-

Vous êtes abonné ? identifiez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus

photo de Chloé Ledoux

Ce dossier : 

Portage salarial : tout savoir pour y recourir sans risque

a été rédigé par Chloé Ledoux, Juriste

Droit des Employeurs - Droit Social

Professionnel

personnages illustrant Juritravail

Portage salarial : tout savoir pour y recourir sans risque

aperçu du sommaire du dossier Portage salarial : tout savoir pour y recourir sans risque

Rédigé par Chloé Ledoux - Mis à jour le 03 Juin 2021

Descriptif du dossier

Un professionnel expert vous contacte et vous propose d’accomplir une prestation dont votre entreprise a besoin. Son offre présente l’originalité d’être déclinée sous la forme d’un portage salarial

Autrement dit, ce professionnel qui est « indépendant » au moment de la négociation de la prestation ne le sera plus lors de son exécution. En effet, une société dite « de portage salarial » va embaucher le professionnel comme salarié. Elle le paiera, effectuera les démarches administratives et reprendra à son compte le marché qu’il aura négocié et conclu avec vous.



Un professionnel expert vous contacte et vous propose d’accomplir une prestation dont votre entreprise a besoin. Son offre présente l’originalité d’être déclinée sous la forme d’un portage salarial...

Lire la suite

Droit des Employeurs - Droit Social

Professionnel


Descriptif du dossier

Un professionnel expert vous contacte et vous propose d’accomplir une prestation dont votre entreprise a besoin. Son offre présente l’originalité d’être déclinée sous la forme d’un portage salarial

Autrement dit, ce professionnel qui est « indépendant » au moment de la négociation de la prestation ne le sera plus lors de son exécution. En effet, une société dite « de portage salarial » va embaucher le professionnel comme salarié. Elle le paiera, effectuera les démarches administratives et reprendra à son compte le marché qu’il aura négocié et conclu avec vous.




Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Portage salarial

  • Salarié porté

  • Entreprise de portage

  • Entreprise cliente

  • Bénéficiaire du portage salarial

  • Contrat commercial de prestation de portage salarial

  • CDD en portage salarial

  • CDI en portage salarial

  • Garantie financière

  • Relation triangulaire

  • Avantage portage salarial

  • Risque portage salarial

  • Garantie financière

  • Compte d’activité

  • Allocation prospection

  • Démarchage

  • Expertise

  • Savoir-faire


Plan détaillé du dossier

Nos dossiers sont composés de plusieurs questions essentielles. Il s'agit des questions les plus fréquemment posées sur le thème du dossier. Nos juristes répondent à ces questions de manière précise et succincte pour vous faciliter la compréhension du droit.

16 Questions Essentielles

  • Combien coûte le portage salarial ?

  • Qu'est-ce que le portage salarial ?

  • CDI ou portage salarial ?

  • Portage salarial, quelle convention collective ?

  • Quelle est la durée maximale du portage salarial ?

  • Les avantages du portage salarial

  • Les risques du portage salarial

  • Les mentions et clauses du contrat en portage salarial à durée déterminée

  • Le contrat en portage salarial à durée indéterminée

  • Le contrat commercial de prestation de portage salarial

  • La clause de non-concurrence et d’exclusivité dans le contrat de portage salarial

  • La période d’essai en portage salarial

  • La garantie financière de l’entreprise de portage salarial

  • Le compte d’activité du salarié porté

  • La durée et le renouvellement du contrat en portage salarial à durée déterminée

  • Les mentions et clauses du contrat en portage salarial à durée indéterminée

Voir les autres questions essentielles


Ce dossier contient également

1 Fiche(s) express

Complètes et pratiques, nos fiches express vous fournissent toutes les informations juridiques dont vous avez besoin.

  • Recourir au portage salarial

1 Modèle(s) de Contrat(s)

Nos modèles de contrat, rédigés par nos juristes, vous permettent d'être en conformité avec la loi. Grâce aux commentaires et précision apportés par nos juristes, choisissez les bonnes variantes et rédigez un contrat adapté à votre situation.

  • Le contrat commercial de prestation de portage salarial


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous avez été démarché par un professionnel et il propose d'apporter à votre entreprise une expertise (en coaching, en ressources humaines, en informatique, etc.) sous la forme d'un contrat de portage salarial. Sachez que, depuis l'ordonnance du 2 avril 2015, le cadre légal prévoit les conditions essentielles de ce contrat particulier. En tant que bénéficiaire de la prestation, vous souhaitez savoir à quoi cela vous engage et quelles sont vos obligations. 

