Une réforme du marché du travail présentée dès l'été 2022

Le président de la République a assuré que la meilleure réponse au pouvoir d'achat, c'est le travail et les salaires. C'est ce qui doit être au coeur des réformes ces prochains mois.

Il n'y a pas de modèle social s'il n'y a pas du travail pour le financer.

Emmanuel Macron, Discours du 14 juillet 2022

Il souhaite ainsi avancer rapidement sur la réforme du marché du travail. Un texte de loi sur la réforme du travail sera présenté dès cet été après discussion avec les partenaires sociaux. Cette réforme touchera sur plusieurs points :

  • l'assurance chômage ;
  • le RSA ;
  • le lycée professionnel ;
  • l'apprentissage ;
  • le travail des seniors.
Le coeur de la bataille, c'est le plein emploi.

Emmanuel Macron, Discours du 14 juillet 2022

A travers cette réforme du marché du travail, le chef de l'Etat vise le plein emploi. Il vise ainsi 5% de chômage à la fin de ce nouveau quinquennat. Il a d'ailleurs rappelé qu'à l'issue de son premier mandat, il avait ramené le taux de chômage à 7%, ce qui semble être le taux le plus bas ces 15 dernières années.

L'assurance-chômage

La réforme du travail concernera notamment l'assurance-chômage. Le Gouvernement envisage de réformer Pôle emploi qui devrait devenir "France travail".

La volonté du Gouvernement est de recentraliser les dispositifs de l'Etat, des régions et des départements. Actuellement, l'État accompagne les demandeurs d'emploi, les régions s'occupent de leur formation et les départements sont en charge de l'insertion des bénéficiaires du RSA.

L'objectif est que toutes ces compétences soient chapeautées par France Travail qui devrait constituer la seule porte d'entrée en matière d'indemnisation, d'accompagnement et de formation pour tous les demandeurs d'emploi.

Le revenu de solidarité active

La réforme du marché du travail portera également sur la réforme du RSA.

Emmanuel Macron a rappelé que le rôle de l'Etat n'est pas uniquement de verser une prestation mais également d'accompagner les bénéficiaires du RSA pour qu'ils remettent le pied à l'étrier et aillent vers l'activité. Il promet de renforcer l'accompagnement des bénéficiaires du RSA, cela passe par la formation mais pas uniquement, c'est aussi les aider à retrouver des repères dans la vie.

En échange, il a rappelé que les bénéficiaires du RSA "doivent s'engager" et prendre leurs responsabilités pour participer.

Rappelons que l'une des propositions d'Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle, était de conditionner le versement du RSA à un minimum d'activité de la part des bénéficiaires.

Vous souhaitez obtenir davantage d'informations sur le revenu de solidarité active ?

La formation

Cette réforme du marché du travail impliquera également de renforcer la formation dans notre pays.

Interviendra ainsi, une réforme du lycée professionnel qui permettra de payer en stage le lycéen professionnel et d'avoir plus de lien avec les entreprises et les filières qui permettent des débouchés.

Il s'agira également de renforcer l'apprentissage et poursuivre la réforme déjà engagée lors du premier quinquennat.

Beaucoup de gens sont au chômage car ils n'ont pas de formation qui correspond aux besoins de la nation.

Emmanuel Macron, Discours du 14 juillet 2022

 Président de la République a rappelé que le nombre d'apprentis en France avait doublé à l'issu de son premier quinquennat. Il y a aujourd'hui plus de 730.000 apprentis en France, il souhaite passer le cap du million.

Enfin, la réforme s'attachera à améliorer le travail des seniors par la formation continue tout au long de la vie.

Une réforme des retraites en vigueur dès l'été 2023

Le Président de la République a ensuite réaffirmé sa volonté de mener à terme son projet de réforme des retraites, en vue de son entrée en vigueur à l'été 2023.

Nous devons travailler plus et plus longtemps, il n'y a pas de doute.

Emmanuel Macron, Discours du 14 juillet 2022

Il a rappelé que la France avait un des modèles sociaux les plus généreux d'Europe. Il considère que seule la création de richesse pourra le financer durablement. Et cette création de richesse passe par l'allongement du temps de travail et donc la réforme des retraites.

Il a ainsi pour objectif de progressivement décaler l'âge du départ légal obligatoire à la retraite jusqu'à 65 ans (contre 62 ans aujourd'hui). L'âge légal de départ à la retraite serait ainsi décaler de 4 mois par an. La réforme des retraites ne serait donc pas applicable avant le milieu des années 2030.

discussions avec les partenaires sociaux devraient débuter à la rentrée et les débats s'annoncent houleux. C'est pourquoi, le chef de l'Etat a appelé à des compromis responsables.

Vous envisagez de prendre votre retraite prochainement et souhaitez obtenir des informations à ce sujet ?

Et sur les salaires, que dit Emmanuel Macron aujourd'hui ?

Emmanuel Macron souhaite qu'il y ait dans les prochains mois, un travail avec toutes les branches professionnelles où le salaire minimum est en dessous du SmicL'objectif est d'augmenter le salaire minimum. Cela se fera dans le cadre du Conseil national de la refondation qui sera mise en place à la fin de l'été.

Il faut qu'on fasse en sorte que le travail paie mieux.

Discours Emmanuel Macron, le 14 juillet 2022

Le chef de l'Etat semble laisser aux entreprises et aux partenaires sociaux, la responsabilité d'augmenter les salaires. Selon lui, il faut que les employeurs répondent présents aussi et accompagnent mieux leurs salariés. C'est leur responsabilité.

Il a rappelé que pendant la crise covid, l'Etat avait répondu présent aux côtés des entreprises qui se trouvaient en difficulté et qu'il n'y a pas un Etat au monde qui a autant aider les entreprises et leurs salariés pendant la crise. Il l'a martelé, "tout ça impose une responsabilité" !

Vous souhaitez savoir comment négocier votre salaire pour améliorer votre pouvoir d'achat ?

Source :
Interview télévisée d'Emmanuel Macron, le 14 juillet 2022, accordé à TF1 et France 2