Lettre de refus de mobilisation du compte personnel de formation

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre de refus de mobilisation du compte personnel de formation

Photo de Farah Benhadda

Rédigé par Farah Benhadda

Mis à jour le mardi 26 septembre 2023

3442 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Un de vos salariés vous a sollicité d'une demande d'utilisation de son CPF. Vous lui signifiez votre refus.

Lire la suite

4,80€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

La recommandation de l'auteur

Le délai de réponse de l'employeur est fixé à 30 jours calendaires. Si vous ne répondez pas dans le délai, vous êtes réputé avoir tacitement accepté la période d'absence du salarié.

Vous pouvez contacter l'opérateur de compétences (anciens OPCA) pour obtenir toutes les informations nécessaires avant l'expiration de ce délai (modalités de prise en charge, financement, etc).

Depuis le 1er janvier 2019, le salarié n'est tenu d'obtenir votre accord que sur la période d'absence en formation. Vous ne pouvez plus justifier votre refus sur le contenu de la formation.

En outre, votre refus ne peut en aucun cas être discriminatoire (ex : âge du salarié, étiquette syndicale, situation de famille, etc.) ou reposer sur le fait que le salarié a déjà été bénéficiaire d'un congé de formation.

Ce que dit la loi

Le CPF est mobilisé par la personne, qu'elle soit salariée ou à la recherche d'un emploi, afin de suivre, à son initiative, une formation. Le compte ne peut être mobilisé qu'avec l'accord exprès de son titulaire. Son refus de le mobiliser ne constitue pas une faute (Article L6323-2 du Code du travail). L'employeur ne peut donc imposer au salarié d'utiliser son CPF.

Les droits inscrits sur le compte permettent à son titulaire de financer une formation éligible au CPF (Article L6323-4 du Code du travail).

Lorsque le coût de cette formation est supérieur au montant des droits inscrits, le compte peut faire l'objet, à la demande de son titulaire, d'abondements en droits complémentaires pour assurer le financement de cette formation. Ces abondements peuvent être notamment financés par l'employeur, le salarié, un opérateur de compétences, les régions ou encore l'Etat.

Le salarié qui souhaite bénéficier d'une formation, suivie en tout ou partie pendant le temps de travail au titre du CPF demande une autorisation d'absence préalable à l'employeur :

  • au minimum 60 jours avant le début de celle-ci en cas de durée inférieure à 6 mois ;
  • au minimum 120 jours dans les autres cas (Article D6323-4 du Code du travail).

L'employeur dispose, à compter de la réception de la demande, d'un délai de 30 jours pour notifier sa réponse au salarié. L'absence de réponse de l'employeur vaut acceptation (Articles L6323-17 et D6323-4 du Code du travail).

Les formations financées dans le cadre du CPF ne sont pas soumises à l'accord de l'employeur lorsqu'elles sont suivies en dehors du temps de travail.

Les heures de formation effectuées pendant le temps de travail dans le cadre du CPF sont considérées comme temps de travail effectif. La rémunération du salarié est ainsi maintenue par l'employeur (Article L6323-18 du Code du travail).

Cependant, lorsque la formation se déroule en dehors du temps de travail du salarié, l'employeur n'a aucune obligation de maintenir la rémunération (Article L6323-18 du Code du travail).

L'employeur peut différer le bénéfice du congé de transition professionnel demandé par un salarié (Article R6323-10-1 du Code du travail)

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez du temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit.

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Lettre de refus de mobilisation du compte personnel de formation"

Par Alice Lachaise le 27/02/2024 • 19736 vues

Si compter des seniors parmi ses effectifs peut constituer un atout pour une entreprise, pourquoi sont-ils encore sous-représentés dans l'emploi ? Selon la Dares*, en 2022, les 55 à 64 ans...


Par Sessi Imorou le 19/02/2024 • 9858 vues

Le compte personnel de formation (CPF) permet aux travailleurs indépendants comme aux salariés...


Par Helias CHETANEAU le 16/02/2024 • 6837 vues

Les soft-skills, ces qualités humaines et comportementales transversales, sont aujourd'hui...


Par Alice Lachaise le 05/01/2024 • 3625 vues

Dès lors qu'elles emploient au moins un salarié, les entreprises doivent participer au...


illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00

illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences