Le gouvernement prêt à fermer certains bars en cas de reprise de l'épidémie !

Même si l'on ne peut pas parler de deuxième vague pour le moment, Olivier Véran a indiqué lors d'un interview exclusif au Parisien que l'on voit, depuis quelques jours, le nombre de cas positifs remonter nettement alors qu'il baissait depuis treize semaines. Il atteint aujourd'hui le même niveau quotidien qu'à la levée du confinement.

Désormais, les patients testés positifs au Covid-19 sont jeunes, plus jeunes qu'au début de l'épidémie et le nombre d'asymptomatiques est extrêmement élevé.

Olivier Véran estime que les jeunes font moins attention que les personnes vulnérables et les personnes âgées qui elles ont conservé un niveau de prudence élevé.

J'en appelle donc à la jeunesse pour qu'elle soit vigilante.

Olivier Véran, Ministre de la santé

Le Ministre de la santé assure comprendre le besoin des jeunes de changer d'air et de souffler mais il leur rappelle que le virus, lui, ne prend pas de vacances.

Ainsi, face à ce constat, Olivier Véran n'exclut pas la fermeture de certains bars si le virus venait de nouveau à circuler de manière trop importante.

"Bien sûr, nous pourrions être amenés à le faire. Regardez en Mayenne, j'ai demandé au préfet d'interdire tous les rassemblements de plus de dix personnes tant que le virus circule de manière trop importante. Cela peut aller jusqu'à limiter l'ouverture des établissements si c'est nécessaire. Cela fait partie des possibilités."

La vigilance de chacun est de mise pour éviter une deuxième vague de l'épidémie et un reconfinement qui serait catastrophique que ce soit au niveau économique, social et sociétal.

👓 Vous aimerez aussi cet article : Plan de reconfinement : 4 scénarios possibles

À retenir :

Tout assuré peut désormais bénéficier d'un test PCR entièrement remboursé par l'Assurance maladie, sans avoir besoin d'une ordonnance, ni même de justifier sa démarche ou de présenter des symptômes (1).

D'autres pays ont déjà pris cette mesure

En Espagne, précisément en Catalogne, les discothèques et bars de nuit ont de nouveau fermé leurs portes. Les restaurants, bars et casinos doivent quant à eux fermer à minuit.

Cette mesure, effective depuis le 25 juillet 2020, s'applique pour une durée d'au moins 15 jours.

Si la frontière avec l'Espagne reste ouverte, le Premier ministre Jean Castex, a vivement recommandé aux Français d'éviter de se rendre en Catalogne.

Aux États-Unis, plusieurs États ont également ordonné la fermeture des bars, notamment le Texas. D'autres comme la Californie, la Floride ou l'Arizona ont également pris des mesures pour fermer ou limiter la fréquentation dans les bars.

En Israël aussi, le Gouvernement a de nouveau ordonné la fermeture des bars et boîtes de nuits et limité la fréquentation dans les restaurants.

👓 À lire également :

Référence :
(1) Arrêté du 24 juillet 2020 modifiant l'arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé

Source :
Le Parisien, interview exclusif d'Olivier Véran, juillet 2020