu’une durée d’assurance ?

  • En fonction de ma génération, comment puis-je connaître mon âge de départ à la retraite ?

  • Qu’est-ce que le dispositif de retraite anticipée pour longue carrière ?

  • Quelles sont les conditions pour bénéficier du dispositif de retraite anticipée pour longue carrière ?

  • Je suis assuré inapte au travail, puis-je bénéficier du dispositif pour longue carrière ?

  • Je suis assuré invalide puis-je bénéficier du dispositif de retraite anticipée pour longue carrière ?

  • Quelles démarches entreprendre pour pouvoir bénéficier de ce dispositif de retraite anticipée pour longue carrière ?

  • Quelle est la durée d'assurance requise pour bénéficier d'une retraite à taux plein ?

  • A quel âge bénéficie-t-on d’une pension de retraite à taux plein ?

  • Comment calculer ma retraite ?

  • Quels sont les salariés qui bénéficient d’une pension de retraite à taux plein ?

  • Ma pension sera-t-elle plus importante si je pars à la retraite après 62 ans ?

  • Dès 65 ans, à quelles conditions puis-je bénéficier d’une retraite à taux plein ?

  • Né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955, puis-je bénéficier d’une retraite à taux plein dès 65 ans ?

  • Puis-je partir plus tôt en retraite grâce au C2P ?

  • Quels sont les salariés qui peuvent prendre leur retraite ?

  • Qu'est-ce que le départ en retraite anticipé pour carrière longue ?

  • A quoi correspond la durée d'assurance requise pour la retraite ?

  • Quelles formalités dois-je accomplir si je décide de partir à la retraite ?

  • J'ai travaillé sous plusieurs régimes de retraites, à qui dois-je m'adresser pour prendre ma retraite ?

  • Quel est le montant de l'indemnité de départ volontaire à la retraite ?

  • Une convention collective, un accord ou le contrat de travail peuvent-ils prévoir une mise à la retraite automatique ?

  • Puis-je cumuler emploi et retraite ?

  • Je suis au chômage, quelles formalités dois-je accomplir pour prendre ma retraite ?

  • Puis-je être mis à la retraite d'office pour invalidité/incapacité/handicap ?

  • Quel est le montant de l'indemnité de mise à la retraite par l'employeur ?

  • Qu'est-ce que le régime de base de la retraite ?

  • Qu'est-ce que le régime complémentaire de la retraite ?

  • Combien de trimestres doivent être cotisés pour percevoir une retraite à taux plein ?

  • Existe-t-il une retraite minimale ?

  • Les éléments à connaître pour prendre sa retraite

  • I. L'âge de la retraite

  • A quel âge puis-je prendre ma retraite ?

  • J’atteins l'âge de la retraite, suis-je obligé de la prendre ?

  • Puis-je prendre ma retraite avant l'âge légal ?

  • Dans quelles conditions puis-je partir à la retraite avant l'âge légal si j'ai un handicap lourd ?

  • J’ai commencé à travailler avant 18 ans, puis-je partir à la retraite avant mes 60 ans ?

  • II. La durée d'assurance

  • Comment se déroule le départ à la retraite ?

  • Départ à la retraite : quelles premières démarches dois-je engager ? A qui m’adresser ?

  • Quand dois-je déposer ma demande de départ à la retraite ?

  • Puis-je demander un Relevé de Carrière ? Quelle en est l’utilité ?

  • Quand mon employeur peut-il me mettre à la retraite ?

  • Dans quel cas un salarié peut-il être mis à la retraite ?

  • Je prend ma retraite, dois-je effectuer un préavis ?

  • J'envisage de prendre ma retraite. Dois-je demander l'autorisation de mon employeur ?

  • Mon employeur me met à la retraite, un préavis doit-il êtres respecté ?

  • Comment calculer le montant de ma pension retraite ?

  • Puis-je demander une évaluation de ma future pension ?

  • Qu’est-ce qu’une « retraite chapeau » ?