Concrètement, comment s'organise cette relation tripartite ? Avec qui êtes-vous engagé contractuellement ? Quelles sont les précautions à prendre en amont ? Comment organiser la présence du salarié « porté » dans votre entreprise ? Quels sont les avantages et les risques du portage salarial pour les trois parties ? En cas de non-respect des conditions relatives au portage salarial, à quelles sanctions vous exposez-vous ? 

Contenu du dossier :

Ce dossier contient tous les éléments dont vous avez besoin pour conclure un contrat de prestation de portage salarial en accord avec les règles du Code du travail : 

  • les conditions préalables à l'acceptation du portage salarial ; 

  • les modalités du contrat commercial conclu entre vous et l'entreprise de portage salarial ; 

  • vos obligations en matière d'accueil du salarié « porté » ; 

  • le rôle du comité social et économique (CSE) ; 

  • les sanctions encourues en cas de recours abusif au portage salarial ; 

  • la spécificité du contrat de travail du salarié porté ; 

  • la garantie financière de l’entreprise de portage salarial ; 

  • le compte d’activité du salarié porté. 


La question du moment

Les risques du portage salarial

L'un des critères clé du profil de salarié porté est l'autonomie. Libre de prospecter les clients qu'il souhaite, le salarié porté peut aussi se retrouver parfois en période d'inactivité prolongée. S'il n'est pas assez prévoyant ou démarcheur, il peut se retrouver sans activité et sans rémunération. Son employeur, l'entreprise de portage salarial, n'est pas tenu de le rémunérer pendant cette période creuse (1).  

Tous les profils ne correspondent pas au portage salarial. Le salarié porté doit justifier d'une expertise, d'une qualification et d'une autonomie qui lui permettent de rechercher lui-même ses clients et de convenir avec eux des conditions d'exécution de sa prestation et de son prix (2). 

Certaines professions sont expressément exclues de cette forme de travail, comme les activités de services à la personne (3).

Concernant, l'entreprise de portage salarial, elle exerce à titre exclusif l'activité de portage salarial (4), sous peine d'une amende de 3 750 euros pouvant aller jusqu'à six mois d'emprisonnement et 7 500 euros d'amende en cas de récidive (5). Le Code du travail prévoit quatorze cas pour lesquels la société encourt cette sanction pénale (non-respect des mentions et clauses du contrat de travail, du contrat commercial, recours au portage salarial pour une activité interdite, etc.) (5). 

A noter pour l'entreprise de portage salarial : la seule rupture du contrat commercial de prestation de portage salarial n'entraîne pas la rupture du contrat de travail du salarié. L'entreprise de portage salarial reste redevable de la rémunération due au salarié porté correspondant à la prestation réalisée (6). 

Pour l'entreprise cliente du portage salarial, le recours à cette relation de travail est limité tant dans son objet que dans le temps. D'une part, elle ne peut avoir recours au portage salarial, uniquement dans deux cas de figure (7) : 

  • pour une tâche occasionnelle ne relevant pas de l'activité normale et permanente de l'entreprise ; 

  • ou pour une prestation ponctuelle nécessitant une expertise dont elle ne dispose pas. 

Et cette prestation ne peut avoir pour objet (8):

  • de remplacer un salarié dont le contrat de travail est suspendu à la suite d'un conflit collectif de travail ;

  • d'effectuer certains travaux particulièrement dangereux.

Enfin, la durée de cette prestation est limitée à maximum trente-six mois. 

A noter pour l'entreprise cliente : elle ne peut exercer aucun pouvoir hiérarchique à l'égard du salarié porté qui n'est subordonné hiérarchiquement qu'à son employeur, l'entreprise de portage salarial. 

 


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un langage clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Le mot de l'auteur

Ce dossier vous permet de mieux comprendre le portage salarial. Vous pourrez ainsi connaître le mécanisme, les risques, les droits et obligations issus du portage salarial.

Chloé Ledoux Juriste

0

Articles publiés

5

Documents rédigés


Les dernières actualités sur cette thématique

Freelance ou sous-traitance : tout ce qu'il faut savoir sur le contrat de prestation de service

Le contrat de prestation de services est un contrat ou une convention par lequel un prestataire s’engage contre rémunération à fournir un service à un client qui peut être soit une entreprise, soit un particulier. Le contrat de prestation de...

Voir +

Le portage salarial est défini grâce à une ordonnance

Le texte, présenté d'abord en Conseil des Ministres, puis publié au Journal officiel, fait suite à une décision du Conseil constitutionnel ayant annulé le dispositif du portage salarial.

Voir +

Droit du travail : portage salarial et obligation de l'entreprise de portage

Si le salarié a l'obligation de trouver des missions auprès d'entreprises clientes, l'entreprise de portage a l'obligation de fourniture du travail comme tout employeur.

Voir +

Les autres dossiers sur le même thème