Voir les autres questions essentielles

5 Fiche(s) express

  • Le départ à la retraite (initiative du salarié)

  • La mise à la retraite

  • La pension de retraite : montant, versement, revalorisation

  • Comment calculer sa pension de retraite (formule de calcul, montant, taux, décôte, surcôte...)?

  • A quel âge prendre sa retraite ?

10 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre demandant à la Caisse Nationale d'Assurance l'envoi d'un dossier de pension de retraite

  • Lettre retournant les formulaires remplis de demande de retraite aux caisses concernées

  • Lettre à l’employeur pour demander des attestations de salaire

  • Lettre à votre employeur pour contester votre mise à la retraite

  • Lettre à la caisse de retraite complémentaire contenant copie de la notification de retraite

  • Lettre à l’employeur pour accepter la mise à la retraite

  • Lettre demandant la liquidation de la retraite à la Caisse d'assurance vieillesse

  • Lettre demandant à la Caisse d’assurance vieillesse un relevé de carrière

  • Lettre déclarant à la Caisse d'assurance vieillesse une reprise d’activité rémunérée

  • Lettre informant l’employeur d’un départ volontaire à la retraite

Voir les autres modèle(s) de lettre(s)

5 Avis des juges

  • Mauvaise surprise à la veille de la retraite : insuffisance des trimestres de cotisations… suite à une faute de l’employeur.

  • Que le droit soit acquis ou éventuel, dénoncer un engagement unilatéral suppose une information individuelle

  • Discussions autour de la base de calcul de l’indemnité de départ à la retraite

  • La transaction n’empêche pas de contester le versement de cotisations retraite

  • Prise d’acte et départ à la retraite

6 Formulaires CERFA

  • Cerfa n°14819*01 Demande de retraite pour pénibilité

  • Cerfa n°12717*06 Demande de retraite anticipée de base pour carrière longue

  • Cerfa n°12772*06 Demande unique de retraite anticipée de base pour les assurés handicapés

  • Cerfa n°10647*04 Demande de retraite progressive

  • Cerfa n°11687*02 Demande d'allocation des salariés et anciens salariés des établissements de fabrication ou de traitement de l'amiante

  • Cerfa n°14136*04 Demande d'évaluation de rachat de trimestres pour la retraite au titre des années d'études supérieures

Voir les autres formulaires cerfa


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Le montant de la pension de retraite est calculé à partir de la retraite de base de la sécurité sociale, et de la retraite complémentaire (qui est obligatoire, il s’agit de l’AGIRC et de l’ARRCO).

Retraite de base

Si vous avez droit à une retraite à taux plein et que vous avez acquis le nombre de trimestres suffisants, vous pouvez estimer le montant de votre pension de retraite à l’aide de la formule de calcul suivante :

Salaire annuel moyen de base x (nombre de trimestres pris en compte / nombre de trimestres maximum) x taux de la pension

Le salaire annuel moyen de base correspond aux rémunérations que vous avez perçues au cours de votre carrière, calculé sur vos 25 meilleures années de salaire (1).

Le nombre de trimestre pris en compte correspond quant à lui au nombre de trimestres que vous avez cotisé (ou de périodes assimilées à des trimestres d’assurance) (2).

Le maximum de trimestres correspond à la durée d’assurance requise pour avoir droit à une pension complète (par exemple, 165 trimestres pour les salariés de la génération 1953).

Le taux est déterminé en fonction de vos périodes d’assurance au régime retraite, sachant que le taux plein est égal à 50% (3).

Retraite complémentaire

Le montant de la retraite complémentaire est quant à lui déterminé en fonction du nombre de points acquis par le salarié au cours de sa carrière, multiplié par la valeur du point de retraite du régime AGIRC ou ARRCO, fixé à :

  • 1,2513 euros pour l’ARRCO depuis le 1er avril 2014 ;
  • 0, 4352 euros pour l’AGIRC depuis cette même date.

Les pensions de retraite complémentaire peuvent être majorées en raison du nombre d’enfants par exemple.

Références :

(1) Article R351-29-1 du Code de la sécurité sociale

(2) Article R351-3 du Code de la sécurité sociale

(3) Article L351-8 du Code de la sécurité sociale

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


Le mot de l'auteur

t

Rédaction Juritravail Juriste rédacteur web

119

Articles publiés

172

Documents rédigés


La question du moment

Quel est le montant de l'indemnité de mise à la retraite par l'employeur ?

La mise à la retraite d'un salarié lui ouvre droit à une indemnité de mise à la retraite au moins égale à l'indemnité de licenciement. 

Un décret du 25 septembre 2017, publié au Journal Officiel du 26 septembre 2017, portant revalorisation de l'indemnité légale de licenciement est venu modifier les modalités de calcul de cette dernière (1). Ce décret s'applique pour toutes les mises à la retraite prononcées depuis le 27 septembre 2017. 

Avant le 27 septembre 2017 : 

L'indemnité de mise à la retraite ne peut être inférieure à un cinquième de mois de salaire par année d'ancienneté, auquel s'ajoutent deux quinzièmes de mois par année au-delà de dix ans d'ancienneté.

Exemples :

  • le salarié a une ancienneté chez son employeur égale à 17 ans et son salaire de référence est de 1.500 euros. L'indemnité de mise à la retraite s'élève à 6.500 euros car : [(1.500 euros x 1/5 de mois) x 17 ans] + [(1.500 euros x 2/15 de mois) x 7 années au-delà de 10 ans]. S'il était parti de sa propre initiative, il aurait perçu 1.500 euros.
  • le salarié a une ancienneté chez son employeur égale à 5 ans et 3 mois et son salaire de référence est de 1.200 euros. L'indemnité de mise à la retraite s'élève à 1.260 euros car : [(1.200 euros x 1/5 de mois) x 5 ans] + [(1.200 euros x 1/5 de mois) x (3 mois / 12 mois]. S'il était parti de sa propre initiative il n'aurait perçu aucune indemnité.

Depuis le 27 septembre 2017 :

Pour toute mise à la retraite depuis cette date l'indemnité se calcul selon les modalités suivantes (2):

  • 1/4 de mois de salaire par année d'ancienneté pour les années jusqu'à 10 ans ;
  • 1/3 de mois de salaire par année d'ancienneté pour les années à partir de 10 ans. 
Exemples : 
  • le salarié a une ancienneté chez son employeur égale à 17 ans et son salaire de référence est de 1.500 euros. L'indemnité de mise à la retraite s'élève à 7.250 euros car : [(1.500 euros x 1/4 de mois) x 10 ans] + [(1.500 euros x 1/3 de mois) x 7 ans]. S'il était parti de sa propre initiative, il aurait perçu 1.500 euros. 
  • le salarié à une ancienneté chez son employeur égale à 5 ans et 3 mois et son salaire de référence est de 1.200 euros. L'indemnité de mise à la retraite s'élève à 1.575 euros car : [(1.200 x 1/4 de mois) x 5 ans] + [(1.200 euros x 1/4 de mois) x ( 3 mois / 12 mois)]. S'il était parti de sa propre initiative il n'aurait rien perçu.

Là encore, des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent fixer un montant plus favorable que l'employeur est tenu de respecter.

Exemple :

La convention collective de la Banque prévoit que le salarié mis à la retraite par son employeur perçoit l'indemnité légale mais majorée de la façon suivante (3):

  • à 60 ans : 2,5% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 61 ans : 2% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 62 ans : 1,5% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 63 ans : 1% d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise ;
  • à 64 ans : 0,5 % d'une mensualité par année d'ancienneté dans l'entreprise

Les avis des internautes

4.0

Note moyenne sur 2 avis

  • 3

    Avec les quelques articles que j'ai lu, je ne sais pas si le compteur tourne pour la retraite entre la date de mon licenciement et ma première indemnisation du chômage, 7 mois. Marc S.

    le 28/10/2019

  • 5

    réponses claires ,précises ,bien actualisées,tarif très inreressant, rachel r.

    le 18/09/2016

Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés